Réglementation plancher chauffant : l'essentiel

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Réglementation plancher chauffant : l'essentiel
La réglementation sur le plancher chauffant ou rafraîchissant est celle relative à un système de chauffage ou de rafraîchissement un peu particulier puisque l’émetteur est intégré si l’on peut dire dans le sol. Les avantages de ce « radiateur » immense notamment sur le confort et les économies d’énergie, ne doivent pas laisser de côté les précautions réglementaires liées à ce mode de chauffage.

Pour les systèmes « à eau », les textes réglementaires de type décrets ou arrêtés sont ceux relatifs aux installations de chauffage à eau chaude ou de climatisation à eau glacée.

Le Cahier des Prescriptions Techniques du CSTB (« CPT Raf », Cahier du CSTB n° 3164) est à prendre en compte pour les planchers chauffants et rafraîchissants.

Ce qui est plus spécifique au plancher chauffant à eau chaude est la norme d’application de ce système de chauffage, en l’occurrence le D.T.U. 64.14 (remplaçant l’ancienne norme DTU 65.8). Ce DTU (Document Technique Unifié) donne les exigences minimales d’isolation thermique concernant l’isolant sous les tubes de planchers chauffant, selon le cas ou le local à chauffer est sur un terre plein (dalle en contact avec le sol terre), sur vide-sanitaire, sur un autre local chauffé, …

Signalons que l’isolation thermique minimum sur local chauffé de (résistance thermique supérieure à 0.75 m2°C/W) est nécessaire du fait de la diffusion vers le haut et non vers le bas. Rappelons également la définition de la résistance thermique : épaisseur de l’isolant divisée par la conductivité thermique coefficient lambda.



Valeurs minimales des RT des couches d’isolations continues
sous le plancher chauffant





Étage ou RDC déjà isolé RT2005 Terre plein







Terre plein isolé en périphérie Sous-sol, cave ou vide sanitaire


Source Cochebat




Epaisseurs d’enrobage
: le DTU prévoit également des épaisseurs d’enrobage de chape en fonction d’une pose pour revêtement de sols collés ou flottants (pose A) et de sols scellés sur une chape (pose C).




Pose de type A


Béton d’enrobage 35 mm (SC1)* ou 40 mm (SC2)* ou chape fluide sous Atec




Dalle à plots sous Atec SC1 a/b ou SC2a



Dalle support







Pose de type C



Dalle désolidarisée 45 mm


Béton d’enrobage 20 mm*



Dalle à plots sous Atec SC1 a/b


* au dessus des plots



Source Cochebat



Pression d’épreuve
: avant le coulage de la dalle, l’étanchéité des réseaux doit être testée sous pression d’épreuve avec un minimum de 6 bars pendant 2 heures. En pratique, les installateurs de plancher chauffant préfèrent laisser une journée ou une nuit les réseaux sous pression afin d’être sûr de l’étanchéité des tubes. Rappelons que les réseaux de tubes étant « encastrés », la garantie est décennale (10 ans) et que deux précautions valent mieux qu’une.

Revêtements de sol compatibles avec le chauffage par le sol.
La résistance thermique des revêtements de sol, y compris leur éventuelle couche de désolidarisation associée (sous couche acoustique par exemple) ne doit pas dépasser : 0,15 m² K/W. Attention car la nature du revêtement de sol influe sur la puissance thermique émise par le plancher. Cette prescription a pour but de favoriser l’émission haute de chaleur du plancher.
D’une manière générale, les matériaux et leurs produits de liaison doivent être conformes aux normes les concernant et répondre aux dispositions particulières telles que définies dans le Cahier des Prescriptions Techniques. Pour tout autre matériau, un Avis Technique favorable pour l'emploi sur plancher chauffant est nécessaire.

A noter que pour les revêtements de sol , aucune canalisation ne doit être incorporée dans le mortier de scellement. De ce fait, le mortier de scellement ne doit pas servir de couche d'enrobage aux canalisations du plancher chauffant.

A noter également que les parquets et revêtements de sol contrecollés à parement bois en pose flottante doivent être conformes aux normes les concernant et répondre aux dispositions particulières telles que définies dans la norme NF P 63-204-1 (Référence DTU 51.11) "Pose flottante des parquets et revêtements de sol contrecollés à parement bois - Partie 1 : Cahier des Clauses Techniques" et dans le Cahier des Prescriptions Techniques "Exécution des enduits de préparation de sol intérieur pour la pose des revêtements de sol". Même précaution pour les parquets collés.

Pour le plancher chauffant électrique, l’essentiel réside dans la norme NFC15 100 « installations électriques à basse tension et notamment les chapitres 52 et 53 sections 701, 753, et 771.
En ce qui concerne les épaisseurs d’isolant, dans le cas d’un plancher chauffant électrique, cet isolant doit avoir une résistance thermique d’au moins égale à :

    2,5 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur et ne comporte pas d’isolation particulière (plancher béton, entrevous en béton ou terre cuite,...).
    2,2 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein et ne comporte pas d’isolation particulière (plancher béton, entrevous en béton ou en terre cuite sans isolation spécifique).
    1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec un vide sanitaire, un local non chauffé ou un terre-plein, et comporte une isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène, isolation rapportée en sous face, …) telle que la résistance thermique totale du plancher soit au moins égale à 2,5 m² K/W.
    1 m² K/W si le plancher porteur est en contact avec l’extérieur et comporte une isolation spécifique (plancher entrevous polystyrène, isolation rapportée en sous face, …) telle que la résistance thermique totale du plancher soit au moins égale à 2,5 m² K/W.
    1 m² K/W si le plancher est en contact avec un local chauffé.



Plancher sur extérieur


Revêtement de sol
Câble chauffant
Chape ou dalle armée
Isolant thermique
R ≥ 2,5 m².K/W
Plancher porteur





Plancher sur local chauffé



Revêtement de sol
Câble chauffant
Chape ou dalle armée
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Plancher porteur





Plancher en contact avec un vide sanitaire ou un local non chauffé
R ≥ 2,2 m².K/W


Revêtement de sol
Câble chauffant
Chape ou dalle armée
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Plancher porteur
hourdis polystyrène





Revêtement de sol
Câble chauffant
Chape ou dalle armée
Isolant thermique
R ≥ 1 m².K/W
Plancher porteur
avec isolation


Source Atlantic






EN RESUME

Le plancher chauffant est un ouvrage multi-technique avec isolant, tubes de chauffage, chape de recouvrement, revêtement de sol, …, qui nécessite des précautions réglementaires rigoureuses. C’est un des systèmes de chauffage les plus confortables et qui génère des économies d’énergies importantes à cause de son excellent rendement d’émission. Rappelons que la température de surface n’excèdera jamais plus de 28°C. Pour cela le respect des règles de conception et de réalisation est important, il en va de la longévité du système de chauffage et des économies résultantes.





Sources et liens utiles

www.giacomini.fr

www.cochebat-formation.org

www.daikin.fr

www.atlantic.fr

www.multibeton-france.fr



Pour en savoir plus : dossier
PLANCHER CHAUFFANT RAFRAICHISSANT



Août 2008

A lire également