Quelle énergie de chauffage en réhabilitation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Quelle énergie de chauffage en réhabilitation

Réhabiliter son chauffage seul ou dans le cadre d’une réhabilitation globale est une décision qui conduit à se poser la question du choix de l’énergie de chauffage.

Dois-je continuer avec ma chaudière gaz par exemple, dois-je changer de système de chauffage et utiliser une pompe à chaleur ? Dois-je intégrer une énergie renouvelable ? Si oui laquelle ? Autant de questions abordées et de réponses données dans cette chronique.

Maison avec énergie gaz et capteur solaires



En réhabilitation, le choix de l’énergie de chauffage est primordial

Réhabiliter sa maison ou son appartement implique un investissement important. La part chauffage est sensible du fait des dépenses énergétiques annuelles qu’il induit. Avec un bâti peu isolé thermiquement et un système de chauffage souvent peu performant sur le plan énergétique, le choix de l’énergie de chauffage et des systèmes pouvant s’adapter est désormais plus important que refaire la décoration ou s’acheter une cuisine neuve. Investir pour une meilleure performance énergétique donnera une valeur immobilière qui ne cessera de croître au cours des années à venir : moins de dépenses annuelles, location plus facile, plus-value certaine en cas de revente.


Les énergies qui s’offrent à nous sont de 2 sortes

Les énergies fossiles comme le fioul, le gaz naturel, le gaz propane (GPL), et les énergies renouvelables comme le bois, le solaire, la géothermie avec pompe à chaleur. L’électricité est une énergie particulière dans le sens où elle est produite en France principalement à partir de centrales nucléaires et d’énergie fossiles pour répondre aux demandes de pointes notamment en hiver. L’électricité liée au fonctionnement d’une pompe à chaleur est également considérée comme un concept à énergie renouvelable : géothermie ou aérothermie. Par ailleurs, les énergies fossiles sont à la fois limitées quant aux ressources naturelles et à leur caractère polluant car émettrices de gaz à effet de serre.


Quelle énergie choisir en réhabilitation ?

Premier objectif, partir sur des travaux qui, tout en assurant le confort, augmentent la performance énergétique :

  • Soit au préalable une isolation et une ventilation qui limitent les pertes thermiques : isolation des ouvrants par doubles ou triples vitrages, isolation des parois (plafond en priorité, murs et sol). Une ventilation basse consommation avec une VMC simple flux (moteur basse consommation), une VMC hygrogréglale, ou une VMR (ventilation mécanique répartie) sont des concepts à mettre en œuvre quand une VMC double-flux parait difficile à installer.
  • Ensuite un système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire performant sur le plan énergétique. Si les pertes thermiques sont limitées comme indiqué ci-avant, l’utilisation d’une énergie fossile unique comme le gaz ou le fioul n’est pas une anomalie. Les consommations seront minimes.


Ballon d’eau chaude sanitaire dit électro-solaire





Pour s’orienter vers un choix « durable », la mixité des énergies est alors conseillée.

Pour une maison individuelle: mixez les énergies GAZ (ou FIOUL), ELECTRICITE, SOLAIRE, BOIS.

Par exemple :

  • Chaudière fioul ou gaz à condensation pour les besoins de chauffage et une production d’eau chaude sanitaire avec un chauffe-eau thermodynamique
    - Investissement modéré, ECS produite économiquement

  • Chaudière fioul ou gaz à condensation pour les besoins de chauffage avec une pompe à chaleur en relève de chaudière assurant le chauffage et la production d’ECS.
    - Investissement plus élevé, économies maximum


  • Chaudière fioul ou gaz à condensation pour les besoins de chauffage et une production d’eau chaude sanitaire avec un chauffe-eau solaire
    - Investissement maitrisé, économies de 40 à 60% pour l’eau chaude sanitaire



Pour un appartement en immeuble collectif : mixez les énergies ELECTRICITE, GAZ (ou FIOUL), et SOLAIRE et BOIS dans le cas d’un chauffage collectif.

Par exemple :
  • Chauffage par panneau radiant électrique ou plancher rayonnant électrique. Ballon d’ECS - Régulation et programmation de qualité
    - Investissement modéré, bonne performance avec un bâti très isolé

  • chaudière gaz à condensation pour les besoins de chauffage et ECS.
    - Investissement modéré, confort ECS élevé, bonne performance avec un bâti très isolé

PS : si l’appartement est raccordé sur un système de chauffage central, alors toutes les solutions de chauffage économiques sont possibles avec une opération de réhabilitation de la chaufferie : gaz condensation, ECS solaire, chaufferie bois, pompe à chaleur en relève de chaudière.
- Investissement maitrisé, facilité de mixer les énergies, aides financières multiples


Pour en savoir plus, consultez le dossier :

LES SOLUTIONS MIXTES BI-ENERGIES



L’énergie bois, une énergie renouvelable à privilégier pour la maison individuelle.

En dehors et en limites des villes, le bois est un combustible à privilégier du fait qu’il n’aggrave pas le bilan carbone et est donc considéré comme une énergie renouvelable à part entière. Ensuite, les chaudières bois délivrent des rendements jusqu’à 90%, et les combustibles comme les granulés sont aussi maniables et souples que l’énergie fioul ou propane pour effectuer une comparaison avec des énergies stockables. Par ailleurs, n’importe quelle chaudière bois se mixte facilement avec tout autre énergie renouvelable comme le solaire thermique ou la pompe à chaleur en relève de chaudière, ce qui, dans ce dernier cas, assure de plus une sécurité avec deux sources d’énergie. Enfin, le choix du bois combustible assure d’une pérennité en termes de fourniture énergétique eu égard à l’abondance du potentiel forestier français et européen.


Pour en savoir plus, consultez le dossier :

CHAUFFAGE AU BOIS


Chaudière à bûches à hautes performances





Aides et prêts adaptés au changement de système de chauffage

Changer d’énergie dans une opération de réhabilitation de votre maison vous conduira vers un système de chauffage performant. Les aides et crédits d’impôt sont là pour aider l’investissement des systèmes les plus performants utilisant notamment les énergies renouvelables.


Pour en savoir plus, consultez le dossier :

AIDES FINANCIERES ET CREDIT D'IMPOT


Depuis cette année un prêt à taux zéro, sans intérêt, disponible dans certaines banques est possible pour un investissement en réhabilitation jusqu’à 30 000 euros. Cet éco-prêt à taux zéro privilégie l’isolation thermique ainsi que l’installation de chaudière et équipements à hautes performances énergétiques : pompe à chaleur, chaudière bois, capteurs solaires, …

Pour en savoir plus, consultez le "A savoir" :

Eco-prêt PTZ à taux zéro





EN RESUME

En réhabilitation le choix de l’énergie de chauffage doit à notre avis s’effectuer dans la mesure du possible comme pour le neuf avec autant de recul et d’objectivité. Si la maison dispose d’une chaudière gaz elle n’est pas condamnée à rester au gaz pendant encore 20 ans. L’énergie fossile utilisée que cela soit le gaz ou le fioul doit être minimisée au maximum dans l’opération de réhabilitation. L’utilisation de générateur à condensation est un minimum à compléter avec une énergie renouvelable qui répondra autant que possible aux besoins de chauffage été d’eau chaude sanitaire. Le solaire vient en première position du fait de sa proximité naturelle et son caractère propre. Le bois combustible est une énergie qui nous semble prioritaire dans le cas d'une maison individuelle en milieu rural ou périurbain, ainsi que la pompe à chaleur, concept des plus performants utilisant l’énergie électrique (géothermie ou aérothermie).

En réhabilitation, pensez au choix de l’énergie ou double énergie qui est primordial, autant que la préservation des énergies. Quelle que soit l’énergie de chauffage, il faudra au préalable limiter les pertes avec une isolation et une ventilation performantes pour obtenir un habitat basse consommation compatible avec notre environnement.




Sources et liens utiles
www.froling.fr
www.ciat.fr
www.daikin.fr
www.vaillant.fr

www.xpair.com




Pour en savoir plus, consultez le dossier
" CHOISIR SON ENERGIE DE CHAUFFAGE "



Juillet 2009

A lire également