Pompe à chaleur et piscines, une rentabilité maximum !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Pompe à chaleur et piscines, une rentabilité maximum !
Si le coefficient de performance des pompes à chaleur diminue avec la baisse de la température extérieure, il augmente logiquement avec le réchauffement.

La plupart des piscines sont utilisées du printemps à l’automne, soit par des températures supérieures aux 7°C de référence.
Dans ces conditions, les PAC ne connaissent plus de concurrence quand à la consommation énergétique.
Les COP peuvent alors dépasser 4 soit 1 kW consommé pour 4 kW distribués.

Aucun autre système de chauffage ne devient alors concurrentiel. L’investissement est cependant un peu plus lourd que pour une installation de chauffage, ce surcoût étant lié à l’utilisation d’un échangeur acier inoxydable ou en titane pour résister à l’agression du chlore. Cependant, cette dépense supplémentaire est également inévitable avec un autre mode de chauffage.

Certains installateurs sont à même de proposer des solutions alliant la climatisation de la maison et le chauffage de la piscine, ce avec la même pompe à chaleur et sans surconsommation d’énergie.

pompe à chaleur pour piscine
source CIAT

Dossier sur la pompe à chaleur


Avril 2007

A lire également