Le radiateur électrique n'est pas condamné !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Le radiateur électrique n'est pas condamné !
Le radiateur électrique décrié ces dernières années, peut dans un habitat sur-isolé, retrouver sa légitimité économique, si ce n'est écologique.

Radiateur Alipsis sweet control

Le chauffage avec radiateurs électriques

Commençons notre propos en nous intéressant au chauffage électrique d'aujourd'hui. Celui d'hier avec les convecteurs électriques à sortie verticales étant d'un autre temps !

Alors quid du chauffage électrique aujourd'hui ?
A la veille de la RT 2012 dans le neuf, le chauffage électrique pour des raisons complexes n'est pas très bien valorisé. C'est le cas du chauffage électrique direct par exemple qui ne trouve pas sa place dans le logement neuf. La marge de manœuvre est mince car pour faire passer le chauffage électrique direct par radiateurs/rayonnants, il faudra sur-isoler la maison, installer des radiateurs rayonnants (plus que convectifs) avec une très bonne précision de régulation/programmation, et adjoindre une énergie renouvelable comme le solaire. Soit par exemple une production d'eau chaude sanitaire de type CESI ou chauffe-eau électro-solaire.

Quels systèmes électriques en rénovation?
En rénovation, la contrainte réglementaire est moins importante puisque ce n'est pas la RT 2012 qui s'applique mais la RTex (réglementation thermique dans l'existant). Elle est nettement moins contraignante et demande uniquement que les systèmes mis en place soit efficaces dans leur fonctionnement ou leur caractéristiques.

Le radiateur électrique peut ainsi être installé. Bien entendu avec une bonne régulation/programmation. Nous savons que l'énergie la moins chère est celle que nous ne consommons pas. Alors la régulation avec un système de chauffage électrique doit être choisie avec le plus grand soin et la meilleure performance. Régulation filaire ou régulation sans fil, les solutions qui s'adaptent à la rénovation existent.

Quant à la production d'eau chaude sanitaire, en rénovation, 3 solutions se présentent :
- Soit le chauffe-eau électrique à accumulation de nuit sur courant heures creuses,
- Soit le CET ou chauffe-eau thermodynamique, installé dans un garage, une buanderie, voire, si possible sur la VMC,
- Soit encore le CESI, chauffe-eau électro-solaire.

Par conséquent, il est possible de valoriser le chauffage électrique dans un contexte d'efficacité énergétique pour des applications BBC ou répondant à la réglementation 2012. L'énergie étant préservée au maximum, via la technologie radiateur, pompe à chaleur, régulation, .. Et la protection du bâti sur-isolé étant renforcée afin que celui-ci soit le moins demandeur en chauffage !

Chauffage électrique et énergie grise

cycle de vie d'un batiment

Cycle de vie d'un bâtiment et de ses systèmes et matériaux le composant

Dans un habitat BBC peu gourmand en chauffage, on peut se poser la question du système de chauffage, électrique ou non, et du bilan énergie grise que chaque système impacte.
L'énergie grise de tel ou tel système représentant l'impact énergétique et environnemental des produits composants le système de la source à la mort du produit, recyclage inclus !

Vaut-il mieux installer quelques radiants électriques pour une maison BBC réclamant globalement 3 kW de chauffage ? Ou vaut-il mieux mettre en œuvre un système plus complexe de chaudière + radiateurs dans les chambres + plancher chauffant au rez-de-chaussée ?

A-t-on pensé dans ce dernier cas au bilan carbone, au bilan d'énergie grise, c'est à dire au bilan environnemental du poids de chaque matériau et matériel, de sa source (matière première), jusqu'à la fin de durée de vie, recyclage compris ?

Il est certain qu'un simple chauffage électrique avec radiateurs de petite taille en acier, présente un bilan d'énergie grise bien plus intéressant qu'un système lourd comme celui cité.

Les résultats seraient intéressants à dresser sur le plan de l'impact environnemental. Il n'y a pas que la notion de consommation en kWh, mais également, la notion de respect de l'environnement. Les directives européennes et les engagements internationaux se basent sur la réduction d'émission des gaz à effet de serre, rappelons-le !

Sans faire l'éloge de l'énergie électrique, ce qui est loin d'être l'objet de l'édition de Climamaison, notons tout de même que l'énergie électrique en France est principalement décarbonnée du fait de son origine principalement nucléaire, et que la quote part des Energies Renouvelables dans la production d'électricité ne fait que croître en France, à commencer par l'hydroélectricité, le photovoltaïque et l'éolien.

Au delà du radiateur électrique, la simple résistance électrique

L'habitat de demain sera BBC voire BEPOS (bâtiment à énergie positive). Bref, sur le plan statique la maison ou le logement seront si protégés, si isolés, qu'il suffira de quelques centaines de watts pour chauffer la pièce. Peut-être même qu'il faudra gérer des problèmes de surchauffe relatives au confort physiologique.

Cet habitat étanche sera ventilé avec une ventilation VMC, réellement contrôlée, et la plupart du temps à récupération d'énergie c'est à dire à double-flux.

De ce fait, le fluide circulant dans les pièces sera avant tout l'air, l'air neuf réchauffé, l'air hygiénique. Comme cet air peut être préchauffé par la récupération, il peut également être réchauffé de quelques degrés suffisamment pour apporter le confort dévolu.

Ainsi place est faite aux systèmes tout air fonctionnant avec la ventilation :
1/ Soit en réchauffage terminal avec une résistance apportant le peu de calorie que réclame le chauffage de la pièce. Exemple le système de bouches chauffantes d'HELIOS pour maisons BBC ou passives, développé en Allemagne et en commercialisation en France depuis 2011.

bouches soufflantes Helios


Fonctionnement de la bouche terminale chauffante
Confort hiver et confort d'été
graphique

Le graphique ci-dessus montre l'évolution de la température de soufflage d'une pièce orientée au sud au cours d'une journée hivernale type.

La nuit, sans apport solaire par exemple, la bouche chauffante apporte la chaleur nécessaire pour maintenir une température ambiante à 20°C.
La journée, les apports solaires ou ceux liés à l'activité humaine, sont plus importants et la température de soufflage, qui est définie par le rendement de la VMC double flux, pourra descendre en-dessous de la température ambiante pour éviter une surchauffe de la pièce.


2/ Soit avec un global énergétique intégrant réchauffage de l'air confort et production d'eau chaude sanitaire ; deuxième fluide à chauffer dans une maison BBC ou passive dépourvue de chauffage. Exemple, le système Aldes T Zen. Le système de Températion T.Zen 3000 assure le chauffage, le rafraîchissement et la ventilation double flux des maisons basse et très basse consommation. La centrale VMC double-flux possède un échangeur de chaleur et une pompe à chaleur sur air extrait. En hiver le système exploite l'énergie de l'air extrait pour chauffer l'air neuf avant de le diffuser dans les pièces principales, l'appoint se faisant par résistances électrique. En été, l'air neuf peut être rafraîchi et déshumidifié, ce qui n'est pas négligeable pour assurer le confort d'été aux occupants d'enceintes fortement isolées et étanches !!

TZen


Sources et liens utiles

www.atlantic.fr www.helios-fr.com www.aldes.fr

Lire aussi :

Impact carbone d'un bâtiment Cycle de vie d'un bâtiment

Pour en savoir plus

dossier: LES SOLUTIONS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également