Le photovoltaïque est loin d’être mort !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Le photovoltaïque est loin d’être mort !
Télécharger la chronique La pénurie des énergies fossiles nous entraîne obligatoirement à utiliser des énergies renouvelables. Le solaire, et en particulier le photovoltaïque, est une énergie de premier plan dans les usages électriques omniprésents dans le bâtiment.

Panneaux photovoltaïques


La bulle du photovoltaïque !

La filière photovoltaïque s’est développée en France avec des balbutiements et des dopages publics qui aujourd’hui la positionnent en état de crise. Les entreprises qui se sont lancées dans cette voie artificiellement soutenue par le crédit d’impôt solaire (jusqu’à 50%) et des tarifs de rachat surévalués de l’opérateur public (EDF), ont essuyé des plâtres et connaissent les pires difficultés économiques. Trop de monde sur ce marché émergeant en France qui a eu un développement trop rapide.

Pourtant l’idée est belle ! Le solaire photovoltaïque produit de l’électricité, énergie indispensable à toute maison, à toute construction !

Par ailleurs, le Crédit d’Impôt Développement Durable, cette aide aux particuliers financés par l’Etat, a coûté énormément au même contribuable. Avec l'effet indésirable d’avantager une industrie du photovoltaïque que nous n’avions pas en France, car la plupart des capteurs photovoltaïques proviennent d’Asie et de Chine en particulier. Même si en Europe les Allemands et les Espagnols ont pris une place de leaders, les premiers étant bien inférieurs en moyens de production que les Chinois, et les second, les Espagnols ayant été rattrapés par la bulle immobilière et un endettement majeur qui freine aujourd’hui leur industrie et toute leur économie.
C’est un fait, la filière photovoltaïque française et européenne est donc en crise, pourtant cette énergie est obligatoirement source d’un large développement industriel.

La réglementation thermique RT 2012

Bâtiment BEPOS

Le BEPOS, vous en avez entendu parler ? C’est le Bâtiment à Energie Positive, c’est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Cela parait utopique, cependant le BEPOS est bien la référence du bâtiment neuf qui devra répondre à la prochaine réglementation thermique RT 2020, en 2020, soit dans quelques années seulement !
Cette idée est loin d’être théorique, car elle émane de la feuille de route des objectifs du Grenelle de l’Environnement et de nos engagements européens en termes d’efficacité énergétique et de réduction d’émission de carbone.
Or, s'il est une énergie renouvelable exempte de carbone, c’est bien l’énergie solaire et en particulier le solaire photovoltaïque.

Le BEPOS ou bâtiment à énergie positive, est par définition et au préalable, très sobre en énergie (très bien isolé, étanche, bien exposé au solaire passif, …) et produit un surplus d’énergie pour que le bilan annuel soit positif. Le BEPOS est par conséquent doté d’une production d’énergie qui compense la faible consommation d’énergie et va donc même au-delà. Or, l’électricité est d’un usage majeur dans le bâtiment de demain, car nous aurons toujours besoin d’électricité pour nous éclairer, pour faire fonctionner nos ordinateurs, nos TV, nos machines à laver, .., et nos systèmes de ventilation, et de récupération d’énergie, …

La production d’énergie photovoltaïque sera donc dans quelques temps une « obligation » réglementaire pour le bâtiment neuf.

Produire son énergie électrique très prochainement

Il est d’ores et déjà conseillé de penser et de concevoir son projet d’habitation avec une solution photovoltaïque. C’est un gage de plus-value immobilière et d’efficacité énergétique.

Ayons à l’esprit que l’électricité est condamnée à voir son coût de kWh augmenter (réduction du nucléaire, coût de démantèlement des centrales, …). La projection d’une augmentation de 30% de notre électricité d’ici 2017 est un état de fait confirmé par les experts. La Commission de régulation de l'énergie ayant confirmé cette hausse des tarifs réglementés d'EDF en raison notamment de l'essor des énergies renouvelables et des investissements dans les réseaux (source : l’Express 18/02/2013) Si produire de l’énergie photovoltaïque est louable, que faire de l’électricité photovoltaïque produite. La consommer en premier lieu, car la revente à l’opérateur public est de moins en moins rentable, les coûts de rachat baissant chaque année. L’autoconsommation est donc la solution première.

Le surplus devant être réorienté de préférence dans des stockages électriques tels que batteries et bientôt véhicules électriques, ou bien dans des réservoirs d’eau chaude ! En effet, durant la journée, la plupart des habitations sont inhabitées et l’usage de l’électricité est au minimum. Or, le capteur photovoltaïque peut produire toute la journée et alimenter en continu une résistance électrique alimentant un réservoir d’eau chaude, celle-ci servant ensuite pour les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire !

Voyez la chronique « Le stockage d’eau chaude sera essentiel ».

Sources et liens utiles

Nouveaux tarifs de l'électricité solaire http://maison-solaire.org

Pour en savoir plus

dossier CHOISIR SON ENERGIE DE CHAUFFAGE
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également