La climatisation et la RT 2012

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > La climatisation et la RT 2012
La consommation de la climatisation est désormais intégrée dans la limite de consommation dictée par la réglementation 2012, qui se base sur le référentiel BBC, bâtiment basse consommation. .

RT2012 Grenelle

La RT 2012 n'interdit pas la climatisation à partir du moment où la construction se situe sous un niveau de référence dit Cep (consommation conventionnelle d'énergie primaire) limitant les 5 usages que sont le chauffage, la climatisation, l'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires électriques.

C'est un choix de pompe à chaleur avant tout!

Confort Airzone

La RT 2012 est une réglementation qui positionne en fait le bâtiment neuf à un niveau BBC. Toutes les consommations sont limitées et en premier lieu le chauffage ; Or un équipement de climatisation est avant tout un système thermodynamique, soit en inversant le cycle frigorifique, une pompe à chaleur.
Il est indéniable que le « vecteur air » avec la pompe à chaleur air-air est en passe de devenir un système de référence eu égard à la RT 2012. En hiver, le même équipement pourra rafraichir la maison !! Tout cela dans un cadre de basse consommation. Nous sommes dans le neuf. Le bâti est surisolé, protégé et étanche !!

RT 2012 : deux catégories distinctes de bâtiments : CE1 et CE2

La catégorie CE1 : ce sont les constructions qui peuvent être conçues sans être climatisées. La climatisation n'est pas interdite, mais ses consommations éventuelles de refroidissement devront alors être compensées par une diminution des consommations de chauffage, d'éclairage…

La catégorie CE2 : ce sont les constructions avec plus de contraintes (hôpitaux, bureaux en zone de bruit et en zone climatique très chaude, Immeubles de Grande Hauteur…) et nécessitant dans la plupart des cas d'être climatisées. Dans la RT un local est de catégorie CE2 s'il est muni d'un système de refroidissement et si son usage se situe dans les zones climatiques et de bruit définies. Par exemple en zone H3 (zones chaudes en principe) en habitation et en zone de bruit BR2 et BR3, la maison est de catégorie CE2.

Ainsi la RT 2012 défini 8 zones géographiques qui elles-mêmes ont des seuils moyens maximum à ne pas dépasser. Entre 40 à 65 kWh(ep)/m²/an !
Dans tous les cas, CE1 ou CE2, la consommation conventionnelle devra être inférieure à 50 kWh(ep)/m² et par an en moyenne, consommation de climatisation comprise.

Rappelons également que la RT 2012 préserve dès la conception au niveau du permis de construire, la performance énergétique naturelle de la construction. En effet, et c'est une nouveauté de cette RT 2012, il s'agira de respecter le coefficient BBio, qui limite dès l'esquisse et obligatoirement dès le PC, les consommations de chauffage, climatisation et éclairage. Le BBio est un coefficient tenant compte de la conception du bâti indépendamment des systèmes de chauffage et de climatisation. Il faut donc être attentif dès le PC, au niveau d'isolation thermique, à la conception bioclimatique notamment avec le recours à l'éclairage naturel et aux apports solaires, … En somme, le coefficient BBio agit ainsi sur une limitation naturelle et « durable » des usages de chauffage, climatisation et éclairage.

Faites attention aux consommations électriques !

L'effort réglementaire est porté sur la limitation des 5 usages que sont le chauffage, la climatisation, la production d'ECS, l'éclairage et les auxiliaires électriques (inférieur en moyenne à 50 kWh(ep)/m².an). Quid des autres usages ? Que représentent-ils ?

Les autres usages sont :

  • les consommations électriques de la cuisson (ou gaz de cuisson),
  • les consommations des appareils ménagers tels lave-vaisselle, lave-linge, frigo, …,
  • les éclairages extérieurs et équipements de piscine,
  • les consommations souvent importantes des box et modems,
  • les consommations importantes des TV et autres écrans plasma,
  • les veilles de tous les appareils de la maison y compris les ordinateurs, …

Les autres usages peuvent ainsi représenter autant, c'est-à-dire +50 à +100 kWh(ep)/m².an ! Oui !
Le particulier qui aura mémorisé « 50 kWh/m².an » aura ainsi bien des surprises quand il comptabilisera sa facture énergétique globale, qui atteindra sans doute, non pas les 50 kWh(ep) mais 150 kWh(ep)/m².an.

Sources et liens utiles

www.daikin.fr www.toshibaclim.com www.airzonefrance.fr www.climatisation-conseils.com

Pour en savoir plus

dossier: CLIMATISER MA MAISON, MON APPARTEMENT

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également