Climatisation et maison BBC

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Climatisation et maison BBC
La maison BBC peut intégrer une climatisation notamment dans les zones les plus ensoleillées et les plus exposées au bruit. Cependant le seuil BBC de 50 kWh(ep)/m².an ne peut pas être dépassé. Voici quelques recommandations pour arriver à l'objectif BBC tout en climatisant.

Salon Daikin



La climatisation et la réglementation thermique

Logo RT 2012

La consommation de la climatisation est désormais intégrée dans la limite de consommation dictée par la réglementation 2012, qui se base sur le référentiel BBC ; bâtiment basse consommation. La RT 2012 n'interdit pas la climatisation à partir du moment où la construction se situe sous un niveau de référence dit Cep (consommation conventionnelle d'énergie primaire) limitant les 5 usages que sont le chauffage, la climatisation, l'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires électriques.



Rappelons qu'elle distingue bien deux catégories de bâtiments : CE1 et CE2

La catégorie CE1 : ce sont les constructions qui peuvent être conçues sans être climatisées. La climatisation n'est pas interdite, mais ses consommations éventuelles de refroidissement devront alors être compensées par une diminution des consommations de chauffage, d'éclairage…

La catégorie CE2 : ce sont les constructions avec plus de contraintes (hôpitaux, bureaux en zone de bruit et en zone climatique très chaude, Immeubles de Grande Hauteur…) et nécessitant dans la plupart des cas d'être climatisées. Dans la RT un local est de catégorie CE2 s'il est muni d'un système de refroidissement et si son usage se situe dans les zones climatiques et de bruit définies. Par exemple en zone H3 (zones chaudes en principe) en habitation et en zone de bruit BR2 et BR3, la maison est de catégorie CE2.

Ainsi la RT 2012 défini 8 zones géographiques qui elles-mêmes ont des seuils moyens maximum à ne pas dépasser. Entre 40 à 65 kWh(ep)/m²/an !
Dans tous les cas, CE1 ou CE2, la consommation conventionnelle devra être inférieure à 50 kWh(ep)/m² et par an en moyenne, consommation de climatisation comprise !!

Rappelons également que la RT 2012 préserve dès la conception au niveau du permis de construire, la performance énergétique naturelle (sans équipement) de la construction. En effet, et c'est une nouveauté de cette réglementation 2012, il s'agira de respecter le coefficient BBio, qui limite dès l'esquisse et obligatoirement dès le PC, les consommations de chauffage, climatisation et éclairage. Le BBio est un coefficient tenant compte de la conception du bâti indépendamment des systèmes de chauffage et de climatisation. Il faut donc être attentif dès le PC, au niveau d'isolation thermique, à la conception bioclimatique notamment avec le recours à l'éclairage naturel et aux apports solaires, … En somme, le coefficient B Bio agit ainsi sur une limitation naturelle et « durable » des usages de chauffage, climatisation et éclairage.



Attention aux autres consommations et notamment les usages électriques !

L'effort réglementaire est porté sur la limitation des 5 usages que sont le chauffage, la climatisation, la production d'ECS, l'éclairage et les auxiliaires électriques (inférieur en moyenne à 50 kWh(ep)/m².an). Quid des autres usages ? Que représentent-ils ?

Les autres usages sont :

  • les consommations électriques de la cuisson (ou gaz de cuisson),
  • les consommations des appareils ménagers tels lave-vaisselle, lave-linge, frigo, …,
  • les éclairages extérieurs et équipements de piscine,
  • les consommations souvent importantes des box et modems,
  • les consommations importantes des TV et autres écrans plasma,
  • les veilles de tous les appareils de la maison y compris les ordinateurs, …

Les autres usages peuvent ainsi représenter autant, c'est-à-dire +50 à +100 kWh(ep)/m².an ! Oui !
Le particulier qui aura mémorisé « 50 kWh/m².an » aura ainsi bien des surprises quand il comptabilisera sa facture énergétique globale, qui atteindra sans doute, non pas les 50 kWh(ep) mais 150 kWh(ep)/m².an.



Plusieurs mises au point sont néanmoins très importantes :

  • La première est que le bâtiment BBC ou la maison RT 2012, réglementaire n'a été contraint au calcul réglementaire que sur les 5 usages principaux, pas ceux-ci-dessus.
  • La réglementation a inventé la notion de Consommation Conventionnelle dite Cep pour la limiter aux fameux 50 kWh(ep)/m².an. Ce n'est pas une consommation établie par un véritable bilan thermique. Ce n'est qu'un niveau théorique !
  • La consommation de 50 kWh(ep)/m².an, intègre « ep », c'est à dire que l'on compare les énergies entre elles et que « ep » signifie énergie primaire, par opposition à énergie finale, celle que nous connaissons bien et qui est affichée sur nos factures à payer. L'énergie primaire est l'énergie à l'origine, toutes pertes inclues. Delà les coefficients de conversion entre énergies. Ils sont de 1 par exemple pour le gaz et de 2,58 pour l'électricité. C'est-à-dire qu'il faut 2,58 kWh d'électricité à la production (centrale, barrage,…) pour livrer chez vous 1 kWh d'énergie finale. En d'autres termes, en énergie finale électrique, en BBC, la consommation finale sera plus proche de 50/2,58 = environ 20 kWh(ef)/m².an !!



Quelles sont les solutions de climatisation BBC ?

Clim BBC

Comme dit en premier lieu et excellemment bien repris par ma collègue Véronique BERTRAND dans sa chronique « Climatisation naturelle sans climatiseur », il s'agit de penser confort d'été dès la conception en protégeant et en tirant partie au mieux de la construction et de son environnement. C'est l'éco-conception et l'investissement n'est qu'en réflexion !



Ensuite dans un deuxième temps, quel « complément » peut apporter un système de rafraîchissement ?

  • Il faudra s'assurer si l'inertie et la ventilation nocturne par exemple ne peuvent pas éviter la climatisation et sont suffisants pour apporter un confort d'été satisfaisant.
  • Ensuite, s'il est possible de rafraîchir l'air neuf avec un puits provençal, c'est 5 à 8°C gagnés sur l'air neuf et cela contribuera à rafraîchir quelque peu l'ambiance d'une manière naturelle.
  • Enfin, la climatisation sera d'autant plus appropriée si la maison dispose d'une pompe à chaleur réversible. Par inversion de cycle, celle-ci peut rafraîchir avec un rendement dit EER (Energy Efficiency Ratio). Certaines pompes à chaleur parmi les plus performantes fonctionnent sur le principe de la géothermie. Elles sont de type eau/eau, de sorte qu'elles peuvent travailler en récupération totale.



Exemple de système à très hautes performances avec kit solaire et free-cooling

  • L'eau chaude sanitaire est produite par les capteurs solaires
  • Le complément vient de la récupération condenseur de la PAC
  • La PAC fonctionne en mode réversible et fourni du froid
  • Celui-ci est également délivré en priorité en free-cooling sans action compresseur!



Sources et liens utiles

www.daikin.fr
www.aermec.com
Conférences Objectif Energie Zéro
RT 2012: nouveaux comportements, nouvelles responsabilités
Le guide pro RT 2012
www.grdf.fr
www.ademe.fr


Pour en savoir plus : dossier
« CLIMATISER MA MAISON, MON APPARTEMENT »


Juin 2011

A lire également