Aides pompe à chaleur et chauffage bois : il faut se dépêcher

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Tendances > Aides pompe à chaleur et chauffage bois : il faut se dépêcher

Si le crédit d’impôt en faveur des énergies renouvelables est un élément incitatif qui a propulsé les installations de pompes à chaleur de chaudière bois et de panneaux solaires, la loi de finances 2009 a pourtant diminué le crédit d’impôt de 50 à 40% voire 25% pour la pompe à chaleur et le chauffage bois. Qu’en sera-il demain ?

Un crédit d’impôt énergie renouvelable encore très avantageux.

Aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre 2012, la loi de finances 2009 octroie pour les particuliers un crédit impôt comme suit :


LE CREDIT D'IMPOT
RESIDENCE PRINCIPALE

Résidence neuve ou en construction
Résidence construite depuis plus de 2 ans
Résidence achevée avant le 1er janvier 1977*

Equipements solaires
(1)

50 %
50 %
50 %

Pompe à chaleur
(2)

40 % en 2009
25% en 2010
40 % en 2009
25% en 2010
40 %

Chaudière Bois
(3)

40 % en 2009
25% en 2010
40 % en 2009
25% en 2010
40 %

T.V.A
(4)

19,6 %
5,5 %
5,5 %


(1) Capteurs solaires certifiés CST Bat ou Solar Keymark

(2) Le coefficient de performance minimal pour les différents types de pompes à chaleur doit être de 3,3.
  • PAC géothermiques Sol/Eau ou Sol/Sol pour une température d'évaporation
    de -5 °C.
  • Autres PAC géothermiques et PAC Air/Eau pour une température d'évaporation
    de + 7°C.
  • Le crédit d'impôt ne s'applique plus aux PAC Air/Air à compter du 1er janvier 2009.
(3) Depuis le 1er janvier 2009, quelques modifications ont été apportées aux équipements éligibles au crédit d’impôt : le rendement énergétique minimum des chaudières bois est de 70 % avec une concentration en monoxyde de carbone (CO) inférieure ou égale à 0,6%. Pour les équipements à chargement automatique de moins de 300 kW, ce rendement doit désormais être de 75 % minimum.

(1) à (6) Le crédit d'impôt s'applique au coût d'achat du matériel. Devis et factures établis par un installateur qualifié

(4) La TVA s'applique au total HT du devis, achat matériel et pose comprise.

* : Résidence principale récemment acquise et achevée avant le 1er janvier 1977.
Les dépenses doivent être réalisées au plus tard avant le 31 décembre de la 2ème année qui suit l'acquisition du logement.


Signalons que le crédit d’impôt à fin 2008 était de 50% pour les mêmes équipements pompe à chaleur et chaudière bois, et a ainsi diminué à 40% (et 25% pour 2010).


A quoi cela est dû ? Deux causes principales :
    1. Le succès d’une telle mesure, par rapport à des équipements comme la pompe à chaleur qui était relativement chers à l’achat et peu concurrentiels face à des générateurs classiques - simple chaudière fioul par exemple. L’aide du crédit d’impôt de 40% permettant de « rentabiliser » plus vite le changement de générateur et évitant ainsi d’opter vers une solution facile et polluante qui aurait consisté en un simple remplacement de chaudière fioul.

    2. Devant le succès de la mesure, les « caisses » de l’Etat ont premièrement été creusées, et celui-ci a considéré que les ventes de pompes à chaleur et de chaudière bois étaient suffisamment lancées et que les prix avaient baissé. La date butoir à fin décembre 2010 (cf tableau ci-dessus) pour encore bénéficier du crédit d’impôt de 40% laisse ainsi augurer que pour 2011 et 2012, la nouvelle loi de finances 2010 diminuera comme en 2008 le crédit d’impôt de 40% à 25% !



Commentaire de l’expert :


Effectivement la pompe à chaleur a explosé en termes de vente, quoi qu’un phénomène nouveau et non des moindres soit venu perturber cette tendance à la hausse : la crise économique accompagnée d’une baisse du prix du fioul venant diminuer l’investissement et la rentabilité des énergies renouvelables.

Si, selon des perspectives probables, la fin de crise et la relance venaient à se produire en 2010, alors l’Etat ne devrait pas stopper l’élan du crédit d’impôt. Le baisser serait un frein à la reprise alors que le laisser à son taux avantageux de 40% serait une décision cohérente d’autant plus que les engagements européens veulent que la France soit exemplaire en termes de performance énergétique et d’usage d’énergies renouvelables.



Perspective des aides pour le solaire

Nous pensons que le solaire thermique ou photovoltaïque est dans un registre différent du bois et de la pompe à chaleur. C’est une énergie renouvelable à part entière disponible au droit de chaque bâtiment, mais plus difficile à maîtriser. La production de chaleur n’est pas toujours calée par rapport aux besoins. D’où le stockage nécessaire dans le cas de panneaux solaires thermiques, ou la revente à EDF dans le cas de surplus de production d’énergie photovoltaïque C’est pourquoi, nous pensons que le solaire continuera a être aidé fortement et que le taux du crédit d’impôt sera de 50% même après 2010.



Pompe à chaleur et chauffage bois : c’est le moment de changer son système de chauffage.

Investir dans un système de chauffage performant est aujourd’hui bien aidé par les finances de l’Etat. Le crédit d'impôt actuel et valable jusqu’à fin 2010 est très intéressant puisqu’il atteint 40% pour le bois et la pompe à chaleur. De plus, les collectivités publiques comme les conseils généraux et conseils régionaux apportent des aides complémentaires selon les localités. Il est vrai que le prix du fioul est aujourd’hui bas et qu’il appelle à la retenue pour le passage aux énergies renouvelables. Le fioul est une énergie rare et fluctuante en termes de coût. S’y attacher est-il plus prospectif que de s’en détacher ? Même si l’on dispose d’une chaudière fioul, c’est le moment de passer aux énergies renouvelables. Une pompe à chaleur en relève d’une chaudière fioul est un gage d’économie de 30 à 40%, si ce n’est en 2009, c’est plutôt prévisible pour les 15 ans à venir!

De plus les offres des fournisseurs et installateurs moins chargés qu’auparavant, crise oblige, sont plutôt compétitives.

Enfin les financements sont aujourd’hui très intéressants. Citons par exemple le prêt rénovation à taux zéro, l’Eco-PTZ, qui permet de financer un bouquet de travaux jusqu’à
30 000 € sans intérêts.


En savoir plus sur l’éco-prêt à taux

Eco-prêt PTZ à taux zéro


Sources et liens utiles

www.xpair.com

www.ademe.fr
www.banquesolfea.fr
www.anah.fr

Pour en savoir plus, consultez le dossier
"AIDES FINANCIERES ET CREDIT D'IMPOT"



Août 2009
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également