Maison neuve basse consommation

Matériaux pour la structure

Dans le sud, on aura tendance à privilégier la brique monomur. En effet, ce type de produit a une forte inertie thermique et vous protège de la chaleur en été. Sa structure alvéolaire oblige le flux thermique à parcourir une distance de 1,3 m pour une épaisseur de brique de 37,5 cm.

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous

voir plus >>>

Monomur
Monomur 37,5
Ubat= 0,33 W/m².K

Monomur
Monomur avec isolation intégrée
Ubat= 0,18 W/m².K

La chaleur ne pénètrera pas dans votre maison, puisque dans la journée vous fermerez toutes les fenêtres et les volets; la chaleur accumulée dans les parois durant la journée sera restituée vers l'extérieur durant les heures les plus fraîches de la nuit.

Cette brique joue un rôle identique avec le froid, de plus, elle supprime la désagréable sensation de « mur froid ou encore de paroi froide » en emmagasinant la chaleur intérieure.

On peut encore être mieux isolé en choisissant une brique à isolation intégrée.
D'une épaisseur de 42.5 cm, appelée POROTON-T8 elle atteint une très bonne valeur Uw de 0.18 W/m²K soit un R = 5,55 m².K/W.
Cette brique renferme dans ses cavités de la perlite, un isolant minéral obtenu par expansion à très haute température de roche volcanique. Elle s'avère être un choix judicieux pour maison énergie zéro construite en zone H1.

Le béton cellulaire encore appelé thermopierre est un béton très léger qui joue le même rôle que les deux briques citées ci-dessus. C'est une combinaison d'eau, de sable siliceux, de ciment, de chaux et d'air.

Choisir le matériau le mieux adapté
Tout dépend de la performance que vous voulez atteindre en termes d'isolation. Chacun de ces produits a ses caractéristiques propres.

La brique monomur a une résistance thermique R=2,87 m².K/W soit un Up=0,33 W/m².K, ce coefficient appelé coefficient de transmission thermique est la valeur référence en ce qui concerne la qualité d'isolation; plus il est proche de zéro meilleure est l'isolation. Tout comme les autres produits, il a l'avantage d'être auto-isolant, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter une isolation supplémentaire. La RT 2012 préconise 0,45 W/m².K.

De son côté, la brique à isolation intégrée à une résistance thermique R=5m².K/W soit un Up=0,20 W/m².K et le béton cellulaire en 37,5, une résistance thermique R=3,13 m².K/W soit un Up=0,32 W/m².K.

Dans les régions froides, il est évident qu'une résistance thermique de 5 sera plus intéressante en terme d'isolation qu'une résistance thermique de 3. Cela dépendra aussi des performances globales recherchées : voulez-vous une maison basse énergie ou passive ?
Tous ces produits vous permettent d'avoir une maison basse énergie quelle que soit votre région.

Ensuite, il existe d'autres possibilités en termes de structure : ossature bois, parpaing classique ou encore blocs coffrages en PSE ou néopor®.

En matière de construction ossature bois, il existe différentes qualités de produit.

Un des avantages de ce type de structure est sa rapidité de construction. En effet, les éléments sont fabriqués en usine, les huisseries et les portes sont directement intégrées sur la structure et les boîtes et les gainages sont aussi posés en usine afin de garder l'étanchéité de l'ensemble et éviter les ponts thermiques. La fabrication en usine est de moins d'un mois et votre maison est livrée et construite (livraison clés en main) en moins de 4 mois.


1. panneau Knauf
2. pare-vapeur
3. colombage bois
4. laine de roche
5. traverse de soutien
6. traverse de montage
7. profil
8. isolation extérieure
9.filet armé
10. fond d'adhérence pour crépi

Ce type de structure confère au mur « basic», un Up=0,21 W/m²K soit une résistance thermique R= 4,76 m².K/W et au mur « méga » un Up=0,13 W/m²K soit une résistance thermique R=7,69 ².K/W, qui permettra de construire des maisons passives voir mieux encore.
La maison en parpaing classique non isolée ne répond plus aux critères de la réglementation thermique RT 2012 puisque sa résistance thermique seule est de R= 0,20².K/W, soit un Up=5 W/m²K.

Elle nécessite d'y adjoindre une isolation par l'intérieur surtout en rénovation mais aussi en construction neuve avec traitement des ponts thermiques par pose de rupteurs de pont thermique sur le pourtour de la dalle, voire une isolation par l'extérieur encore un peu onéreuse actuellement, mais néanmoins plus aidée (cf dossier Aides).

D'autres systèmes utilisant du béton ont vu le jour, il s'agit des modules constructifs, que l'on empile et que l'on remplit ensuite de béton. Ce système constructif est composé de deux parois de coffrage isolant en PSE (polystyrène expansé de haute densité) reliées par des entretoises. Un tel système permet de couler le béton à l'intérieur de ce coffrage jusqu'à une hauteur de 3,6 m en une seule fois.
Ce sont des modules de ce type :



Simple épaisseur



Triple épaisseur

Ce type de mur est totalement parasismique et a une épaisseur variable de 0,25 m à 0,45 m avec une très bonne isolation thermique. Il possède de fait une isolation par l'intérieur et l'extérieur avec un coefficient Up variant de 0,20 à 0,12 donc une résistance thermique R variant de 5 à 8,33 m².K/W, supprimant ainsi tous les ponts thermiques et assurant une protection totale du bâti.

Ce type de construction permet des hauteurs importantes, jusqu'à 10 étages et de faire des sous-sols enterrés. Il possède entre autre avantages d'être rapide à la pose puisque le gros-œuvre peut être réalisé en moins de 10 minutes du mètre carré, monté, coulé et bien sûr très bien isolé.

Votre structure étant choisie, il faut maintenant réfléchir à votre isolation pour les combles ainsi que pour la dalle.


A lire également