Maison neuve basse consommation

Choisir son isolant thermique

Là aussi, cela dépendra de votre choix personnel, de votre budget et du résultat que vous souhaitez.

En termes d'isolant, il existe trois catégories de produits :
- Les isolants minéraux (laine de verre ou de roche)
- Les isolants écologiques (lin chanvre, fibre de coco…..)
- Les isolants synthétiques (PSE, XPS ou encore polyuréthane…)

Trois ordres de grandeur à respecter en neuf ou en rénovation pour avoir une maison consommant peu d'énergie à condition de disposer également d’huisseries performantes :
- Toit : Résistance thermique R = 6 à 8 m²K/W
- Mur : Résistance thermique R = 4 à 5 m²K/W
- Sol : Résistance thermique R = 3 à 5 m²K/W
(Valeurs minimales)

L'isolation du toit, des parois comme du sol permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre du fait d'une très forte diminution de la consommation de chauffage jusqu'à – 80% par rapport à une maison non isolée et ce quel que soit l'isolant employé. En fait, il vous suffira de « jouer » sur l'épaisseur de l'isolant choisi pour obtenir la résistance thermique recherchée.

Choisir un installateur est une étape importante
Il en va de la fiabilité et de l’efficacité de votre installation. Un bon installateur vous assurera également une qualité de conseil et de suivi indispensable à votre projet.

voir plus >>>

Pour obtenir une maison énergie zéro, la résistance thermique au niveau de la toiture doit obligatoirement être au minimum de 6, car les déperditions par le toit représente 30% des déperditions d'une maison non isolée.

Le calcul pratique de l'épaisseur minimale de l'isolant (en mètres) : e(m)= λ (W/m.K) x R (m².K/W), où λ = coefficient de conductivité thermique, valeur fournie par le fabricant. Plus ce coefficient est petit meilleur est l'isolant.

Voici les épaisseurs minimales d'isolant en comble pour obtenir cette résistance thermique.

TOITURE
exemples d'épaisseur d'isolant pour U = 0.17 m².K/W

Type d'isolant

λ de l'isolant
(W/m.K)

Epaisseur d'isolant recommandée
(cm)

Laine de roche 0,035 - 0,045

24

Laine de verre 0,035 - 0,045

24

PUR (polyuréthane) en 50 mm 0,025 - 0,035

18

XPS (polystyrène extrudé) en 50 mm 0,030 - 0,040

21

PES (polystyrène expansé)
TH38 en 55 mm
0,030 - 0,038

18 à 23 cm

Verre cellulaire 0,040 - 0,055

30

Liège expansé 0,040 - 0,050

27

Flocons de cellulose 0,035 - 0,045

24

Panneaux de cellulose 0,035 - 0,045

24

Panneaux de bois feutré (mous) 0,040 - 0,045

26

Laine de bois (semi-rigides) 0,038

23

Laine de chanvre 0,039 - 0,045

25

Laine de lin 0,038

23

Laine de mouton 0,035 - 0,045

24

Laine de coton 0.035-0.045

24

Plume de canard 0, 042

25,2

Fibre de coco en 50 mm 0, 043 à 0, 045

26,4

Vermiculite 30 mm en sac de 100l 0, 035

21

Concernant les murs, à vous de juger en neuf si vous souhaitez encore renforcer l'isolation de la structure que vous avez choisie.

Vous ferez le même calcul pour obtenir la résistance thermique voulue en fonction du lamda λ. Pour obtenir une bonne isolation et de surcroit un confort d'hiver (et d'été), il est recommandé d'augmenter l'épaisseur d'isolant. Les valeurs ci-dessus sont des minimum. De sorte que même avec un isolant avec un λ = 0.04, l'épaisseur mini est donc de
e = 0.04 x 4 = 0.16, soit 16 cm, il ne faut pas hésiter à poser un isolant de 20 voire 25 cm pour s’orienter vers une maison à énergie zéro ou BEPOS.

Pour l'isolation de la dalle, choisissez une résistance thermique d'au moins 3 voire 5.

Les isolants dits « synthétiques » sont plus particulièrement adaptés, car ils résistent davantage à la compression.


A lire également