Solutions de chauffage les moins chères en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Solutions de chauffage les moins chères en rénovation
Dans le cadre de la rénovation, quelles solutions de chauffage ont le meilleur rapport économies/prix d'installation ? Là est la question pour bon nombre de nos concitoyens dont les finances sont limitées !!

Economies

Qu'entend-on par solutions de chauffage les moins chères ?

« Quel est le système de chauffage le moins cher ? » Cette phrase est souvent répétée. Et la réponse est difficile car la question n'est pas précise. Le système de chauffage le moins cher, cela veut-il dire à l'achat, à l'installation ou dans le temps compte tenu du prix des énergies ?

Pour beaucoup de nos concitoyens, notamment ceux aux revenus modestes, le moins cher veut dire les deux, pas cher à l'installation et économe dans le temps. Plus qu'une question c'est une équation difficile car, et c'est contradictoire, un système de chauffage économe dans le temps, sera relativement cher à l'installation.

Pourquoi ? Parce qu'il fera appel à des chaudières performantes, des combinaisons avec des énergies renouvelables, des régulations et programmations sophistiquées, …

En rénovation, le problème se complique de surcroît car le chauffage est soit en mode individuel, soit en mode collectif, et dans ce dernier cas, cela fait appel au choix et à la décision collective de la copropriété !!

Nous définirons donc que la solution de chauffage la moins chère est obligatoirement économique à l'achat et à l'utilisation, comme une médiane. Ce n'est donc pas obligatoirement la moins chère à l'installation.

N'oublions pas également que « l'énergie que l'on n'utilise pas est encore la moins chère », cela veut dire que la notion de comportement jouera un rôle prépondérant sur la facture énergétique.

C'est dire que la pompe à chaleur est un générateur de chaleur qui, du fait de son rendement COP généralement élevé, équipera de plus en plus les maisons et les immeubles collectifs de logements.

Si l'on connaît l'avantage de la pompe à chaleur avec son COP élevé, les défauts sont aussi connus : pour la PAC air-eau ou air-air, un COP faible avec un air extérieur très froid, une production d'eau chaude pour chauffage à des régimes préférentiels d'eau de chauffe inférieurs à 50°C. Soit un régime approprié aux radiateurs à eau chaude basse température ou au plancher chauffant.

Décortiquons, d'une manière préférentielle, les différentes pompes à chaleur pour des applications adaptées, recommandées, et donc plus rentables.

Rénovation en maison individuelle

En maison individuelle, la rénovation du chauffage est souvent déclenchée quand le système de chauffage tombe en panne, et là on prend ce qui est disponible en stock chez le fournisseur ; d'ailleurs pas toujours au bon prix d'autant plus si l'installateur est peu scrupuleux.

chaudiere Azurinox

Il faut donc être le plus possible préventif et « écouter » les premiers signes de faiblesse de la chaudière ou du système de chauffage. Un système comme une chaudière qui a 20 ans d'âge, ne va pas tarder à rendre l'âme.
L'idéal est d'organiser ses travaux en été et donc de commencer à établir des devis courant mars/avril.

En maison individuelle, on peut penser simplement remplacement de chaudière, ou bien nouveau système de chauffage ?

Nous nous plaçons toujours dans un cadre économique d'investissement, c'est pourquoi le simple remplacement sera la solution recommandée. Avec les précautions suivantes :

1°) Remplacer une chaudière fioul ou gaz par une chaudière à condensation fioul ou à condensation gaz. Le rendement de ces chaudières qui récupèrent la chaleur des fumées permet de faire entre 20 et 25% d'économie de chauffage. De plus, les prix des chaudières à condensation baissent de plus en plus, car elles sont en passe de devenir un standard réglementaire dans la construction neuve (réglementation 2012).
Si possible, en maison individuelle, donnez-vous la possibilité de prévoir ultérieurement les raccordements avec des panneaux solaires : fourreaux en attente, passage de tubes solaires dans le futur, …

Si le chauffage existant est électrique, vous devez également procéder au remplacement des anciens convecteurs par des radiateurs électriques radiant à inertie qui apportent un chauffage par rayonnement. Autre solution électrique : la pompe à chaleur air-air qui peut s'envisager à condition d'intégrer l'unité extérieure de la PAC.

2°) Investir dans la régulation. Ce n'est jamais un investissement lourd en regard des économies engendrées. La régulation/programmation est le « cerveau » qui va gérer les températures à minima pour assurer votre confort, quand vous êtes là.

Avec ces 2 RECOMMANDATIONS, vous disposerez d'un chauffage
simple mais efficace, et à moindre coût !

Rénovation en appartement (immeuble collectif)

Dans un immeuble collectif, le principe sera identique dans le sens où vous allez avoir intérêt à conserver le même principe de chauffage mais en l'améliorant nécessairement.

1°) ENERGIE GAZ : vous disposez d'une chaudière individuelle gaz, remplacez-la par une chaudière individuelle gaz à condensation. Gains de consommation à attendre entre 20 et 25%. Ensuite, comme précédemment, installez une régulation/programmation efficace : régulation de la température d'eau en fonction de l'extérieur, programmation nocturne et en inoccupation, ….

Radiateur électrique à inertie
Ecorché Alipsis

2°) ENERGIE ELECTRIQUE : remplacez vos anciens convecteurs par des radiateurs électriques radiants et à inertie. Cette chaleur plus rayonnante que convective vous fera gagner également près de 20% avec de bons thermostats électroniques qui réguleront la température intérieure au degré près. De plus, et obligatoirement, optez pour une programmation Jour/Nuit/Inoccupation/Hors gel, …, poussée de vos radiateurs. Régulation par fil pilote, régulation sans fil, …. Le chauffage électrique possède cet avantage de pouvoir être géré plus facilement qu'un chauffage à eau chaude.

Comportement économe pour un chauffage économe

Ecran

C'est l'investissement le moins cher, car il ne coûte rien et peut rapporter « gros ».

Les études sur le comportement des individus à gérer leur propre consommation, à s'astreindre à quelques règles et discipline d'usage, montrent que les économies peuvent atteindre 15% !!

Pour un investissement financier proche de « zéro » vous devrez faire preuve d'un investissement humain qui suivra ces recommandations :

1°) Réduire la température de confort à 19° ou 20°C maximum car celle-ci est plus souvent de de 21 à 22°C. Mettre des thermomètres qui vous feront visualiser la température des pièces principales. N'oublions pas qu'1 degré en moins c'est 7% environ d'économie d'énergie.

2°) La nuit également baissez le chauffage à 14 ou 15°C, quitte à renforcer vos couvertures de lit.

3°) Prenez des douches courtes plutôt que des bains.

4°) Mettez un économiseur d'eau sur l'évier de cuisine.

5°) Cela ne concerne pas le chauffage mais les autres usages électriques de vos appareils électro ménager. Faites « tourner » vos machines à laver le ligne et lave-vaisselle après 22 heures, pendant les heures creuses d'EDF, le courant est quasiment 2 fois moins cher !


Sources et liens utiles

www.atlantic.fr ENGIE fournisseur gaz www.promotelec.com www.xpair.com


Pour en savoir plus

dossier: RENOVATION ET MAISON BASSE CONSOMMATION

Octobre 2012

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également