Se chauffer par la ventilation !

Avec le BBC, le chauffage est réduit à sa plus simple expression. Le bâti étant sur-isolé, il reste à réchauffer l'air neuf extérieur. Or, avec une VMC double-flux nous pouvons presque nous passer d'une installation de chauffage. Vrai ou faux ? La réponse est vraie, et vous est expliquée dans la présente chronique.

Maison basse consommation, il faudra toujours ventiler !

VMC double flux avec bouches de ventilation chauffantes Helios

Ventilation d'une maison

L'habitat moderne ne nécessite que très peu de chauffage. La RT 2012 réduit les 5 usages que sont le chauffage, la climatisation l'eau chaude sanitaire, l'électricité éclairage et auxiliaires à 50 kWh/m².an. Et le standard Passiv'Hauss réduit la part de consommation de chauffage a 15 kWh/m².an à peine.

Néanmoins, il est une part que l'on ne peut trop réduire ou supprimer, c'est la ventilation. Pour la pérennité du bâti, pour éviter moisissures et dégâts matériels, et pour la santé et les besoins hygiéniques des occupants. La quantité d'air à introduire et à extraire est ainsi une part de débit incompressible.

Avec les meilleurs récupérateurs d'énergie des caissons double-flux, il est presque possible de chauffer en apportant quelques compléments de puissance thermiques selon les besoins de telle ou telle pièce.



Le chauffage par la seule ventilation

La maison très basse consommation n'a pas besoin de chauffage surtout si elle se rapproche du fameux label « maison passive ». On admet dans ce cas que le besoin de chauffage n'est pas nul mais qu'il n'est présent qu'environ 15 jours au grand maximum dans l'année et qu'il se limite à 15 kWh/m².an. La maison se chauffe pratiquement par elle-même et par les apports gratuits du soleil, des occupants des appareils ménagers et des autres dégagements de chaleurs, éclairage, PC, ….

Bouches chauffantes pour maisons passives

Bouches chauffantes



Dans ce contexte, il est possible à l'aide de « bouches de soufflage chauffantes » d'apporter le complément et d'assurer pièce par pièce la régulation précise de température. Selon la norme NF DIN EN 1946, on se base sur un volume de renouvellement d'air de 30 m³/h et par personne ; la quantité d'air neuf sera d'environ de 1 m³/(m².h). Dans la mesure où la température maximale de la batterie de chauffage doit être limitée à 50°C, cela induit une charge de chaleur maximale de 10 W/m². A ce niveau, nous pouvons sans risque chauffer par l'air de la ventilation.




Pompe à chaleur et ventilation

Système de Températion domestique d'Aldes TZen 4000


Source © Studion Alban Perret/MCP

Légende :

  1. Centrale double-flux avec pompe à chaleur
  2. Préparateur d’eau chaude sanitaire de 200 l.
  3. Modules individuels de chauffage
  4. Régulation du système Températion
  5. Bouches de soufflage et d’extraction
  6. Réseau de gaines
  7. Prise d’air neuf
  8. Sortie d’air vicié


La pompe à chaleur peut apporter « le » complément d'énergie nécessaire du fait de la récupération sur l'air extrait. L'échangeur statique de récupération double-flux n'est plus nécessaire. C'est le principe de la pompe à chaleur air air extrait. La même pompe à chaleur, par inversion de cycle a également l'avantage en été de produire de l'air frais. Ce qui n'est pas totalement anodin du fait du Confort d'Eté qui ne sera pas toujours facile à atteindre avec des bâtiments de plus en plus étanches en respect de la RT 2012.

Ainsi avec la pompe à chaleur captant l'énergie sur l'air extrait et le bilan énergétique se situe à un haut niveau d'efficacité énergétique. Il suffira pour obtenir la température de confort dans chaque pièce de réguler avec des tout petits modules de chauffages (électriques) intégrés dans les bouches de soufflage.

Ainsi, avec un système par exemple TZEN d'Aldès, il est possible d'assurer le renouvellement d'air tout en assurant le chauffage et le rafraîchissement doux de l'habitat, encore faut-il que celui-ci soit de conception BBC (Bâtiments Basse Consommation).

Il est possible également d'assurer la fonction production d'eau chaude sanitaire. La même pompe à chaleur exploite les calories de l'air extrait et réchauffe un ballon sur le même principe que le chauffe-eau thermodynamique. Ce concept global de ventilation, chauffage, rafraîchissement et production d'ECS est en l'occurrence réalisé avec le système TZEN d'Aldès (400 et 4000).





Sources et liens utiles

www.helios-fr.com
www.aldes.fr
www.atlantic.fr


Pour en savoir plus : dossier
« PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX »


Décembre 2011
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également