Rénovation et énergies renouvelables

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Rénovation et énergies renouvelables
Quelles énergies renouvelables choisir pour les opérations de rénovation ? Le choix existe dans plusieurs directions. En matière de chauffage, on essaiera de privilégier trois énergies renouvelables qui semblent particulièrement bien adaptées à la maison individuelle ou à l’immeuble de logements : la géothermie ou l’aérothermie, le solaire ou le bois-énergie.


La géothermie, l’aérothermie, le chauffage électrique.

C’est tout simplement l’utilisation d’une pompe à chaleur. Les solutions existent et sont très nombreuses. Certaines pompes à chaleur fournissent l’eau chaude sanitaire à 65°C et peuvent remplacer une chaudière fioul ou gaz, d'autres permettent un appoint solaire.


Source Daikin

La chaudière ancienne peut également être conservée et ne fonctionner qu’en appoint. Et ce, pendant les jours les plus froids. Si le rendement d’une pompe à chaleur est de 3 ou de 4 (300% ou 400%), tout le monde doit savoir qu’il est donné très souvent par +7°C extérieur et qu’en deçà le rendement chute, notamment quand les températures extérieures sont négatives. Dans ce cas, la chaudière ancienne ne fonctionnant qu’en appoint, même si elle n’a une durée de vie que de 3 ou 4 ans, durera certainement encore une dizaine d’années.

L’aérothermie est une solution simple et efficace. Elle ne nécessite de puiser les calories que dans l’air pour produire de l’eau chaude. C’est une solution phare pour la maison individuelle à rénover, que la pompe à chaleur soit seule ou en relève de chaudière comme décrit précédemment L’aérothermie air/air est une option également intéressante si la maison est très bien isolée. Celle-ci ne nécessitant que très peu de déperditions, quelques « kW » seulement, il est inutile de mettre en œuvre un système lourd de chauffage avec tubes, plancher chauffant, …, alors que l’air soufflé par une pompe à chaleur air-air Inverter type VRV ou VRF permet de très bons rendements d’exploitation avec un confort satisfaisant.

Dans le même esprit, et dans ce contexte de maison très bien isolée, une solution de chauffage électrique avec quelques émetteurs de type radiants ou radiateurs à inertie, équipés d’une régulation programmation fine est une solution économique en investissement et exploitation avec une qualité de confort identique aux installations dites à eau chaude.

La géothermie avec une pompe à chaleur sol-eau avec captages extérieur est plus difficile à mettre en œuvre dans l’existant eu égard aux travaux extérieurs.



Le solaire

Le solaire thermique ou photovoltaïque sont des solutions énergies renouvelables à envisager dans l’existant. Quelles sont les possibilités ? Si le système de chauffage existant est à eau chaude, le solaire est l’énergie à privilégier pour être connectée au ballon d’eau chaude sanitaire, voire au circuit de chauffage de la maison.
Pour un immeuble de logements, le toit ou la terrasse sont des espaces inutilisés qui peuvent servir à recevoir des panneaux solaires thermiques.
PM : signalons sur ce point que le crédit d’impôt de 50% s’applique également en logements collectifs, au prorata d’occupation. Le syndic pouvant se charger des démarches de subventions
.

De même, le solaire photovoltaïque est une solution qui trouve sa justification dans les opérations de rénovation. La toiture terrasse est exploitée avec des capteurs photovoltaïques servant à l’alimentation de la copropriété avec l’avantage énorme de revendre par contrat à EDF l’électricité excédentaire à un tarif de 30 centimes d’euros/kWh.

Pour une maison individuelle, les capteurs photovoltaïques s’ils sont intégrés au bâti ou à la toiture, (En profiter si elle doit être rénovée), permettent de bénéficier d’un prix de revente à EDF de 55 centimes d’euros/kWh, garanti par contrat sur 20 ans. Plutôt intéressant quand on sait que le crédit d’impôt est également de 50%. Certains particuliers n’hésitent pas à équiper le toit d’une grange ou d’un toit pour devenir producteur d’électricité « verte ».



Exemple de toiture d’immeuble de logements équipés de panneaux solaires


Source Viessmann



Le bois-énergie

Le chauffage au bois est également intéressant à intégrer dans une opération de rénovation pour un immeuble ou une maison individuelle. Outre le crédit d’impôt également de 50%, le bois est un combustible dont les réserves en France et en Europe sont importantes et qui voit sa filière de distribution de mieux en mieux organisée. C’est un gage de pérennité pour l’avenir. De plus, il permet avec des rendements désormais supérieurs à 70% voire 90% de s’intégrer dans la maison avec le plaisir du « feu » et participe ainsi à la décoration. Les systèmes de récupération de chaleur permettent de faire fonctionner le chauffage au bois soit en mono-énergie soit en biénergie (insert bois décoratif dans un salon par exemple).





EN RESUME

Choisir les énergies renouvelables dans le cadre d’une rénovation d’une maison ou d’un immeuble d’habitation n’est pas un exercice difficile. D’autant plus que la maison ou l’immeuble à rénover est très souvent porteur d’un potentiel important d’économies d’énergie. Outre la valorisation financière du bien immobilier, la maison ou l’immeuble rénové et équipé d’un système à énergie renouvelable donne un gage de sobriété de consommation prépondérant pour la durée de vie après travaux. Investir pour rénover la maison a certes un coût. La maçonnerie, les appareils sanitaires coûtent chers, l’aménagement de cuisine, la décoration également, … .
Mais il est un poste sensible en terme d’investissement, outre l’isolation thermique, c’est le système de chauffage qui coûtera d’années en années. Le seul moyen de s’affranchir de cet aléa, c’est d’investir dans les énergies renouvelables. En rénovation comme en neuf, le réflexe doit être le même, seule la performance et le résultat comptent. En l’occurrence il s’agit, à terme, de dépenses sur 25, 50, 100 ans et plus, sur la durée de vie du bâtiment.




Sources et liens utiles

www.daikin.fr

www.viessmann.fr
www.crepito.fr

www.xpair.com





Pour en savoir plus : dossier
Rénovation et maison basse consommation



Octobre 2008

A lire également