Rénovation BBC : laissez-vous guider !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Rénovation BBC : laissez-vous guider !
Je dispose d'un budget pour la rénovation de mon habitat pour en faire un BBC. Par quoi commencer ? L'isolation thermique, le remplacement de la chaudière ? … Voici un guide simple et efficace pour vous aider à obtenir un maximum d'efficacité énergétique et donc d'économies d'énergie. Suivez le guide !!

Synoptique pour améliorer la performance énergétique: une méthode en 3 étapes !

Le but est d'atteindre un niveau basse consommation pour les principaux usages de l'habitation que sont le chauffage, la climatisation éventuelle, l'éclairage, l'eau chaude sanitaire et les auxiliaires, avec un maximum annuel de 80 kWh(ep)/m² – c'est le chiffre du référentiel BBC Effinergie® rénovation.


Synoptique rénovation basse consommation BBC

Synoptique rénovation basse consommation BBC


ETAPE 1. Un premier choix est à faire au niveau des surfaces vitrées. Les baies sont-elles à changer ou pas ?

C’est le point faible en termes de déperditions thermiques tant au niveau de la résistance thermique que des infiltrations d’air. Si vous disposez de menuiseries anciennes avec simples vitrages, la réponse est vite trouvée : commencez par changer vos baies vitrées et mettez en œuvre un vitrage isolant.

En rénovation BBC, la performance des vitrages nous interpelle immédiatement car ils peuvent être effectivement de véritables passoires thermiques; et remplacer des fenêtres semble assez facile à réaliser. En une journée les fenêtres peuvent être amenées et mises en place. Les menuiseries et doubles vitrages isolants présentent toujours des caractéristiques thermiques plutôt satisfaisantes sur les documentations. Encore faut-il que ces travaux soit bien faits  notamment au niveau des tableaux et des calfeutrements d’étanchéité.

Le changement de vitrages est également et souvent motivé par l’amélioration acoustique et le confort phonique surtout si le logement ou la maison sont situés en ville ou en zones bruyantes.

En rénovation BBC, la question "les fenêtres sont-elles à changer ?" n’est pas toujours suivie d’un « oui ». Celles-ci peuvent déjà avoir été changées peu de temps auparavant. Cependant la réponse « oui » ou  « non » est prépondérante pour l’ETAPE 2 de la méthode.



ETAPE 2. Ai-je la possibilité d’isoler par l’extérieur ? 

Pose d’isolation extérieure dans immeuble à rénover

Pose d'isolation extérieure dans immeuble  à rénover

4 situations initiales et possibilités pour la réduction des besoins thermiques selon que l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) est techniquement possible.

Cas du « oui » : les baies sont effectivement à changer

Un nouveau choix technique se présente : l’Isolation Thermique Extérieure est-elle possible  ou non? C’est une question importante qui aura des conséquence économiques sur tous les plans.

- Si oui, c'est-à-dire l’Isolation Thermique par l’Extérieur est possible, alors l’ITE est une solution à privilégier. Elle donnera une véritable couverture efficace et isolante à l’habitation ou à l’immeuble d’habitation. Pas de travaux à l’intérieur des logements (important en immeuble collectif), plus de ponts thermiques, ni de risque d’humidité et moisissures dues aux ponts thermiques.  Un meilleur confort d’été car l’isolant extérieur  va concentrer la masse vers l’intérieur et, de ce fait, octroyer de l’inertie thermique fortement utile en confort et fraîcheur pendant la saison chaude.

 Attention !! Obligatoirement le remplacement des anciens vitrages par des vitrages isolants nous amène à mettre en œuvre (ou à rénover) une ventilation mécanique contrôlée. Le bâti avec de nouvelles menuiseries étant devenu étanche, la VMC devient nécessaire pour la qualité d’air intérieur, les besoins hygiéniques des individus et la conservation du bâti. Certes, les nouvelles menuiseries extérieures protègent du froid et du bruit, grâce également à une bonne étanchéité. Mais tout air est ainsi bloqué de l’extérieur vers l’intérieur ! La VMC est alors obligatoire. De nombreux systèmes de VMC basse consommation sont alors possibles (avant tout remplacement de chaudière, nous n’en sommes pas encore là) : VMC hygro B, VMC double flux avec récupérateur, VMR basse consommation, ….
Enfin, dans ce scénario technique, et si le contexte de la maison ou de l’immeuble l’autorise, une isolation thermique renforcée de plancher haut ou toiture est recommandée, ainsi qu’une isolation du plancher bas, si possible bien évidemment.

- Si non, soit l’isolation par l’extérieur n’est pas possible parce que la façade est classée ou ne le permet pas ou pour  toute autre raison (décision de la copropriété, …), alors, selon le synoptique ci-dessus et si l’on veut REDUIRE LES BESOINS, il faut s’orienter vers un même scénario que précédemment, mais sans Isolation Thermique par l’Extérieur ou ITE ; soit :
   . Le remplacement des anciennes baies et vitrages extérieures,
    . La mise en œuvre d’une ventilation basse consommation,
   . Si possible, et en priorité l’isolation de la toiture,
   . Si possible, l’isolation du plancher bas.

Cas « non » où les baies ne sont pas à changer

Le même choix se présente : l’Isolation Thermique Extérieure est-elle possible ?

- Si oui, alors l’ITE comme précédemment est la solution technique à privilégier. La jonction de l’isolation extérieure avec les menuiseries demandera un soin et jointoiement réfléchi pour éviter de créer des ponts thermiques, de nouveaux ponts thermiques !  Comme précédemment, les baies remplacées, donc très étanches, nous obligent à installer une ventilation mécanique VMC. De même, il y a lieu de continuer l’isolation thermique de la construction avec une isolation thermique renforcée de la toiture et du plancher bas, si possible.

- Si non
, soit l’ITE n’est pas possible parce que la façade est classée ou ……

Pose d’isolation par l’intérieur avec joints étanches

Pose d'isolation par  l'intérieur avec joints étanches


Alors, une isolation thermique par l’intérieur ou ITI devrait être possible. Ce n’est certes pas toujours chose évidente et très pratique à mettre en œuvre, néanmoins, dans le cas de murs sans ou avec peu d'isolant, c’est une action indispensable pour l’avenir et pour assurer une performance énergétique dans le temps du bien. Il y a toujours des possibilités, quitte à s’orienter vers des isolants minces, ou un doublage quelconque avec un isolant à très forte résistance thermique, même si cela n’est que 4 ou 5 cm !! Isolez, c’est un gage pour l’avenir !

Ensuite il s’agira de REDUIRE LES BESOINS avec :
   . La mise en œuvre d’une VMC basse consommation,
   . L’isolation de la toiture et du plancher bas si possible


ETAPE 3. Ensuite et seulement ensuite, je pense à changer de générateur et aux EnR !

Pose de capteurs solaires sur toit existant

Pose de capteurs solaires sur  toit existant


Le bâti est maintenant protégé thermiquement, ventilé avec maîtrise ; reste à mettre en œuvre les équipements les plus efficaces sur le plan de l’efficacité énergétique. Il y a pléthore de choix, depuis la chaudière à condensation, la chaudière bois granulés, la pompe à chaleur, le plancher chauffant à eau chaude ou électrique, les radiateurs électriques rayonnants si l’isolation thermique à pu être mise en œuvre, les équipements EnR. Les équipements utilisant les énergies renouvelables (solaire, pompe à chaleur, chauffe-eau thermodynamique…)  sont toujours recommandés pour venir au secours des énergies fossiles et chères !

Enfin, la gestion des équipements techniques avec une bonne régulation/ programmation voire une domotique permettra de réduire « informatiquement » la consommation d’énergie de tous les équipements techniques pour une gestion énergétique optimale dans l’année.


Sources et liens utiles

www.pouget-consultants.fr
Chronique d'experts d'XPAIR
www.effinergie.org
Guide Maison solaire
www.chaudiere-leguide.com


Pour en savoir plus : dossier
« RENOVATION ET MAISON BASSE CONSOMMATION »


Octobre 2011

A lire également