Remplacement de chaudière par PAC ou chaudière bois

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Remplacement de chaudière par PAC ou chaudière bois
Télécharger la chronique Remplacer sa chaudière fioul ou gaz par une pompe à chaleur ou une chaudière bois, c’est utiliser les énergies renouvelables. Un choix judicieux et citoyen à condition de prendre les précautions d’usages rappelées ici.

La pompe à chaleur en remplacement de chaudière, prenez garde !

Pompes à chaleur haute performance
Pompes à chaleur haute performance

Remplacer une chaudière existante avec une pompe à chaleur peut représenter une bonne opération sur le plan des économies d’énergie et du temps de retour. Néanmoins quelques précautions sont à prendre avant de faire ce choix qui s’avère bon dans de nombreux cas mais pas toujours.

La pompe à chaleur la plus courante et facile à installer est la pompe à chaleur air-eau. Elle comporte toujours une unité extérieure qui a pour fonction d’échanger de la chaleur avec l’extérieur, ou plus simplement dit de « pomper » de la chaleur. Par ailleurs, elle fonctionne sur la base d’un cycle thermodynamique entièrement dépendant des niveaux de températures intérieures mais surtout extérieures. Plus la température extérieure est basse et plus le rendement est bas, appelé également COP (coefficient de performance).

Par conséquent, la pompe à chaleur en remplacement de chaudière conviendra dans bien des cas …

1°) Si vous habitez dans une zone tempérée comme en région PACA, la température extérieure est clémente et rarement négative. C’est l’application idéale de la pompe à chaleur en remplacement de chaudière ; d’autant plus que dans ces régions, le confort d’été peut être assuré par la même pompe à chaleur réversible produisant de la fraicheur en été.
Dans le cas où vous habitez une région froide, à Lille ou Strasbourg, il faudra alors sélectionner une pompe à chaleur pouvant fonctionner jusqu’à des températures de -15°C. Vérifiez bien ce point car dans le cas contraire, la pompe à chaleur aura par temps froids son plus mauvais rendement et surtout n’aura pas la puissance maximum nécessaire donc elle ne chauffera pas ! Vous regretterez votre bonne vieille chaudière et surtout votre investissement pompe à chaleur !

2°) Si vous chauffez avec un plancher chauffant ou des radiateurs basses températures, c’est à dire avec des régimes de températures de chauffe de l’ordre de 50°C et inférieurs, vous êtes également dans le cas idéal d’un fonctionnement pompe à chaleur avec un bon rendement COP. En revanche, si la chaudière que vous avez envisagé de remplacer par une pompe à chaleur alimente des radiateurs avec un haut régime de chauffe en hiver, exemple 90/70°C ou 80/60°C, … cas des anciennes installations de chauffage à eau chaude, alors vous risquez d’avoir des problèmes. Sauf à faire le choix d’une pompe haute température mais attention encore ces PAC haute température ne fournissent de l’eau chaude que jusqu’à 65°C et encore par -5°C extérieur minimum. Si vous avez besoin d’une température de chauffe de 80°C par -15°C, cela ne fonctionnera pas avec une pompe à chaleur même dite haute température. Dans ce cas, ne remplacez pas votre chaudière par une pompe à chaleur, à moins d’opter pour une solution mixte : pompe à chaleur en relève de chaudière. Cette solution consiste à conserver votre chaudière et à la coupler avec une pompe à chaleur neuve. La chaudière ne fonctionnant que quelques jours les plus froids et pouvant ainsi assurer un régime de chauffe élevé comme 80/60°C, et la pompe à chaleur prenant la relève dès que la température augmente au-dessus de 0°C. Ainsi, la PAC travaille avec un bon rendement COP et génère des économies d’énergie conséquentes.

3°) Prenez garde également au bruit et à la gêne avec le voisinage. Car la pompe à chaleur comporte une unité extérieure avec compresseur et ventilateur. Si cette unité est positionnée sans attention, trop près de vos voisins, vous risquez quelques problèmes de … voisinage ! Pour cela, choisissez judicieusement l’emplacement de l’unité extérieure de la PAC, quitte à construite un petit mur ou écran anti-bruit au droit de la PAC. Prévoyez dans tous les cas l’accessibilité aux opérations de maintenance de la pompe à chaleur.

4°) Attention enfin à la puissance électrique nécessaire à la pompe à chaleur. Une pompe à chaleur consomme de l’électricité même si au global elle est prévue pour faire des économies d’énergie. Une alimentation protégée de votre tableau électrique sera ainsi à prévoir sans doute renforcée par rapport à votre ancienne chaudière fioul ou gaz. Attention également à certains installateurs peu scrupuleux qui vous démontent entièrement votre installation gaz et vous désabonnent de votre concessionnaire gaz. Certains particuliers se retrouvant alors avec une gazinière inopérante et ne pouvant donc plus faire à manger !

Passez à l’énergie renouvelable avec la chaudière bois

Chaudière acier à granulés de bois à rendement éleve et trémie superposée
Chaudière acier à granulés de bois à rendement élevé et trémie superposée

Le remplacement d’une chaudière fioul ou gaz par une chaudière bois est certainement plus simple, encore que l’installation d’une chaudière bois requiert quelques précautions.

1°) Si vous disposez d’une chaudière fioul (combustible stockage) et envisagez de la remplacer par une chaudière bois (combustible stockable), vous êtes dans un contexte identique et l’installation sera plus facile. Encore que l’installation d’une chaudière bois demande par exemple un ballon tampon d’eau chaude de stockage qui permet d’amortir les effets de régulation plus inertes avec le bois. La solution bois la plus confortable consiste à mettre en œuvre une chaudière bois à granulés. Le rendement peut être supérieur à 90% et l’alimentation automatique des granulés dans la chaudière rappelle le fonctionnement automatique du fioul. Vous êtes dans un cas idéal !

2°) Attention néanmoins aux possibilités d’approvisionnement en bois. Mettons-nous dans une situation de confort où vous optez pour une chaudière bois à granulés à fonctionnement automatique. Il faudra vérifier que votre approvisionnement soit possible au niveau des accès et surtout des distributeurs de granulés ; le problème étant le même avec les bûches. Car la distribution bois est moins implantée et moins étendue que la distribution fioul, omniprésente dans tous le territoire national.

3°) Remplacer une chaudière gaz par une chaudière bois est possible, cependant moins fréquent. Sauf à parler de gaz propane, c'est-à-dire de gaz GPL stockable en réservoir. Nous nous retrouvons alors avec des solutions comparables à énergie stockage. Le choix vers une énergie renouvelable et verte comme le bois est tout à fait envisageable. Mais dans le cas du gaz naturel, le confort de la disponibilité en continu de l’énergie gaz à partir du réseau, et le niveau économique du kWh gaz naturel, font que le remplacement d’une chaudière gaz naturel par une chaudière bois même granulés est rarement entrepris.

Lectures recommandées

Pompe à chaleur en remplacement de chaudière
Chauffage bois à énergie renouvelable


Sources et liens utiles

www.daikin.fr www.calideal.com


Pour en savoir plus

Dossier CHANGER SA CHAUDIERE, LES CHOIX CONSEILLES

Septembre 2015

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également