Les repères pour une maison à énergie zéro

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Les repères pour une maison à énergie zéro
Pour obtenir une maison à énergie zéro, quelques valeurs types sont à connaître ainsi que des repères de conception et de choix de matériaux et matériels. Voici simplement les préconisations techniques en termes de valeurs guides. Elles peuvent servir non seulement au respect réglementaire de la RT 2012, mais elles donnent un niveau encore plus performant que le seuil BBC basse consommation pour atteindre le niveau de construction « zéro énergie ». Ces valeurs sont à la fois applicables dans le neuf mais également en rénovation.

La maison à énergie zéro est une maison qui dépasse les performances du seuil dit BBC et qui se limite tant en chauffage qu'en consommation d'énergie primaire totale aux chiffres suivants :
- Besoins en chauffage < 15 kWhep/m² et par an.

- Besoins en Energie Primaire totale, électroménager inclu, soit tous usages inférieurs 100 kWhep/m² et par an.


Je conçois « bioclimatique » !

  • Le but est de concevoir l’habitat pour récupérer de la chaleur gratuite en hiver et de la fraîcheur nocturne en été pour assurer un confort d’été sans climatisation.

  • Maison de forme compacte,

  • Orientation sud de la maison,

  • Surface vitrées exposées au sud pour bénéficier du chauffage solaire passif,

  • Inertie thermique des dalles et murs porteurs, contre-cloisons briques préférées au doublage par simple plâtre BA13,

  • Ecrans solaires par auvents, stores extérieurs, volets à persiennes,

  • Tenir compte des masques d’ombre en hiver et des protections face aux vents.



Je protège par une très bonne isolation thermique !

  • Niveaux d'isolation R (résistance thermique minimum en m2.°C/W): mur 5, toiture 8, plancher 5

  • Les quatre familles de solutions d'isolation sont possibles :
    - Isolation intérieure avec rupteurs de ponts thermiques ou planelles et  maçonneries performantes
    - Isolation répartie Monomur terre cuite ou béton cellulaire
    - Isolation par l'extérieur, (balcons traités)
    - Façades à ossatures (bois ou métal), passage au nez de dalle

  • Résistance thermique des Menuiseries Extérieures Huisseries (fenêtre + vitrage) avec un coefficient minimum Uw < 0.8 W/m²K.



Etanchéité d'une sortie de boîte électrique spéciale
pour assurer la perméabilité à l'air

  • L'étanchéité à l'air permet d'éliminer toutes les infiltrations d'air parasites qui viennent refroidir la maison en hiver : passage par les réservations mal rebouchées, par les joints mal terminés au niveau des huisseries et fenêtres par exemple, passage par les fourreaux et boîtiers électriques, etc, …

  • La valeur de référence I4 doit être inférieure à 0.6 en maison individuelle et 1.0 en résidentiel collectif – (I4 exprimé en m³/h/m²d'enveloppe extérieure (hors plancher bas) et sous 4 Pa de différence de pression). Comme pour la RT 2012, le contrôle de l'étanchéité à l'air du bâtiment doit être validé par une mesure de la perméabilité.

J'installe un chauffage performant !



Bouches chauffantes pour un habitat énergie zéro utilisant le vecteur « air »

  • Si combustibles : équipements valorisants uniquement en appoint ou secours tel gaz condensation, ou bois-énergie.

  • Solutions thermodynamiques avec pompe à chaleur assurant le chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire. Pompes à chaleur air-air, pompes à chaleur air-eau, pompe à chaleur eau-eau (géothermie sur puits vertical), chauffe-eau thermodynamique sur air extrait uniquement.

  • Intégration des énergies renouvelables à CO2 neutre comme le solaire thermique, avec récupération eau chaude, voire capteurs solaires sur air.

  • Chauffage électrique effet Joule: possible si bâti et ECS très performants ; exemple isolation extérieure avec ECS avec chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, capteurs solaires.

  • Valorisation significative du bois & réseaux à faibles émissions.

  • Production d’énergie électrique autonome soit par des panneaux photovoltaïques ou une chaudière micro cogénérateur (à moteur Stirling).

Je produis l'eau chaude sanitaire en basse consommation énergétique !

  • Prise en compte des solutions Energies Renouvelables : chaudière bois, gaz condensation et solaire, chauffe-eau thermodynamique sur air extrait, …

  • Systèmes mixtes avec solutions « chauffage » performantes par pompes à chaleur géothermiques,

  • J’installe des économiseurs d’eau sur les robinets et mitigeurs,

  • J’ai une récupération d’eau de pluie d’autant plus si je dispose d’un arrosage extérieur,

  • Récupération des calories sur eaux usées.

Je ventile la maison avec une VMC à moindre consommation énergétique !

  • Simple flux asservie (hygro de type B, sonde de présence ou de CO2, ventilation temporisée pour les locaux à occupation discontinue, tels buanderie…) + équipement de ventilateur à basse consommation.

  • Récupération calories sur air extrait, via une pompe à chaleur par exemple, …

Je régule, programme, et optimise la moindre consommation !

  • Systèmes de comptages par usage voire d'estimation des consommations de chauffage, d'eau chaude, d'éclairage, …, pour un suivi énergétique mensuel.

  • Comptage électrique des usages généraux : électroménager et loisirs (TV, ordi…)

J'utilise des appareils électroménagers de classe énergétique A+

  • Les appareils ménagers, tels réfrigérateurs, congélateurs, cuisinière, lave linge et lave vaisselle ont une utilisation quasi-continue durant l’année. Pour cela, une sélection très basse consommation de ces équipements est obligatoire.

  • De même pour les équipements de loisirs et bureautique, tels TV, micro-ordinateurs,…

Sources et liens utiles

www.hager.fr www.helios-fr.com www.effinergie.org www.guide-bepos.com

Pour en savoir plus

dossier: CONSTRUIRE LA MAISON A ENERGIE ZERO

Avril 2012


A lire également