La pompe à chaleur en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > La pompe à chaleur en rénovation
La pompe à chaleur est un système ayant le vent en poupe depuis quelques années. Les avantages de ce modèle reposent sur son adaptation et ses aides financières pour la rénovation énergétique du système de chauffage d’un logement. Toutefois, il faut, pour que soit installée une pompe à chaleur, que l’isolation du bien soit performante.

famille enfants
Une pompe à chaleur haute température peut alimenter vos radiateurs – Source Daikin


Les différents modèles de pompes à chaleur

Le principe de pompe à chaleur puise son énergie dans l’air, l’eau ou sol. La pompe réchauffe ensuite ces calories prélevées puis les réinjecte au sein du système de chauffage.

Avant d’opter pour un quelconque modèle, il vous faudra prendre en considération un certain nombre de facteurs tels que :

  • l’équipement déjà en place ;
  • les besoins énergétiques souhaités ;
  • les types et quantité de déperditions thermiques.

Afin de tenir compte de tous ces paramètres, il peut être envisageable d’effectuer un diagnostic thermique de manière à vérifier si l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) est judicieuse. Si cette étude vous en permet l’installation, il vous sera possible de déterminer le modèle que vous souhaitez mettre en œuvre. Vous aurez donc le choix avec les versions de PAC suivantes :

  • pompe à chaleur air/eau : la chaleur provenant de l’air extérieur est transmise au sein du logement via le système d’installation d’eau chaude. Un tel système varie entre 5.000 et 14.000 €.
  • pompe à chaleur air/air : prélèvement des calories dans l’air extérieur qui seront réchauffées puis transférées dans l’air intérieur. Il faudra compter entre 5.000 et 10.000 €.
  • pompe à chaleur eau/eau : la chaleur est récupérée dans l’eau des nappes phréatiques via un puits de forage puis réintégrée dans le circuit d’eau du logement. Pour un budget compris entre 10.000 et 20.000 €, il est possible de se doter d’une PAC hydrothermique.
  • pompe à chaleur sol/sol : l’enfouissement de capteurs dans le sol permet le prélèvement de calories au sein de ce dernier pour les introduire dans le circuit d’eau. Pour un tarif compris entre 12.000 et 16.000 €, il est possible de s’équiper d’une PAC géothermique.


Les options d’installation d’une pompe à chaleur

Groupe extérieur PAC
Groupe extérieur d’une pompe à chaleur – Source Daikin

Suite au choix de votre pompe, 2 possibilités de mise en place s’offrent à vous :
- la substituer au système en place qui est généralement une chaudière ;
ou
- la coupler au système (chaudière).

Dans le cadre d’une substitution, la pompe à chaleur se verra assurer la production de chaleur à elle seule. A contrario, dans le cas d’une relève, c’est-à-dire d’un couplage avec la chaudière, cette dernière pourra prendre le relais ou renforcer la production de la pompe à chaleur si besoin. Ce type de système est particulièrement utile lorsque les conditions climatiques sont plus rudes.

Il est important de déterminer si la PAC est compatible avec vos appareils émetteurs. Si tel n’est pas le cas, notamment si des radiateurs électriques sont en place, les travaux de mise en œuvre seront plus lourds car la pompe à chaleur s’associe avec des émetteurs reliés à un système de chauffage central (type radiateur en fonte par exemple) ou encore plancher chauffant hydraulique mais ce type de chauffage peut s’avérer plus difficile à mettre en place en rénovation qu’en pose en neuf.

Dans le cas où vous souhaitez que la pompe permette en plus du chauffage de votre logement, la production d’eau chaude sanitaire, il faudra que cette dernière soit raccordée à votre ballon d’eau chaude si le modèle de pompe choisi n’en est pas pourvu.

Choisir un installateur est une étape importante
Il en va de la fiabilité et de l’efficacité de votre installation. Un bon installateur vous assurera également une qualité de conseil et de suivi indispensable à votre projet.
DAIKIN France
voir plus >>>

Les travaux d’installation et les aides financières dédiées au PAC

En rénovation il est important que votre choix se porte sur un installateur compétent pour garantir la qualité de la mise en place de votre matériel. En effet, la pose d’une pompe à chaleur requiert que le professionnel détienne une attestation de qualification ainsi qu’une certification devant être remise par un organisme agréé lui autorisant la manipulation du liquide frigorigène.

De plus, afin de vous permettre d’être éligible aux aides de l’Etat, il vous faudra choisir un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement.
Pour que les transferts thermiques soient effectifs, il faut qu’un échangeur extérieur ainsi qu’un ou plusieurs échangeurs intérieurs soient installés.
L’installation en rénovation est ouverte à tous types de pompes.
Toutefois, certains modèles seront plus faciles à mettre en œuvre que d’autres. La mise en place de pompes aérothermiques sont moins contraignantes et également moins onéreuses que les pompes géothermiques nécessitant l’enfouissement de capteurs à la surface et, de ce fait, cela nécessitera un terrain d’une superficie relativement conséquente ou alors d’installer des capteurs verticaux et donc de creuser en profondeur sur une surface moins étendue.

Ces travaux de rénovation énergétique ouvrent donc des droits à certaines subventions sous condition de revenus financiers. Ainsi, pour la mise en place d’une PAC en substitution ou en relève, vous pourrez prétendre aux aides suivantes :

  • le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) qui permet de déduire près de 30 % de la somme globale engagée pour la mise en place de la PAC ;
  • la prime énergie est versée par de grandes enseignes pour réduire vos frais d’installation ;
  • l’éco PTZ : la pompe à chaleur peut être financée par un emprunt bancaire (jusqu’à 30.000 €) sans rembourser d’intérêts ;
  • les subventions de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 % sur les fournitures et la main d’œuvre.

Les gains énergétiques de la pompe à chaleur

Pompe à chaleur connectée
Pompe à chaleur connectée pour plus d’économies d’énergie


Même si l’installation de ce moyen de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire représente un coût financier important, il peut être intéressant de savoir qu’en termes de consommation annuelle, il faut compter entre 4 et 12 € par m².

De ce fait, pour un logement de 100 m² par exemple, il faudra compter un budget annuel compris entre 400 et 1.200 €.
Généralement, une PAC consomme 1 kWh d’électricité et en restitue 3 pour la production de chauffage.

Pour savoir si la PAC est performante, il faut s'intéresser à son coefficient de performance (COP) qui représente le rapport entre l’énergie fournie et l’énergie consommé par l’équipement. Plus ce COP est important, plus le matériel sera compétent et permettra la réalisation de réelles économies.

Lectures recommandées

3 conseils majeurs pour bien choisir une pompe à chaleur
Achetez une pompe à chaleur de qualité

Sources et liens utiles

www.daikin.fr www.toshibaclim.com

Pour en savoir plus

Le dossier CHAUFFAGE ELECTRIQUE EN RENOVATION


A lire également