La maison basse consommation est-elle réellement chère?

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > La maison basse consommation est-elle réellement chère?
Au moment d'adopter une décision de réaliser un habitat à haute performance énergétique, se pose la question du coût. Malgré une réduction de consommation d'un facteur de 3 à 4 le surcoût estimé est de 6% seulement !

La maison basse consommation est une maison ne consomme pas plus de 50 kWh/m2/an pour ses besoins de chauffage d’eau chaude sanitaire, voire de rafraîchissement. C’est pour ainsi dire la maison de catégorie « A » si l’on se réfère à l’étiquette énergétique A titre de comparaison, la maison neuve dite simplement règlementaire consomme entre 80 et 250 kWh/m2/an selon la zone géographique et le type de chauffage, électrique ou non.

Consommer 3 ou 4 fois moins, cela coute nécessairement plus cher, cependant pas dans les mêmes proportions.

Dans les faits, l’investissement supplémentaire moyen d’une maison basse consommation est de l’ordre de 6% et de moins de 5% pour les immeubles.

La maison dite à basse consommation est sobre en énergie car les besoins de chauffage, d’eau chaude sanitaire, de rafraîchissement ont été réduits considérablement parcequ'elle fait appel aux énergies renouvelables comme le solaire thermique pour l’eau chaude et le solaire photovoltaïque pour produite tout ou partie de l’énergie électrique .

  1. La sur-isolation : certes d’isoler avec 25 cm coûtera un peu plus en matériau que d’isoler avec 12 cm. Le coût de la main d’oeuvre sera quasi-identique. De même pour les vitrages performants comme les triples vitrages. De plus, une conception architecturale avec moins de fenêtres au nord et plus de fenêtres au sud bénéficiant au maximum des apports solaires est une solution conceptuelle sans différence de prix.

  2. La ventilation avec récupération de chaleur type VMC double flux est certes plus onéreuse qu’une simple VMC simple flux. Néanmoins la première récupère au maximum la chaleur pour la maison.

  3. Si les deux postes précédents présentent des surcoûts, la puissance du système de chauffage sera moindre, car une maison bien isolée ne demande que de très faibles besoins de chauffage. Diminution des radiateurs, des serpentins de plancher chauffant, des tubes... donc économie à l'installation.

  4. L’intégration des énergies renouvelables comme le solaire thermique pour l’eau chaude sanitaire voire le chauffage occasionne certes un coût supplémentaire, cependant n’oublions pas le crédit d’impôt de 50% sur ce type de matériel ni leur intégration esthétique de plus en plus parfaite. De même pour les panneaux photovoltaïques, présentant également l’avantage de permettre une revente à EDF du kWh jusqu’à 0,55 €.

En parallèle, une maison « basse consommation » est dotée désormais d’une valeur ajoutée intégrée dans la valeur patrimoniale de la maison. Cette valeur est estimée à environ 12% (source Minergie)

source ATLANTIC-VELUX

De 15 000 à 20 000 € par logement

Selon les calculs du collectif « Isolons la Terre contre le CO2 », une rénovation globale et de qualité optimale (isolation, vitrages, ventilation, production de chaleur et d’éclairage) intégrant les énergies renouvelables coute entre 15 et 25 000 € par logement. Ces calculs ont été validés par l’ADEME, Agence Nationale pour la Défense de l’Environnement et la Maîtrise de l’Energie.

Un investissement qui se traduit par une diminution de la facture d’énergie jusqu’à 80 % et une valeur du logement rénové bien supérieure. (source : Isolons la Terre contre le CO2)

Sources et liens utiles

www.minergie.ch
www.isolonslaterre.org
www.effinergie.org
www.buderus.fr

EN RESUME

Le surcoût apporté à la qualité de l’enveloppe isolante et à la performance énergétique de la maison « basse consommation » est faible par rapport au bénéfice énergétique énorme et durable qu’apporte un tel habitat. De plus, si l’on considère la valeur ajoutée et patrimoniale de la dite maison « basse consommation », alors le choix d’investir durablement « dans la pierre » s’avère être un acte de raison et rentable pour nous même et sans doute pour l'avenir de la planète.

Pour en savoir plus : dossier " MAISON A ENERGIE ZERO "



Mars 2008
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également