Il y a pompe à chaleur et pompe à chaleur

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Il y a pompe à chaleur et pompe à chaleur

Pompe à chaleur le mot magique ! Diviser par 3 sa consommation de chauffage est une affirmation à considérer avec beaucoup de vigilance même si la pompe à chaleur est un générateur d’avenir. Quelles sont les différences, quels sont les repères pour choisir une solution de chauffage électrique avec pompe à chaleur ? La présente chronique vous apporte une aide à la décision.






Le boom de la pompe à chaleur

Le mot clef qui a tout changé c’est le COP, le coefficient de performance énergétique, dont dispose la pompe à chaleur. Le résultat vous produisez avec un COP de 3, trois fois plus de kilowattheure que vous n’en consommez. Ceci est parfaitement vrai dans l’absolu, cependant les applications pratiques sont plus délicates pour retrouver cette performance dans un bilan énergétique annuel.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

En premier lieu, la transformation avec un COP de 3, implique que la puissance absorbée par la pompe à chaleur est d’origine électrique et se transforme en énergie transférer à de l’eau chaude basse température. C’est le cas de la pompe à chaleur air/eau.
Si vous êtiez chauffés auparavant au gaz, et si vous remplacez votre chaudière par une pompe à chaleur, vos consommations d’électricité y compris l'abonnement vont augmenter.

Ensuite, rappelons que le COP de 3 est lié aux conditions extérieures et au régime d’eau chaude. Si le COP est de 3 par +7° extérieur, il chutera autour de 2 par 0° extérieur et ainsi de suite, alors que les besoins de chauffage sont importants. Quant au régime d’eau chaude, la plupart des pompes à chaleur fournissent de l’eau chaude à 45°, ce qui est insuffisant si l’on rénove notre maison avec des radiateurs qui ont été calculés avec de l’eau chaude de chaudière soit 80°. Néanmoins, ces régimes d’eau chaude tendent à disparaître du fait des besoins moindres (habitat de plus en plus isolé) et du fait que les constructeurs proposent des pompes à chaleur haute température fournissant de l’eau de chauffage jusqu’à 65° ! L’avantage de ce type de PAC haute température est de pouvoir subvenir aux besoins d’eau chaude sanitaire dans des conditions d’hygiène assurées (la lutte contre la légionellose implique un stockage d’eau chaude sanitaire supérieur à 55°).

L’efficacité énergétique d’une solution énergie renouvelable quelle soit pompe à chaleur ou autre ne se prouve que sur le bilan annuel de consommation et sur la facture globale énergétique pour le particulier. Partant de là, la solution pompe à chaleur devra donc intégrer toutes les consommations dont les relances de chauffage les jours les plus froids, qu’elles soient assurées par une chaudière (pac en relève de chaudière) ou par un appoint par électricité directe. Soit des compléments de consommation en gaz ou fioul ou des kWh électriques et de plus en heures hiver de pointe principalement.


Recommandation n°1

Choisir dès le départ un pompe à chaleur avec COP élevé, le minimum recommandé étant un COP de 3,2 (base réglementaire : par +7° extérieur et pour une température d’eau chaude de 35°). Pour s’assurer du contrôle de la performance affichée sur les documentations commerciales, exigez pour la pompe à chaleur le label « NF PAC ».

En rénovation, et si la pompe à chaleur vient alimenter d’anciens radiateurs, nous vous conseillons d’opter pour une pompe à chaleur haute température. Si vous pouvez conserver votre ancienne chaudière, elle servira en appoint les jours les plus froids et vous évitera de faire appel à des kwh électriques chers en heures de pointe.

Assurez-vous de mettre en place une régulation performante et globale contrôlant les équipements en optimisant leurs enclenchements; appoint électrique, eau chaude sanitaire, programmation des régimes de réduits nocturnes, …






L’installation de la pompe à chaleur compte pour beaucoup

Par conséquent l’installeur compte et avant la conception. La conception devra partitr sur un diagnostic de la maison. On peut déjà réduire les besoins : isolation des combles, mise en place de vitrages isolants, ventilation VMC basse consommation, …Ensuite, un calcul thermique devra être effectué pour connaître les déperditions réelles afin de ne pas sur-dimensionner la pompe à chaleur. Enfin le concept global doit être défini : pompe à chaleur en base et chaudière les jours les plus froids, eau chaude sanitaire fournie également par la pompe à chaleur, intégration ou pas de panneaux solaires par exemple, et mise en place d’un organe de contrôle, commande, régulation, programmation de l’ensemble.

L’installateur doit être à la hauteur de l’installation globale, car celle-ci est complexe et par conséquent onéreuse. Le but étant de récupérer son investissement dans le temps et de disposer d’un immobilier qualifié de basse consommation. L’installateur est ainsi plus responsable que jamais. Son choix est prépondérant car très souvent c’est également lui qui assurera la maintenance et l’entretien de l’ensemble.


Recommandation n°2

Optez pour des réseaux d’installateurs reconnus, comme QUALIPAC, ou ceux associés aux marques. Vous aurez l’assurance de faire appel à des professionnels formés au matériel et aux solutions pompes à chaleur.

. D’autres réseaux professionnels comme les experts EnR (groupe Brossette) ou le GESEC apportent la garantie de professionnels installateurs triés sur le volet et formés pour mettre en œuvre des solutions optimisées.








En résumé


Le bilan global annuel d’une installation avec pompe à chaleur s’il n’est divisé par 3 en termes de consommation est très intéressant et très économique. Même si le COP global annuel est de 2, vos consommations chuteront de moitié. Ce qui est considérable et porte le concept pompe à chaleur comme une solution d’avenir. Une vigilance quant au choix de la qualité de la pompe à chaleur est à apporter ainsi qu’au concept global de chauffage et au choix très important de l’installateur. Dans ces conditions, le bilan économique sera bon, l’investissement sera durable et par conséquent rentable.



Sources et liens utiles
www.ciat.fr
www.daikin.fr
www.toshibaclim.com
www.xpair.com


Pour en savoir plus, consultez le dossier
SOLUTIONS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE



Novembre 2009
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également