Extracteurs d’air de salles de bains et cuisines

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Extracteurs d’air de salles de bains et cuisines
Tout savoir sur les extracteurs de salles de bains et cuisines vous aidera à conserver un intérieur en bon état tout en vous évitant certains problèmes d’odeurs, d’allergies et autres infections. La circulation de l’air, surtout dans les maisons très bien isolées devenant hermétiques est un point essentiel, et encore plus dans les pièces dites humides.

Extracteur d’air de salle de bain
Extracteur d’air de salle de bain

L’importance de ces extracteurs dans les cuisines et salles de bains

S’il est bien des pièces qui doivent être ventilées convenablement, ce sont les pièces humides. On entend par pièce humide, celle ou de l’eau est utilisée. Il s’agit donc de la cuisine, des salles de bains et salles d’eau, mais encore des toilettes et, lorsqu’elle existe, de la lingerie. Pour ce qui est de la cuisine et des toilettes, en plus de l’humidité, ce sont évidemment les odeurs qu’il faut également évacuer le plus rapidement possible.

Il est donc absolument nécessaire d’évacuer l’humidité qui pourrait stagner dans ces pièces et endommager tout autant les peintures et papier peint, que le matériel qui s’y trouve.

En outre, le risque de champignons et de moisissures qui pourraient finir par s’y propager serait malsain pour votre santé et celle de vos proches.

Qui plus est, le risque est encore plus grand dans certaines salles de bains qui ne présentent même pas d’ouverture pouvant compenser, au moins en partie, ce problème.

Dans la cuisine, l’extracteur est généralement prévu en 125 mm, tandis que 90 ou 100 mm suffiront dans une salle de bains standard.

Alternative à la VMC

Extracteurs silencieux de salles de bains Helios
Extracteurs silencieux de salles de bains, marque Helios

L’extracteur d’air est, en fait, une alternative à la VMC (ventilation mécanique contrôlée), une solution qui peut s’avérer plus simple, notamment dans le cadre d’une rénovation, que de devoir installer tout un équipement avec gaines de ventilation, surtout si vous n’avez pas les combles ou les accès pour le réaliser.

C’est également une solution économique, aussi bien pour ce qui est de l’installation que de sa consommation énergétique.

En outre, la pose d’un extracteur peut également venir en complément d’une VMC car il permet de mieux régler et réguler cette aération, d’autant que ces appareils disposent de technologies parfois très avancées.

Les différents systèmes d’extracteur d’air

Vous pourrez répondre aux besoins de ventilations de ces pièces humides avec différents modèles d’appareils.

L’extracteur d’air permanent
C’est un principe de fonctionnement continu mais, cependant, avec des réglages d’intensité parfois possibles, de façon automatique ou manuelle. Il correspond à des pièces souvent utilisées et de plus grande surface.
l’extracteur permanent hygroréglable : ce principe règle la vitesse en fonction du taux d’humidité détecté. Ce taux est parfois réglable entre 60 et 90 %. Prévoir un prix de fourniture d’un peu plus de 100 €.
l’extracteur permanent à double flux : il fonctionne donc dans les deux sens. Il aspire l’humidité puis, une fois l’opération terminée, envoie de l’air neuf dans la pièce pour la régénérer. Compter un budget de plus 300 € en fourniture.

L’extracteur d’air intermittent ou ponctuel
Avec ce modèle, l’extracteur ne fonctionne pas en continu mais propose des techniques de mise en route plus ou moins évoluées, pour des pièces plus petites et moins souvent utilisée.
l’extracteur d’air manuel avec cordelette : le modèle le plus simple que vous déclenchez en tirant sur la cordelette et le plus simple aussi à installer. Son prix s’étale de l’ordre de 30 à moins de 100 €.
l’extracteur d’air avec interrupteur : un interrupteur, souvent placé à côté de celui de l’éclairage de la salle de bains permet de le déclencher quand vous entrez dans la pièce pour prendre une douche ou un bain ou dans la cuisine lorsque vous allez faire fricasser des plats, par exemple. Son prix, en fourniture, se situe alors de 30 à près de 200 € selon la puissance du modèle.
l’extracteur d’air avec minuterie : il se programme en fonction de vos habitudes d’utilisation de la pièce. Intéressant plus particulièrement pour une salle de bains que pour une cuisine, lorsque vous avez des horaires fixes pour vous laver, avant d’aller travailler, par exemple. Son prix est situé entre 30 et 150 € environ.
l’extracteur d’air avec détecteur automatique de présence par infrarouge : encore plus automatisé, ce principe permet de reconnaître la présence d’une personne dans la pièce et de se déclencher en fonction de cela. Le prix d’un tel extracteur est alors de 80 à 100 €. ○ l’extracteur d’air avec détecteur automatique d’humidité : c’est le modèle idéal pour une salle de bains puisque l’humidité est détectée automatiquement et déclenche alors la mise en route de l’extracteur. Un hygromètre est alors présent. Le prix se situe de 50 à 150 € selon les modèles.

L’extracteur d’air permanent / intermittent
Il permet les deux positions en fonctionnement simple. Compter autour de 70 € en fourniture.

Solutions high-tech de chauffage et de clim
Toshiba vous propose ses produits au travers d'un réseau de partenaires. Séléctionnez votre département sur la carte ci-dessous afin de découvrir notre partenaire le plus proche de chez vous

voir plus >>>

Les autres critères de choix de l’extracteur d’air

Il vous faut donc choisir le modèle le plus adapté parmi les précédents, selon le type de pièce, odeurs de cuisine ou humidité de salle de bains, et selon leur volume. En puissance, pour une cuisine de 25 m3, par exemple, un débit de 200 m³/h est requis (sur la base de 8 NR/h ou Nombre de Renouvellement par heure). Pour une salle de bains de 45 m³, il vous faudra un débit de 560 m³/h (13 NR/h).

Il vous faudra aussi tenir compte de sa consommation énergétique. Par exemple, si vous choisissez un extracteur d’air permanent, un extracteur de 3 à 5 watts pourra suffire et limiter votre consommation électrique mensuelle.

Il faut également savoir que certains extracteurs d’air sont plus ou moins bruyants. Si vous y êtes particulièrement attentif, vérifiez le nombre de décibels en provenance du modèle. On considère que l’extracteur est silencieux à moins de 30 dB, son prix commence alors à 70 €. Il sera quasiment inaudible à moins de 15 dB en fonctionnement normal et dépassera certainement les 100 €. Enfin, l’esthétique peut jouer un rôle dans votre sélection.

L’installation de l’extracteur d’air

Extracteur d’air installé dans une paroi
Extracteur d’air installé dans une paroi

Ensuite, l’extracteur d’air s’installe en partie haute d’un mur ou directement au plafond. La préférence est de le situer en face d’une porte ou d’une fenêtre afin de bien assurer la circulation de l’air.
Mais vous devrez aussi prendre en compte la présence de l’électricité, type boîte de dérivation, voire prise de courant, afin de pouvoir l’alimenter.

Si vous devez faire appel à un installateur, comptez de 50 à 100 € par extracteur selon la complexité de la pose et la présence ou non d’un boîtier électrique à proximité.

Lectures recommandées

Une ventilation silencieuse pour l'habitat
Ventilation naturelle pour les logements, cassons le mythe !

Sources et liens utiles

www.aldes.fr

Pour en savoir plus

Le dossier VENTILER SA MAISON

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également