Eau chaude solaire « collective » : rentable !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Eau chaude solaire « collective » : rentable !
Le solaire individuel a du mal à être rentable. Cependant, dès que les besoins thermiques sont collectifs, la couverture solaire est mieux utilisée et les économies d'énergie plus importantes.

Couverture solaire

L'avenir du solaire collectif

Le problème du solaire est souvent lié à sa non correspondance des besoins thermiques et de l'énergie solaire à disposition. Par exemple, soit l'ensoleillement est maximum mais je n'ai pas de besoins d'eau chaude sanitaire ou de chauffage à ce moment là. Soit le temps est couvert et froid et mes besoins de chauffage sollicitent ma chaudière car mon ballon solaire est à peine à 25°C.

Ce phénomène est vrai à l'échelle du logement individuel ou de la maison. Mais lorsque nous disposons d'un cadre collectif comme un immeuble d'habitation, plus la demande est dense, plus les besoins sont foisonnés et s'étalent dans le temps, plus l'adéquation avec la fourniture solaire est intéressante. La couverture solaire augmente et les économies d'énergie globales également, de sorte que le temps de retour de l'investissement solaire s'amortit plus facilement dans le cas d'un immeuble collectif que pour une maison individuelle.

L'autre problème concerne le degré de température d'un système solaire thermique, d'autant plus si le système solaire combiné est en soutien du chauffage. Soit la température est très élevée et je n'en ai pas besoin à ce moment là pour le chauffage (absence, ou température extérieure clémente). Soit la température du ballon solaire n'arrive pas à monter car il n'y a pas ou peu d'ensoleillement, néanmoins mes radiateurs nécessitent de l'eau à 60°C alors que mon ballon solaire n'est qu'à 40°C. Ma chaudière s'enclenche et je ne fais aucune économie avec mon installation solaire.

La solution consiste à disposer d'une installation dite « basse température » soit avec des émetteurs de type plancher chauffant ou des radiateurs dits basse température. Malheureusement, en rénovation nous disposons de radiateurs nécessitant une eau très chaude en plein hiver. La rénovation devra donc améliorer l'enveloppe isolante du bâti avec une isolation complémentaire, extérieure si possible, pour faciliter la mise en œuvre dans l'existant. Dans ce cas, les radiateurs ne nécessiteront plus d'eau très chaude et un régime basse température autour de 40°C suffira même en plein hiver.

Par conséquent, la couverture solaire sera plus étendue et les économies d'énergie plus importantes.

Les solutions solaires individualisées dans le collectif

Système Dietrisol





L'idéal est de disposer d'un toit solaire sur l'immeuble de logements et que chaque logement puisse faire son propre appoint à la production d'eau chaude sanitaire et de plus avec l'énergie qu'il désire : électrique ou gaz via une chaudière individuelle.

Ces solutions existent et se trouvent schématisées dans le visuel ci-contre.

L'appartement du haut dispose d'un appoint électrique dans ballon. L'appartement du dessous est équipé d'une chaudière gaz qui apporte le complément d'eau chaude.

Chaque appartement « payant » individuellement ses charges d'appoint.

Les charges communes sont concentrées dans l'installation solaire collective qui délivre de l'eau chaude en colonnes dans tout l'immeuble.








Chaque copropriétaire bénéficie du crédit d'impôt et de la TVA réduite

Panneaux solaires Viessmann

En 2012, les crédits d'impôts sont encore intéressants, de même que la TVA réduite à 7%. Chaque copropriétaire peut ainsi en bénéficier via le Syndic d'immeuble qui fédère les demandes de travaux avec du matériel éligible au sens du Code général des Impôts.

Ainsi, une installation de chauffage solaire collective pourra bénéficier des avantages suivants à répartir pour chaque copropriétaire :

  • crédit d'impôt de 10% sur la ou les chaudières à condensation,
  • crédit d'impôt de 32% sur les capteurs solaire thermique,
  • crédit d'impôt de 15% sur la régulation programmation,
  • TVA réduite de 7% sur les travaux.

Sources et liens utiles

www.dedietrich-thermique.fr www.atlantic-guillot.fr www.banquesolfea.fr www.rehau.com

Pour en savoir plus

dossier: CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE

Mai 2012


A lire également