Copropriété, sortir du chauffage collectif !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Copropriété, sortir du chauffage collectif !

Ce n’est pas toujours le chauffage qui est cher, mais parfois simplement notre utilisation qui n’est pas adaptée. Adopter un mode de vie économe en copropriété peut sembler inutile face à la répartition des charges. Voici des solutions pour sortir du chauffage collectif en immeuble.


Chaufferie collective
Chaufferie collective pour une copropriété de 30 logements

Se désolidariser du système de chauffage collectif

 

Les énergies et leur consommation sont au coeur des réflexions actuelles en faveur de la protection de l’environnement. A l’approche de l’hiver, le chauffage est au coeur des esprits de beaucoup. Mais comment baisser sa consommation en copropriété lorsque les frais à payer, eux, ne baissent pas ?

 

La collectivité a ses avantages et ses inconvénients mais le système de chauffage dont est équipé un immeuble fait malheureusement généralement partie de la seconde catégorie. En effet, les frais du chauffage collectif dans un bâtiment à destination d’habitation sont réparties selon les tantièmes de chaque lot et non pas en fonction de la consommation réelle de chacun.

 

Ainsi, un copropriétaire bailleur peut se retrouver à payer des charges en consommation de chauffage pendant tout l’hiver alors que son logement est inoccupé et donc non chauffé. Les propriétaires peuvent connaître des problèmes similaires, puisqu’une consommation écologique consiste à éteindre le chauffage pendant la journée quand vous êtes au travail, mais aussi à baisser la température la nuit. A contrario, votre voisin du dessus ou du dessous peut très bien mettre son chauffage en continu à une température bien plus élevée.

 

Tout copropriétaire est soumis par la loi au paiement de la part de ces charges. Ainsi, quelle que soit la situation, un copropriétaire ne peut pas refuser de payer ses charges liées au chauffage même s’il n’en a pas eu l’usage. Les échéances et le montant des paiements sont mentionnés dans les appels de fonds envoyés par le syndic de copropriété chaque trimestre.

Si seul un copropriétaire souhaite se désolidariser du système de chauffage collectif, une décision du syndicat des copropriétaires sera nécessaire lors d’une assemblée générale organisée par le syndic de copropriété.

 


Chauffage
Passer au chauffage individuel en copropriété, quelques conseils à avoir

 

L’individualisation des frais de chauffage collectif, c’est obligatoire?

 

Le saviez-vous ? Depuis le 31 mars 2017, certaines copropriétés sont désormais obligées de disposer d’une installation mesurant la consommation de chauffage de chaque logement de manière individuelle. Toutefois, cette nouvelle réglementation ne concerne pour le moment que les immeubles à usage d’habitation où la consommation est relativement énergivore, soit ceux dont la consommation est supérieure à 150 kWh/m².

 

Avant le 31 décembre 2019, le procédé d’individualisation des frais de chauffage devrait cependant se généraliser à l’ensemble des copropriétés dans une logique de protection de l’environnement et de motivation individuelle de chacun à baisser sa propre consommation énergétique.

 

L’individualisation des frais de chauffage collectif ne consiste pas à changer tout l’appareillage de l’immeuble, ce qui pourrait représenter des coûts relativement importants. Ainsi, ce que la loi impose, c’est la mise en place d’appareils capables de mesurer la quantité de chaleur utilisée par chaque lot. Des appareils permettant de définir une grandeur représentative de cette chaleur sont également autorisés.

 

Tous les immeubles collectifs, à partir du moment où ils se composent d’au moins deux locaux différents à usage d’habitation privative sont soumis à cette nouvelle réglementation dès lors qu’un système de chauffage commun alimente ces logements distincts.

 

Pour sortir du chauffage collectif en copropriété, un vote en assemblée générale doit être mis en place. Les copropriétaires présents prennent une décision sur le passage à l’individualisation des frais de chauffage. Pour cela, un vote à la majorité absolue, dont les dispositions sont précisées à l’article 25 de la loi du 10 juillet 1965, sera nécessaire.

 

Grâce à l’individualisation des frais de chauffage collectif, la répartition se fera de manière plus équitable et l’adaptation de votre consommation pourra réellement se voir sur le montant que vous aurez à payer.


Répartiteur électronique de frais de chauffage
Répartiteur électronique de chauffage pour radiateur
Solution de relève simple et précise grâce à une transmission des données par radio, ces nouveaux répartiteurs de frais de chauffage sont capables de mesurer avec une grande précision l’émission thermique de chaque radiateur et ils fournissent les données sans avoir à entrer dans le logement - Source Siemens et Xpair


Choisissez l'énergie du confort.
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales

voir plus >>>

 

Les températures conseillées en hiver

 

Le code de la Construction et de l'Habitation conseille une température ambiante de 19 degrés pour bénéficier d’un confort agréable pour une cuisine, un salon, une salle à manger et tout autre pièce à vivre. Pour une chambre, une température comprise entre 16 et 17 degrés favorise le sommeil. En cas d’absence, une température comprise entre 12 et 14 degrés conviendra pour maintenir une atmosphère saine à l’intérieur de votre logement.

 

Les statistiques montrent en effet qu’un degré en plus dans votre logement sur la période hivernale a une influence équivalente à 7 % sur le montant de votre facture de chauffage.

 

A noter que dans la réalité le confort aujourd’hui est plutôt obtenu à 20 au 21° qu’à 19°C. Car à 19°C, nous avons souvent “froid”.

 

Cependant, si vous aviez l’habitude de maintenir une température de 21 degrés dans votre logement tout au long de l’hiver, en journée comme la nuit et ce même quand vous vous absentiez pour vos vacances, ces quelques recommandations vous permettront de faire des économies non négligeables sur votre facture de chauffage. Si vos frais de chauffage  sont individualisés, alors vos efforts en seront d’autant plus récompensés.

 

Les recommandations sont simples:


  • Réduire la température dans les pièces de sommeil car nous dormons mieux si l’air est un peu plus frais, et moins bien dans le cas contraire
  • Abaisser la température de toutes les pièces de 6 à 7° quand vous vous absentez dans la journée ou le WE. L’abaisser encore plus dès que vous partez plus de 5 jours (positionnement hors gel à +5°C car cela ne sert à rien de chauffer)
  • Pour cela, pensez à vous doter d’une bonne régulation et programmation électronique de votre chauffage.



Installer des équipements individuels de type thermostatique

 

Pour contrôler votre consommation de chauffage pendant la période hivernale, la régulation du chauffage peut se faire par un thermostat d’ambiance programmable. Il existe de nombreux systèmes d’équipements individuels qui vous permettront de sortir d’un système de chauffage collectif ainsi que d’une habitude de consommation collective.

 

Une sonde extérieure servira notamment pour que le chauffage à l’intérieur se règle lui-même. Ainsi, si une augmentation de température est perçue à l’extérieur, l’appareil sera capable d’anticiper pour une meilleure régulation de la température et donc de la consommation en chauffage.

Une correction d’ambiance sera toujours possible afin d’adapter manuellement la température en fonction de votre ressenti sensoriel.

 

Les robinets thermostatiques sont également une solution adéquate pour moduler manuellement la température ambiante dans chaque pièce et peuvent être installés sur tous les radiateurs de votre logement. Ils permettent également d’éteindre le chauffage dans une pièce inutilisée.

Il est toutefois inutile de les installer dans une pièce bénéficiant déjà d’un thermostat d’ambiance.

 

Certains émetteurs de chaleur bénéficient automatiquement d’un thermostat électronique intégré.

 

Sortir du chauffage collectif rendra les nouvelles technologies bien plus utiles à votre consommation puisque celles-ci auront une réelle incidence sur les frais que vous paierez. En effet, le pilotage par téléphone de votre programmation pourra notamment vous intéresser.

 

Lectures recommandées

Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur Remplacement de chaudière : les étapes à respecter

Sources et liens utiles

www.viessmann.fr
www.butagaz.fr
www.vaillant.fr

Pour en savoir plus

Le dossier CHANGER SA CHAUDIÈRE, LES CHOIX CONSEILLÉS
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également