Chauffage bois, chauffage d’avenir

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Chauffage bois, chauffage d’avenir
Télécharger la chronique Le chauffage bois et sans doute un mode de chauffage qui remplacera le chauffage fioul. Ces deux énergies étant stockables avec un avantage majeur pour le bois : sa capacité d’être renouvelable rapidement.

Chaudière pour granulés de bois avec chauffe-eau solaire

chaudière


L’énergie bois : une énergie non industrielle

Devant la rareté de plus en plus prouvée des énergies fossiles, l’énergie bois apparaît comme une énergie stockable, abondante, renouvelable, avec un bilan carbone neutre. Nous disposons en Europe d’un potentiel énergétique très important du fait de la surface de nos forêts. La France dispose en abondance de cette matière première avec une forêt qui recouvre près de 28% du territoire national, ce qui représente 15 millions d'hectares avec un taux de croissance de 10% par an.

Aujourd’hui l’énergie bois est peu industrialisée, cependant c’est loin d’être une fatalité et il est de plus en plus évident d’envisager une industrialisation de l’énergie bois, comme cela s’effectue dans d’autres pays (Canada, Afrique du Sud). Alors l'énergie-bois sera une énergie majeure qui comptera dans les 20 prochaines années, car elle est indépendante des lobbyings pétroliers, sources de monopoles et de conflits humains et surtout, elle est « renouvelable ».

C’est le type d’énergie que nous cherchons pour notre avenir, non ?
Certes, un lobbying comparable à celui des énergies fossiles ne pourra s’imposer. Tout simplement car cette énergie, comme l’énergie solaire, est une énergie qui se trouve un peu partout en Europe et qui peut être facilement exploitable sans recourir à des investissements extraordinaires.

L’énergie bois : une révolution industrielle

Les capacités d’exploitation du pétrole comme du gaz sont de plus en plus compromises du fait des difficultés techniques et écologiques que ces énergies impliquent.
L’énergie bois est, si l’on pousse le raisonnement, techniquement comparable à l’utilisation de l’énergie fioul. C’est une énergie stockable qui peut alimenter une chaudière même en continu, avec les dernières technologies de chaudière à granulés. L’utilisateur peut laisser fonctionner automatiquement sa chaudière ou son poêle à granulés, ces générateurs bois étant alimentés par des réserves de granulés entreposés dans des silos, comparables si l’on peut s’exprimer ainsi, à des citernes fioul. Les rendements de ces chaudières bois à granulés peuvent dépasser 90 %, et les technologies actuelles de chaudières bois à condensation permettent d’atteindre des rendements de 100 % pour des régimes d’eau chaude de basse température.

Aujourd’hui nous disposons donc de la technologie bois assurant une très bonne efficacité énergétique.
Que manque-t-il ? L’industrialisation et la révolution industrielle liées à l’énergie bois. Elle passera sans doute par la mise en place de réseaux de distribution non pas centralisés par des gros faiseurs, mais par des collectivités ou des coopératives organisées entre elles. Ce maillage permettrait de relever la filière bois et d’en faire une filière énergétique renouvelable de premier plan dans le mix énergétique français.

Le prix de l’énergie bois est condamné à être compétitif

Si cette industrialisation de l’énergie bois se met en place avec une organisation des réseaux de distribution avec coopératives, nous pouvons imaginer une nouvelle économie écologique avec création d’emplois et forcément une réduction du coût actuel du combustible bois.

Cela serait stupéfiant mais néanmoins réel de considérer que l’énergie bois voie sa courbe de progression du prix baisser pour un objectif de coût économique stable à long terme. Une énergie stable en prix et sans impact sur l’environnement ? Une pierre à apporter dans la mare de nos gouvernants et dans le débat actuel de la transition énergétique en France !

Sources et liens utiles

www.devillethermique.com www.viessmann.fr

Pour en savoir plus

dossier CHOISIR SON ENERGIE DE CHAUFFAGE

A lire également