Chaudière à condensation et solaire en prévision !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Conseils d'expert > Chaudière à condensation et solaire en prévision !
Installer une chaudière à condensation permet de réaliser des économies d'énergie immédiates. Si le solaire thermique s'avère trop onéreux au départ, prévoyez au moins les attentes !

Maison solaire

Chaudière à condensation et solaire thermique

C'est un couple énergétique gagnant : une chaudière à condensation, qu'elle soit au gaz ou au fioul et une énergie renouvelable comme le solaire.
Nous le rappelons, dans le neuf, l'écart de rendement entre une chaudière standard et une chaudière à condensation est de 15 à 20 %.
En rénovation, les économies d'énergie sont encore plus conséquentes. Par rapport à une vieille chaudière de plus de 20 ans, l'économie atteint les 40%.
Associée à l'énergie solaire, le fait de préserver l'énergie gaz ou l'énergie fioul déjà optimisée dans une chaudière à condensation, fournit aujourd'hui un système de chauffage économique et écologique.

Un système de chauffage forcément basse consommation

La réglementation thermique RT 2012 n'impose-t-elle pas une énergie renouvelable pour chaque maison individuelle neuve ? Le solaire thermique n'est-elle pas l'énergie gratuite la moins chère à disposition ?

C'est exact, la maison basse consommation est un référent dans la réglementation thermique dans le neuf (RT 2012) avec un seuil de consommation en moyenne inférieur à 50 kWh(ep)/m² et par an pour les usages principaux (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation éventuelle, éclairage et auxiliaires).

Il est vrai que la RT 2012 pousse et oblige aux énergies renouvelables, car toute maison individuelle neuve doit disposer désormais d'une énergie renouvelable. Le solaire trouve ainsi toute sa place pour l'habitat neuf BBC. Il est en abondance dans la plupart des régions de France; avec une bonne régulation, il se substitue aux kWh de l'énergie fossile qu'il remplace en fonctionnement prioritaire.

Deux paramètres sont essentiels pour la maison RT 2012 et favorisent le couple chaudière gaz condensation + solaire thermique:

  • Le niveau de consommation d'énergie primaire de 50 kWh/m².an pour tous les besoins cités, ce qui est très faible même si cette valeur est une moyenne qui peut varier selon les zones géographique entre 40 et 140 kWh/m².an.

  • La notion d'énergie c'est-à-dire primaire est plutôt favorable au gaz comme au fioul au détriment de l'électricité directe. Rappelons que l'énergie primaire c'est l'énergie nécessaire à l'origine intégrant toutes pertes de distribution. Exemple pour l'électricité, quand on consomme 1 kWh, il faut 2,58 kWh d'énergie à l'origine du fait des nombreuses pertes en ligne. En revanche, pour le gaz avec une équivalence de 1 kWh d'énergie primaire à l'entrée de la construction équivaut à 1 kWh à l'origine.

En rénovation également, le couple chaudière condensation et solaire thermique est économiquement pertinent et sans doute encore plus, car en rénovation les niveaux d'isolation sont moindres et les niveaux de consommation du parc actuel sont de 240 kWh(ep)/m².an !
Le fait de mettre en œuvre une chaudière à condensation en remplacement d'une ancienne chaudière et d'adjoindre un système solaire prioritaire nous amène à des économies de l'ordre de 50% pour rabaisser le niveau de consommation près des 120 kWh(ep)/m².an , voire moins !
Rappelons que les niveaux de consommations seuils des labels Effinergie rénovation sont autour de 80 kWh(ep)/m².an.

Six points clefs des systèmes de chauffage condensation utilisant l'énergie solaire

    1. Le CESI ou chauffe-eau solaire : le solaire chauffe l'eau chaude sanitaire en été. En demi-saison le solaire assure le préchauffage et c'est l'énergie d'appoint à l'aide d'une chaudière qui assure le complément.
    2. Le SSC ou système solaire combiné fournit en plus un soutien au chauffage en hiver.
    3. Les économies d'énergie sont de l'ordre de 40% à 60% sur votre facture de chauffage.
    4. Crédit d'impôt développement durable sur l'équipement solaire et sur la chaudière à condensation.
    5. TVA réduite à 7% en rénovation thermique (habitat de plus de 2 ans).
    6. 2 avantages du chauffage gaz condensation : le rendement des chaudières à condensation atteint 109%, l'eau chaude sanitaire peut être produite en continu.


Si le solaire reste cher, les «prévisions» solaires ne coûtent pas cher !

Une installation solaire thermique coûte entre 6000 et 15000 euros selon que le système solaire chauffe l'eau chaude sanitaire (CESI) et apporte un complément au chauffage (SSC). Comment prévoir les prédispositions techniques si on ne dispose pas de ce budget d'installation ?

C'est clair, le solaire thermique s'il engrange des économies d'énergie immédiatement, reste cher à l'installation. Certes les aides sont là, telles que le crédit d'impôt, les financements à taux zéros, les aides régionales, …, néanmoins, cela reste un budget notable qui n'est pas à la portée de tous. Ce qui est à la portée de tous est de prévoir les prédispositions techniques pour recevoir un jour les équipements solaires.

Quels sont au préalable ces équipements solaires qu'il faut imaginer pour leur future installation :
- Les panneaux solaires thermiques, qui seront installés sur le toit ou à côté de la construction,
- Le ballon solaire qui stocke l'eau chaude solaire,
- Les pompes et régulations solaires.

Ainsi, dans le cas où l'installation solaire n'est pas possible budgétairement au début de l'installation (notamment en rénovation) il y a lieu de prévoir :
- Les fourreaux pour passage des tubes des panneaux solaires vers le futur ballon solaire,
- La place et l'encombrement pour le futur ballon solaire, généralement un 300 litres, dans la chaufferie, le garage, la buanderie, ..
- Les vannes d'arrêt sur la distribution chaudière vers la future installation solaire,
- La place pour les pompes solaires et la régulation.


Coût des prédispositions solaires ?

Les fourreaux prix estimé : 70 euros
La place pour le futur ballon solaire prix estimé : 0 euros
Les vannes d'arrêt sur la distribution
chaudière
prix estimé : 190 euros
La place pour les pompes solaires et la
régulation
prix estimé : 0 euros

Prix total : 260 euros TTC

Les prédispositions solaires coûtent ainsi moins de 300 euros TTC en hypothèse moyenne. En hypothèse haute, elles pourraient coûter 500 euros TTC au grand maximum.

Par conséquent, il est plus que recommandé de prévoir en cas de remplacement de chaudière le plus simple soit-il les prédispositions solaires. Pour peu de dépenses, vous disposerez d'une souplesse d'installation et d'investissement et d'un argument de vente en cas de cession de votre maison même si vous ne passez jamais « à l'acte » solaire.


Sources et liens utiles

www.atlantic.fr www.vaillant.fr www.elmleblanc.fr

Pour en savoir plus

dossier: CHAUFFAGE A CONDENSATION


A lire également