Règles de maintenance d'une installation solaire

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Règles de maintenance d'une installation solaire

Une installation solaire est dédiée aux économies d’énergie. Encore faut-il que le système solaire fonctionne en toute fiabilité dans le temps.


L’installation solaire est soumise à des contraintes thermiques de températures très élevées, elle doit gérer en permanence la production face aux besoins en privilégiant l’énergie gratuite face à l’appoint, etc, ... Bref, c’est une installation simple en apparence mais qui nécessite suivi et contrôle dans le temps. Les règles de maintenance sont donc à respecter pour une efficacité énergétique durable, ainsi qu’une maitrise du risque de légionellose. Quelles sont ces règles ? Elles sont certes à respecter par le professionnel qui assure un contrat d’entretien mais elles doivent être connues du premier intéressé, le particulier utilisateur de son installation solaire !



Production d’eau chaude sanitaire solaire avec appoint de chaleur par chaudière





REGLES DE MAINTENANCE INSTALLATION SOLAIRE DE TYPE CESI

1°) VERIFICATIONS ANNUELLES

  • Nettoyage des panneaux solaires.
  • Contrôle de la teneur antigel du réseau primaire et contrôle de l’acidité pH
  • Vérification des équipements de sécurité, tels soupapes, purgeurs et expansion solaire.
  • Vérification des sécurités électriques telles disjoncteurs et serrages des raccordements.
  • Contrôle de fonctionnement des pompes (circuit primaire et secondaire).
  • Contrôle de la pression du circuit primaire solaire.

2°) BALLON SOLAIRE

  • Vidange annuelle du ballon d’au moins 10% du contenu.
  • Nettoyage intérieur recommandé (détartrage et désinfection), également une fois par an.
  • Vérification annuelle de l’état extérieur notamment du calorifuge qui doit couvrir tout le ballon y compris le dessous.

3°) RESEAU D’EAU CHAUDE SANITAIRE ET PUISAGES

  • Contrôler l’évolution de la corrosion ou de l’entartrage : cette disposition est relativement simple si on a pensé à l’installation à mettre en œuvre une simple manchette démontable. Il suffit pour cela de démonter systématiquement, tous les 2 ans, cette manchette et de visualiser l’intérieur : corrosion incrustante ou performante ou rien à signaler d’anormal.
  • Vérification du fonctionnement des vannes et autres organes hydrauliques en mouvement, les manipuler pour qu’ils ne restent pas sur des positions figées par un quelconque entartrage.
  • Purger tous les points hauts et vidanger efficacement tous les points bas.

5°) CONTROLE DE LA REGULATION

  • Contrôler le fonctionnement du mitigeur thermostatique qui règle la sortie d’eau chaude. Les thermomètres placés en aval doivent valider son fonctionnement. Le manipuler en marche forcée pour tester ses réactions vers le haut comme vers le bas. Réglage normalement à 55°C.
  • Vérification que les sondes de températures sont bien fixées et n’ont pas bougé durant l’année.
  • Contrôle du seuil de déclenchement de l’énergie d’appoint chaudière ou électricité.

6°) CAHIER DE SUIVI SOLAIRE

  • Remarque valable pour toute l’installation : tenir à jour sur place un cahier d’entretien où sont reportés tous les contrôles et vérifications, ainsi que les actions menées.



Sources et liens utiles
www.chaffoteaux.fr

www.xpair.com




Pour en savoir plus, consultez le dossier
" CHOISIR SON ENERGIE DE CHAUFFAGE "



Juillet 2010
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également