Pompe à chaleur, comparatif de prix

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Pompe à chaleur, comparatif de prix

Comparer les prix des pompes à chaleur revient auparavant à comparer les concepts aérothermie et géothermie, ensuite la qualité de la solution globale, le la pompe à chaleur et de l’installateur/mainteneur.

La comparaison de prix doit s’établir sur des bases étudiées. Une pompe à chaleur est un équipement électrique à haute efficacité énergétique. Il est dans tous les cas à intégrer après un diagnostic énergétique  de la maison. Celle-ci aura préalablement été isolée par exemple, aura été doté d’une VMC performante, etc,…

Pour un juste prix et une juste comparaison, un dimensionnement selon les déperditions réelles est ensuite à réaliser par un professionnel bureau d’études ou installateur.

Ensuite selon le contexte neuf ou rénovation, la place disponible et le niveau de budget, le comparatif de prix pourra s’aborder.

Eu final, nous recommandons dans tous les cas de faire effectuer 2 ou 3 devis sur une base fixe, tant sur le concept que sur la puissance, à des installateurs qualifiés.


Exemple de PAC aérothermique






Ordres de grandeur de prix et de consommations des pompes à chaleur

Sur la base d’une maison isolée suivant la réglementation actuelle RT2005 vouée rappelons le à évoluer, et avec les critère suivants :

Localisation Rhône-Alpes

Surface : 120 m² sur rez-de-chaussée + étage

Pompe à chaleur Aérothermique Air/Eau Installation :
matériel et pose
Facture énergétique
annuelle
Pompe à chaleur hors réseaux, radiateurs, …. Ratio moyen : 100 €/m², soit 12 000 € TTC

Ratio moyen 3,5 €TTC/m², soit 420 € TTC/an



Pompe à chaleur Géothermiques Eau/Eau ou Sol/Eau Installation :
matériel et pose
Facture énergétique
annuelle
Pompe à chaleur avec capteurs hors tubes, radiateurs, … Ratio moyen 200 €/m², soit 24 000 € TTC par an Ratio moyen 2,5 € /m², soit 300 € TTC par an

 



Tableau général comparatif des systèmes de pompes à chaleur

POMPE A CHALEUR air extérieur / eau air extérieur / air
ou air extrait / air neuf
sol / sol
ou sol / eau
eau glycolée / eau
ou eau / eau
Coût Investissement
de 80 € à110 € TTC par m² (chauffé et rafraîchi)

Fonctionnement
de 2,5 € TTC par m² / an à 3,7 € TTC par m² / an

Pac seule :
12 000 € TTC

Investissement
de 60 € à 90 € TTC par m² (chauffé et rafraîchi)

Fonctionnement
de 2 ,5 € TTC par m² / an
à 3,7 € TTC par m² / an

Pac seule :
6 000 € TTC

Investissement
de 70 à 100 € TTC par m² chauffé, hors ECS et rafraîchissement

Fonctionnement
de 2 ,3 € TTC par m² / an à 3,5 € TTC par m² / an.

PAC seule :
12 000 € TTC
(sol/sol)
14 000 € TTC
(sol/eau)
Investissement
- systèmes à capteurs horizontaux, de 85 € TTC par m² chauffé (option chauffage) à 135 € TTC par m² chauffé (option chauffage et rafraîchissement)

- systèmes à capteurs verticaux, de 145 à 185 € TTC par m² chauffé
- systèmes sur eau de nappe, 80 à 130 € TTC par m² chauffé

Fonctionnement :
de 2 ,3 à 3,5 € TTC par m² / an.

PAC seule :
15 000 € TTC
Appoint Toujours intégré au système, peu ou pas utilisé dans les systèmes les plus performants, nécessaire pour les autres Toujours nécessaire Pas nécessaire Pas nécessaire
Eau chaude sanitaire Préchauffage ou production possibles Non conçu pour produire de l’eau chaude sanitaire Production possible Production possible
Rafraîchis-
sement
Possible (sauf si les émetteurs sont des radiateurs) et bien maîtrisé Possible et bien maîtrisé Pas possible sur plancher chauffant, possible avec des unités à détente directe Possible (sauf si les émetteurs sont des radiateurs) et bien maîtrisé
Avantages Système simple, coût limité
Utilisable en appartement à chauffage individuel
Peu de fluide frigorigène, confiné dans la PAC
Adaptation possible à un réseau de chauffage central existant
Utilisable en appartement à chauffage individuel
Couplage avec la VMC
Pour les PAC air extrait/air neuf
Système simple, coût limité pour du géothermique
adaptée aux climats rigoureux
Existence obligatoire d’un avis technique du
CSTB (pompe sol/sol)
Adaptée aux climats rigoureux
peu de fluide frigorigène, confiné dans la PAC
Adaptation possible à un réseau de chauffage central existant
Inconvénients Exiger des modèles particulièrement performants dans les climats rigoureux
Vérifier le niveau de bruit développé par la PAC
N’assure pas la production d’eau chaude sanitaire
Nécessite le passage d’un réseau de gaines de soufflage de l’air (dans un faux-plafond ou des combles, accessibles pour les besoins de l’entretien)
N ’assure pas la totalité du chauffage pour les PAC air extrait/air neuf
Systèmes à capteurs horizontaux seulement
Quantité importante de fluide frigorigène Mise en oeuvre (surtout pour la pompe sol/sol)
Exiger une solide expérience de l’installateur
pour la PAC sol/sol, technologie de plancher spécifique
Système plus coûteux qu’une PAC sol/sol ou sol/eau
Pour les PAC à capteurs verticaux ou sur eau de nappe :
exiger une solide expérience de l’installateur et du foreur
Démarches et autorisations à envisager
Coût élevé des forages
COP moyen 2,5 à 3 2,5 à 3 4 4


Sources et liens utiles
www.ademe.fr
www.ciat.fr
www.xpair.com


Pour en savoir plus, consultez le dossier
POMPE A CHALEUR : L'AEROTHERMIE



Février 2010
Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également