Plancher chauffage électrique : les conseils d'installation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Plancher chauffage électrique : les conseils d'installation

Rappel du fonctionnement simple du puits canadien : un réseau de gaines plastiques enfouies à 1.20 m minima de profondeur capte les calories en hiver de la terre et peuvent préchauffer ainsi l’air extérieur à plus de 14° par rapport à la température extérieure.

Exemple s’il fait -10°C à l’extérieur, l’air neuf indispensable à la ventilation de la maison est ainsi introduit à -10+14 = +4°C.
En été, le puits canadien devient un puits provençal, c’est le contraire, le gain peut être de 8 à 10°C, c'est-à-dire le même équipement capte la fraîcheur du sol, l’air extérieur à +32°C par exemple est introduit à 22°C dans la maison, sans compresseur, sans climatiseur !

Conduits isolés

Réseaux en pieuvre



Kit complet

Groupes double-flux
à récupération de chaleur




Accessoires

Le projet idéal est la maison individuelle avec un terrain, un jardin. Soit un projet neuf ou une lourde réhabilitation prévus, le tout est de pouvoir profiter des travaux de terrassements qui permettront d’enfouir les capteurs dit géothermiques à une certaine profondeur, en pente, …



Terrassement et pose

Pour la réalisation d'une tranchée grande largeur destinée à recevoir l’échangeur d’air géothermique, on procèdera à une fouille en grande masse, profondeur 1,5 m à 3,50 m fond de fouille. La terre végétale sera décapée et mise soigneusement de côté. On l'utilisera pour le remblayage autour et au dessus des canalisations. Le reste de terre sera stocké à proximité et réemployé pour le remblaiement de la tranchée. Avant la pose des canalisations, on procèdera au réglage du fond de fouille avec élimination des points durs et compactage. Une pente de 2% sera respectée pour l'écoulement des condensats vers un siphon ou un regard placé au point bas du réseau.


Les tubes devront être posés sur un fond de fouille stabilisé dans 10-15 cm de sable fin 0-4 mm (≥ DN 250 = 0-8 mm) et compacté. Ils devront être bloqués sur toute leur longueur, à gauche et à droite, avec du sable tassé à la main, au compacteur léger ou avec une plaque vibrante.
Pour l’assemblage des tubes, positionner le joint dans la deuxième rainure, repérer la profondeur d’emboîtement du manchon, lubrifier le joint et l’intérieur du manchon puis emboîter à la main ou à l’aide d’une barre à mine en prenant soin d’intercaler une cale en bois pour protéger le tube.


Remblaiement et compactage

Recouvrir les canalisations de 30 cm de sable 0-4 mm (≥ DN 250 = 0-8 mm) puis détremper au jet et tasser au compacteur léger ou avec une plaque vibrante. Faire de même avec la terre végétale puis avec la terre excavée. A partir de 1 m de terre en recouvrement, il est possible de compacter avec des machines lourdes du type rouleau compacteur.
Le rendement d’un échangeur d’air géothermique dépend en grande partie du bon compactage et de la nature du remblai. Ne pas hésiter à détremper au jet pour solidariser le tube avec son entourage et ce quel que soit le type de sol.
La pose des échangeurs d’air géothermiques ne nécessitent pas de calcul statique sous réserve d’un recouvrement minimum sous chaussée de 1,20 m et inférieur à 6 m.



Les tubes ou échangeurs géothermiques

Tube flexible de couleur bleu en polyéthylène co-extrudé, PE-HD à l’extérieur et PELD à l’intérieur, de qualité alimentaire sans matière recyclée ni dégagement de solvants.
Les matières premières utilisées permettent de garantir une stabilité du produit à plus de 50 ans (qualité minimum PE 63).


Exemple de solution en Kit de chez HELIOS







EN RESUME

Installer un puits canadien dès le départ n’est pas couteux car la matière première, les gaines échangeurs, est économique. L’avantage du puits canadien réside dans son apport permanent de calories gratuites en période d’hiver ? Ces calories gratuites réchauffent l’air neuf qui sert à la ventilation de la maison. En été, la maison peut bénéficier d’une climatisation naturelle car le puits devenu puits provençal, récupère les frigories du sol pour les introduire dans la maison. Le puits canadiens raccordé à une ventilation VMC double-flux est un des meilleurs si ce n’est le meilleur système de ventilation en termes de performance énergétique. C’est un système simple et néanmoins une référence pour la maison basse énergie ou la maison très basse consommation.





Sources et liens utiles

www.aldes.fr

www.helios-fr.com
www.atlantic-ventilation.com

www.france-air.com

www.xpair.com






Pour en savoir plus : dossier
VENTILATION ET PUITS CANADIEN

Savoir faire : Puits canadien



Novembre 2008

A lire également