Les aides pour remplacer une chaudière gaz ou fioul

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Les aides pour remplacer une chaudière gaz ou fioul
Afin d’accompagner la phase de transition écologique, l’Etat et certains organismes mettent en place des subventions incitant les occupants d’un logement à faire des travaux d’amélioration de performances énergétiques. Cela peut passer par le remplacement d’une chaudière.

remplacement de chaudière
Le remplacement de la chaudière par un professionnel


Les primes

Dans le but de permettre à bon nombre de foyers d’effectuer le remplacement de leur ancienne chaudière et d’opter pour un modèle disposant de meilleures performances thermiques et énergétiques, l’Etat a mis en place un certain nombre de dispositifs qui sont les suivants.

➢ La prime énergie
La prime énergie permet d’inciter les propriétaires d’une vieille chaudière gaz ou fioul à faire remplacer cette dernière par un modèle plus performant et moins énergivore fonctionnant aux énergies renouvelables.

Le montant de la prime varie entre 450 et 4.000 €, selon le prix des travaux. Il sera nécessaire d’installer un modèle de chaudière biomasse, pompe à chaleur ou encore chaudière gaz à très haute performance.

Seuls les propriétaires d’une résidence principale peuvent demander cette prime. De plus, depuis début 2019, la nouvelle prime est accessible à tous, sans condition particulière de ressources financières, et si les travaux ont été effectués par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il faut savoir que la prime énergie est cumulable avec le CITE et l’éco PTZ. En revanche, elle ne l’est pas avec les aides de l’ANAH.

➢ La prime à la conversion
La prime à la conversation peut aussi être trouvée sous l’appellation de “Chaudière à 1 €” et a été instaurée dans le but d’inciter et de soulager les propriétaires à remplacer leur appareil énergivore par un dispositif plus sain et moins consommateur d’énergie.

De grands groupes tels que Total, EDF, Engie et Effy, par exemple, sont en étroite collaboration avec l’Etat afin d’oeuvrer ensemble pour la transition écologique et énergétique. Ainsi, on peut donc se voir proposer par la société Engie un remplacement de chaudière gaz de plus de 15 ans pour un modèle basse consommation gaz pour la modique somme de 1€, pour les foyers dont les revenus sont très modestes.

➢ Le chèque énergie
Le chèque énergie est envoyé aux bénéficiaires en fonction de leurs revenus. Ce dernier est généralement compris entre 48 et 227 €.

Concernant les démarches, aucune action particulière n’est à effectuer de la part des particuliers. En effet, une fois la déclaration de revenus annuels envoyée, le fisc transmet la liste des foyers ouvrants des droits pour l’obtention du chèque à l’Agence de Services et de Paiement qui se charge ensuite de l’envoi de ces paiements. Il est possible d’utiliser ce chèque jusqu’au 31 mars de l’année suivante afin de faire réduire le prix de l’installation d’une nouvelle chaudière.

Les revenus à ne pas dépasser sont 7.700 € pour une personne seule et 11.550 euros pour un couple. A cela s’ajoute 2.310 € par personne supplémentaire de l’habitation.


Le CITE

aides financières
L’intérêt des aides financières

Le CITE, acronyme de Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique permet, lors d’un remplacement de chaudière par exemple, de déduire des impôts une partie de la note des travaux.

Sont donc déductibles des impôts, 30 % du coût total de fournitures et 50 % pour le démontage d’une cuve. Néanmoins, pour un remplacement de chaudière et l’installation d’un modèle gaz à très haute performance, un plafond de 3.350 € est fixé par logement. Pour bénéficier de ce dispositif, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE. De plus, afin de bénéficier du CITE, il faut que les propriétaires disposent d’une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans.
Aucune restriction de revenu n’est liée à ce dispositif qui est ouvert à tous.

Toutefois, sont éligibles au CITE, les systèmes de chauffage suivants : les chaudières gaz à très haute performance énergétique, les pompe à chaleur air/eau, les poêles à bois ou granulés ainsi que la dépose d’une cuve à fioul.

Le montant des aides du CITE peut être directement déduit des impôts mais il peut aussi être versé sous la forme d’un chèque ou par virement pour les foyers les plus modestes exonérés d’impôts.

Estimez vos économies d’énergie pour votre maison
En quelques clics, découvrez les économies annuelles qu’une chaudière hybride vous procurera.
BOOSTHEAT
voir plus >>>

Les aides de l’ANAH

chaudière neuve
Une chaudière neuve grâce aux aides

L’Agence Nationale de l’Habitat subventionne de nombreuses aides en lien avec la rénovation énergétique afin d’améliorer le parc de logements. Cela peut se matérialiser sous le programme “Habiter mieux agilité” : le montant de l’aide varie en fonction des revenus du foyer.

Pour les propriétaires ayant de très faibles revenus, l’aide financière peut aller jusqu’à 50 % de la facture HT des travaux, le tout plafonné à 10.000 €. Concernant les foyers à faibles revenus, une aide à hauteur de 35 % du coût HT des travaux peut être attribuée avec un plafond fixé à 7.000 €.

Afin de bénéficier de cette subvention, il est nécessaire que le logement ait plus de 15 ans et que les propriétaires n’aient pas obtenu de PTZ depuis 5 ans. Pour recevoir cette aide, il faut également s’engager à habiter un minimum de 6 ans dans le logement bénéficiaire. La demande d’aide s’effectue directement en ligne, sur le site de l'organisme.

L'Éco-PTZ

L’éco prêt à taux zéro est un emprunt bancaire ne nécessitant pas le remboursement d’intérêt. Ce prêt est tout particulièrement prisé pour le remplacement de modèles de chaudières anciennes de type fioul ou gaz pour des systèmes réduisant la consommation d’énergie. Sont donc éligibles à l’éco PTZ les chaudières à condensation, les chaudières micro-génération à gaz, les chaudières à bois, les pompes à chaleur air/ eau ou encore les pompes à chaleur géothermiques. Toutefois, l’installation se doit d’être réalisée par une entreprise qualifiée RGE.

Le seuil maximal de ce crédit est limité à 10.000 € pour le remplacement d’une chaudière. Quelles que soient les conditions de ressources, ce PTZ est ouvert aux propriétaires d’une résidence principale datant d’avant 1990. Ce prêt est également accessible aux copropriétaires de logements qualifiés de résidences principales pour un immeubles ayant été construit avant 1990.

Pour l’obtention de ce prêt, la démarche est simple. En effet, il suffit simplement de remplir et déposer un dossier de demande auprès d’une banque réalisant ce type de crédit, et ce, avant le commencement des travaux.

Lectures recommandées

Maison neuve et réglementation environnementale RE 2020
Rénovation énergétique des logements : les recettes simples et efficaces

Sources et liens utiles

www.boostheat.fr https://www.viessmann.fr

Pour en savoir plus

Le dossier CHANGER SA CHAUDIERE


A lire également