Installer soi-même son chauffe-eau solaire

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Installer soi-même son chauffe-eau solaire
Télécharger la chronique Installer soi-même un chauffe-eau solaire n’est pas une mince affaire à moins d’être un très bon bricoleur ou un professionnel qualifié !

Une installation solaire n’est pas si simple

achat solaire en ligne

Que ce soit pour la production d’eau chaude sanitaire ou pour le chauffage, une installation solaire n’est pas facile à installer soi-même. Tout d'abord car les régimes de température sont très chauds et peuvent aller jusqu’à 100°, ce qui peut provoquer des surchauffes et des risques de brûlures et d’accidents importants. Ensuite, car il met en jeu des régulations, des fonctionnements de pompes et automatismes qu’il faut maîtriser : Marche/Arrêt des pompes solaires, soupapes de surchauffes, …

Rappelons que deux types d’installations existent :
- soit une installation solaire équipée de glycol, c’est-à-dire un circuit solaire sous pression au glycol, fluide qui résiste aux surchauffes
- soit une installation solaire auto-vidangeable. Cette dernière installation solaire vide son circuit en cas de forte température qui approcherait l’ébullition. C’est-à-dire que si la température du fluide dans le capteur devient trop chaude par rapport aux besoins, le circuit solaire se vide et se remplit par après.

Ainsi, une installation de type CESI ou chauffe-eau solaire individuel, voire SSC (Système Solaire Combiné – installation solaire pour l’ECS et le chauffage), n’est pas, à notre avis, à la portée du particulier.
Une qualification de professionnel est largement recommandée pour assurer à la fois la performance énergétique (N'oublions pas que l’installation est prévue pour faire des économies d’énergie, et non pas générer des pertes), la garantie et la pérennité dans le temps.

Le chauffe-eau solaire à thermosiphon, plus simple à installer

Toit solaire
Chauffe-eau solaire thermosiphon

Ce type de chauffe-eau solaire est plus simple à installer soi-même, il est de plus certainement le système solaire le moins cher. Sa distribution en France n’est pas réellement assurée quoiqu’il vous sera possible de l’acheter par Internet dans des boutiques de revente de matériel souvent d'origine asiatique. Attention néanmoins, ces prix sont affichés à des tarifs très bas de l’ordre de 100 euros, mais se vendent pat lot !

Chauffe eau sur le toit

Si l’avantage premier est le prix, bien entendu aucune aide d’état n’est possible et quelques inconvénients demeurent :

  • son côté moins esthétique du fait de la réserve d’eau chaude sanitaire
  • son poids moins facile à installer en toiture (réserve de 200 litres = mini 200 kg)
  • sa température utilisation qui peut provoquer des surchauffes et points de brûlures


Pas de crédit d’impôt si vous montez vous-même votre chauffe-eau

Au-delà même des économies d’énergie, si vous installez vous-même votre chauffe-eau solaire et même si celui-ci répond aux caractéristiques telles que certifiés Solar Keymark et(ou) CSTBat, vous ne pourrez bénéficier du crédit d’impôt en 2015 car désormais la loi de finances votée en 2015 impose que l’équipement solaire soit installé par un installateur agréé RGE (reconnu Grenelle de l’environnement) ou Qualisol.

Non seulement vous risquez d’acheter votre chauffe-eau en ligne avec une TVA à 20 %, donc de payer plus cher que l’installateur, qui lui peut l’obtenir en HT et vous faire bénéficier d’une TVA réduite, mais vous n’aurez aucune garantie de fonctionnement, ni même sur le matériel en cas de contentieux.

Lectures recommandées

Eau chaude sanitaire solaire ou chauffage solaire
Acheter sa climatisation par internet, attention !


Sources et liens utiles

www.solarmad-nrj.com www.xpair.com www.maison-solaire.org


Pour en savoir plus

dossier CHAUFFAGE SOLAIRE ET EAU CHAUDE SOLAIRE


A lire également