Installer soi-même la ventilation dans la maison

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Installer soi-même la ventilation dans la maison
Installer soi-même sa ventilation est possible surtout en rénovation de son logement. Voici les bons choix et bons tuyaux !

Le système de ventilation assure la qualité de votre climat intérieur; il a donc a un impact direct sur votre santé. Installer sa ventilation soi-même permet de faire l'économie de la main-d'œuvre, qui représente souvent près de 50% du coût total de l'installation, mais, en tant que bricoleur, vous risquez de commettre des erreurs cruciales par ignorance. Cela vaut-il la peine d'économiser quelques centaines d'euros ?

Schéma VMC
Source Castorama

Un bon bricoleur peut certainement le faire soi-même. Il pourra en effet combler son manque d'expérience par un travail soigné et précis. Poser des gaines n'est effectivement pas très compliqué, mais il y a aussi le réglage de l'installation et raccorder l'unité du système est une autre paire de manches ! Tout dépendra du système choisi. Certaines installations sont dotées d'un réglage automatique, d'autres sont de conception très élémentaire, ce qui réduit le risque d'erreurs.

Les différents types de VMC

La VMC simple flux autoréglable
Basique, elle se compose d'entrées d'air autoréglables (dans les pièces principales), de bouches d'extraction (dans les pièces de service), d'un moteur compact muni d'un ventilateur (en général situé dans les combles ou en terrasse), le tout relié par des gaines.
Son débit est constant. Solution économique à l'installation, la VMC simple flux autoréglable présente l'inconvénient de ne pas tenir compte des conditions ni extérieures (vent, pluie, etc.) ni intérieures (nombre d'occupants, humidité).

La VMC hygroréglable
Même principe que celui de la VMC simple flux autoréglable mais l'air est cette fois-ci régulé en fonction du taux d'humidité. Le débit d'air est donc variable. Ce système de ventilation garantit une évacuation plus rapide de l'air très humide, tout en limitant le gaspillage, puisque la ventilation est adaptée aux besoins. Il y a très peu de risques de condensation ou d'odeurs.

Gain entre une VMC simple ou double flux
Source Aldes

La VMC double flux
Elle permet de limiter les pertes de chaleur liées à la ventilation car les calories de l'air vicié expulsé de la maison servent à réchauffer l'air neuf filtré provenant de l'extérieur. Le système compte deux réseaux de conduits, au lieu d'un seul pour le simple flux. Il n'y a pas d'entrées d'air extérieur dans les pièces principales, mais des bouches d'insufflation en provenance d'une entrée d'air unique sur le toit.

Schéma simple d'une VMC
Source Leroy Merlin


Plan et matériel

Un système de ventilation se compose d'un caisson de distribution équipé de gaines flexibles reliées aux bouches d'extraction. Les flexibles permettent d'avoir du jeu lors du placement. Si la longueur maximale des flexibles est respectée, vous pourrez suivre le plan à la lettre, moyennant quelques ajustements mineurs; le montage de ce système de ventilation ne devrait donc pas poser problème.

Plan
Source Gedimat

Assurez-vous donc de disposer d'un plan de pose indiquant où placer les gaines, l'unité de ventilation et à quels endroits faire les percements, mais aussi d'un DVD d'installation et d'une notice d'instruction. Soit vous élaborez vous-même le plan, soit vous le confiez à quelqu'un qui a de l'expérience. Si vous avez besoin d'aide pour élaborer ce plan, nous vous conseillons vivement le fournisseur de composants de systèmes de ventilation.

Matériel
Source Leroy Merlin


Détails d'une installation

L'installation d'une VMC nécessite la présence d'entrées d'air, généralement situées en haut des menuiseries des fenêtres. Il faut aussi s'assurer qu'il reste 10 à 15 mm sous les portes afin que l'air puisse circuler même portes fermées (au besoin raboter le bas de la porte).
Les bouches d'extraction, situées dans les pièces de service et généralement fixées au plafond, doivent être distantes d'au moins 20 cm d'un obstacle.

Marche à suivre pour l'installation d'une VMC simple flux :

  • Pour limiter la propagation d'éventuelles nuisances sonores, positionner le groupe d'extraction en le suspendant à l'aide d'un crochet et d'une cordelette à la charpente dans les combles.
  • Dégager l'isolant présent entre le plancher des combles et le plafond du dessous et faire un trou.
  • Poser la manchette dans le trou et la stabiliser grâce aux pattes.
  • Relier la manchette au caisson d'extraction à l'aide d'un conduit souple PVC, en respectant une légère pente et en évitant les coudes.
  • Relier l'autre extrémité du caisson à la sortie de toit, en veillant à préserver une parfaite étanchéité.
  • Effectuer le raccordement électrique. Comme la VMC fonctionne en continu, la liaison électrique doit être directe depuis le tableau de répartition général de la maison. Elle est assurée par trois câbles (phase, neutre, terre) de 1,5 mm² de section.
  • Installer les entrées d'air dans les menuiseries des fenêtres, à une hauteur minimale de 2 mètres.

Installation dans les combles
Source Gedimat

Marche à suivre pour l'installation d'une VMC double flux

Contrairement à une VMC simple flux, il n'y a pas d'entrée d'air extérieur directement dans les pièces de vie. Il faut donc prévoir des bouches de soufflage dans les chambres, le salon, ... On positionnera les bouches d'extraction dans les pièces de service. Dans tous les cas, il faut respecter une distance d'au moins 20 cm par rapport à tout obstacle.

  • Fixer le caisson de distribution.
  • Fixer la centrale double flux dans un lieu facile d'accès, près des pièces de service.
  • Poser les manchettes (même principe que la VMC simple flux).
  • Raccorder les conduits.
  • Raccorder le caisson de distribution et la centrale au toit. Pour cela, il faut prévoir deux sorties dans la toiture. Elles doivent être distantes de plusieurs mètres.
  • Effectuer le raccordement électrique.
Vous pouvez aussi prendre contact avec un professionnel qui pourra répondre à vos questions et vous aider dans votre installation.


Où acheter et à quel prix ?

Chacun sait que les travaux coûtent cher ! On peut donc se demander, et à raison, combien on peut économiser en montant soi-même son système de ventilation. Ces économies dépendent du système que vous allez choisir.

Pour un système simple flux classique, on peut économiser entre 300 et 1200 € et entre 500 et 1500 € pour un système géré à la demande. Comptez 2 à 3 journées entières de travail. (en tant qu'amateur, vous n'êtes pas familiarisé avec le matériel et l'outillage requis, vous mettrez donc 2 fois plus de temps qu'un professionnel).

Pour un système double flux, l'économie potentielle se situera entre 1800 et 2800 et si on le monte soi-même. Et comptez pas moins de 5 à 8 jours de travail. (Pensez aussi que le forage des trous dans les planchers ne se fait pas en deux minutes ! Dans le cas d'une rénovation, on peut facilement ajouter 1 à 2 jours pour le montage du système de ventilation).

Des kits pour installer soi-même sa VMC (simple flux, hygroréglable ou double-flux) sont proposés dans les grandes surfaces de bricolage. Les prix vont de 60 € pour un kit simple flux basique à 2 000 € pour un kit double-flux à haut rendement.

www.leroymerlin.fr www.pointp.fr

Sources et liens utiles

Voici quelques vidéos d'installation très utiles :

Installer une VMC double flux par Leroy Merlin

Installer une VMC double flux par Gedimat

Installer la VMC double flux Dee Fly par Aldes


La société Brainbox a mis au point un système d'installation spécialement étudié et adapté à la pose par le particulier : www.brainbox.eu

Les grandes surfaces :
www.leroymerlin.fr
www.castorama.fr
www.pointp.fr


Pour en savoir plus

dossier: VMC BASSE CONSOMMATION

Décembre 2012

Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

Sélectionnez les énergies concernant votre projet

FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
Passer à l'étape 2

* : champs obligatoires

A lire également