Climatiseur gainable: esthétique et confort recherchés

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Comment faire > Climatiseur gainable: esthétique et confort recherchés

Entre confort et esthétique, le climatiseur gainable est une solution qualitative.

Le climatiseur standard est représenté par un split ou multi split avec unités intérieures de type murales. Ce climatiseur « visible » est toujours constitué d’un caisson (unité intérieure) dont la localisation doit répondre aux critères de confort, d’esthétique et de faisabilité.

  • Confort : car il s’agit de positionner l’unité de clim pour éviter les courants d’air sur les occupants.
  • Esthétique : car l’emplacement doit être judicieux pour ne pas « choquer » dans la pièce.
  • Faisabilité : car fonctionnellement, le raccordement électrique doit être possible, les liaisons frigorifiques également (compatibilité de distance et de niveaux entre l’unité intérieure et l’unité extérieure). Le raccordement des condensats également doit être possible et se réaliser avec pente vers un écoulement. Bref, quelques contraintes et non des moindres pas toujours favorable à une intégration esthétique.


Gainable Super Digital Inverter série 4 de Toshiba :
seules les grilles sont apparentes




source TOSHIBA



Le climatiseur gainable s’intègre et disparait presque, …, sauf deux grilles, et une trappe d’accès !

Le climatiseur gainable est par définition « gainable » et se connectera à un réseau de gaines de soufflage (et de reprise). De ce fait, l’ensemble climatiseur + gaines est intégré automatiquement dans un coffre ou un faux-plafond ne laissant apparaître que les grilles de soufflage et de reprise. Les raccordements décriés auparavant, tel que électricité, condensats, … sont effectués à l’intérieur du caisson du faux-plafond et sont par conséquent intégrés et non visibles. La contrainte majeure consiste à laisser accès à ces composants y compris le filtre de l’unité intérieure pour les opérations de maintenance et d’entretien.

Une simple trappe d’accès que l’on veillera à dimensionner correctement sera implantée sous l’unité intérieure. Sa dimension doit permettre l’accès aux raccordements fluides (liaisons frigo et électrique) et au filtre à poussières. Quand le faux-plafond est prévu lisse, par exemple de type plâtre ou staff, la trappe sera dimensionnée pour permettre également le démontage et le remplacement de l’unité intérieure de climatisation en cas de panne ou de défaillance.

L’avantage des liaisons par réseaux de gaines, qui sont généralement de type souples pour des facilités d’installation, réside sur le plan acoustique. Ces gaines si elles sont isolées phoniquement permettent un abaissement acoustique du bruit émis par l’unité intérieure et permettent ainsi un plus grand confort acoustique dans les pièces à climatiser.

Enfin, la hauteur du gabarit faux-plafond sera suffisante pour suspendre l’unité intérieure avec des suspentes + plots antivibratils et un peu de place au-dessous. En effet, l’évacuation des condensats (eau de ruissellement de la batterie froide) nécessite un réseau rigide en plastique PVC à aligner en pente (pente mini 1%) et donc avec un dénivelé à prendre en compte. La hauteur du faux-plafond est ainsi souvent comprise entre 35 cm et 30 cm !


Principe d’un mono-split gainable pour une maison



source MITSUBISHI



EN RESUME

Le climatiseur gainable permet de cacher le climatiseur dans des espaces qu’il faut prévoir d’une manière appropriée : hauteur suffisante, évacuation des condensats, accès pour maintenance et entretien. Place est ensuite faite à la décoration qui devra intégrer le strict minimum : grilles de soufflage/reprise et trappe d’accès unité intérieure. Cela positionne le climatiseur gainable comme une solution de confort adaptable à une grande liberté de décoration avec contraintes minimum.





Sources et liens utiles




Juin 2008

A lire également