Ventiler sa maison BBC. VMC simple ou double flux ?

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Ventiler sa maison BBC. VMC simple ou double flux ?

Avec un habitat très isolé, la ventilation est un poste énergétique important car il traite un air extérieur froid mais néanmoins indispensable à la qualité d’air intérieur. Pour la maison basse consommation, quelle VMC choisir simple ou double flux ? Cette chronique vous apportera un guide de choix.

En BBC, le poste ventilation représente 70% des déperditions

Le schéma ci-dessous montre les différents postes de déperditions énergétiques d’un habitat basse consommation. Les besoins en chauffage sont principalement captés par le réchauffage de l’air neuf nécessaire au renouvellement d’air de la maison. Les parois sont si bien isolées que les déperditions dites statiques ne représentent que 30% des déperditions totales.

Déperditions d’une maison BBC ou RT 2012




La maison BBC doit être la plus étanche possible

Pour éviter les entrées d’air parasites, de l’inconfort et une surconsommation dues à ces infiltrations, la maison basse consommation comme la maison respectant la réglementation thermique RT 2012 doit être la plus étanche possible. Et ce vis-à-vis de l’air froid extérieur, pour garantir le fonctionnement correct de la ventilation, qu’elle soit à simple flux ou à double flux. Les fuites entre les éléments de la construction génèrent des entrées d’air parasites qui peuvent augmenter le renouvellement d’air de 25 % !

- Source Isover -

Pour une maison basse consommation d’énergie, l’étanchéité à l’air de la maison doit être mesurée et être inférieure à 0,6 m³/h.m². Ce niveau de performance est également celui retenu pour être conforme à la nouvelle réglementation RT 2012 (obligatoire pour toute construction neuve dès le 1er janvier 2013).

Dans la construction, comme en rénovation, les principales sources de fuites d’air à surveiller sont :

  • Les liaisons façades et planchers,
  • Les joints des menuiseries extérieures sur l’encadrement des murs,
  • Les équipements électriques et les boites de dérivation et d’encastrement,
  • Les trappes de visites,
  • Les éléments traversant les parois et le rebouchage des réservations,

Zoom sur la mesure de l’étanchéité à l’air

• L’unité de mesure de l’étanchéité à l’air utilisé pour la réglementation thermique est « I4 ».
Calcul « I4 » en m³/(h.m²) = Débit des fuites à 4 Pa / Surfaces de parois froides
(hors plancher bas)

• La mesure de la perméabilité à l’air d’une maison se fait selon la norme EN 13829 pour l’enveloppe, et consiste à mettre la maison en dépression pour mesurer les fuites d’air du bâti.

Etanchéité au passage de câbles





Etanchéité au passage d’un conduit VMC

Le simple flux : solution de ventilation pour les zones tempérée

La technologie simple flux, si elle est choisie dans une gamme Hygroréglable B, permet d’optimiser les débit d’air qu’en cas d’occupation et permet ainsi d’obtenir un bilan énergétique compatible avec le niveau BBC. Le système VMC Hygro B possède des entrées d'air hygroréglables comme les bouches d'extraction également hygroréglables. Il est nécessaire que le moteur de l’extracteur soit de type microwatt ou basse consommation. Ces moteurs ne consommant pas plus qu’une ampoule électrique basse consommation de 12 à 18 Watts.

Cette VMC consomme très peu d’énergie électrique. En revanche, elle ne récupère pas l’énergie de l’air sortant. Le système de ventilation VMC Hygro B sera ainsi un compromis technico-économique dans les régions à climat tempéré ( zones sud de la France). Avec une VMC double flux, récupérer de l’énergie reviendrait à neutraliser ce gain par le fonctionnement électrique d’un deuxième ventilateur.



Le double flux : solution de ventilation pour les zones froides

La ventilation double-flux permet une récupération d’énergie de l’ordre de 90%. La chaleur de l’air extrait est ainsi récupérée presque en totalité. Dans les régions froides et pour les maisons comme pour les immeubles collectifs, la VMC double-flux est recommandée pour atteindre le niveau BBC ou pour respecter simplement la réglementation thermique (RT 2012).

VMC double flux hygroréglable B





Le puits canadien : pour les zones froides encore plus froides !

Il est possible, avant de récupérer 90% de l’énergie, de gagner quelques degrés de chaleur en récupérant celle du sol. C’est le mode de fonctionnement du puits canadien qui porte bien son nom car il est particulièrement adapté aux régions les plus froides. Une maison en construction à Strasbourg par exemple où la température extérieure de base est de -15°C pourra, à l’aide d’un puits canadien faire rentrer l’air dans la maison à +2°C soit un gain préliminaire de 15 à 17°C sur l’air !

Dans ce cas, le puits canadien devient économiquement rentable d’autant plus s'il est mis en œuvre dès les terrassements.

Puits canadien avec centrale VMC double-flux







Sources et liens utiles
www.helios-fr.com
www.atlantic.fr
www.isover.fr



Pour en savoir plus, consultez le dossier
" PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX "


Décembre 2010

A lire également