Ventilation en rénovation, le casse-tête !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Ventilation en rénovation, le casse-tête !
La ventilation en rénovation est souvent mal maîtrisée ou oubliée. Conséquences : odeurs, allergies respiratoires, et surconsommations énergétiques ! Comprenons les contraintes et avantages de ventiler sa maison, et voyons comment faire.

VMC simple flux

Ventilation mécanique « simple flux » d'une maison


Premier réflexe en rénovation : le changement de vitrages

C'est le cas lorsque le particulier acquiert sa maison ou son appartement et quand il envisage des travaux. Il commence par remplacer les vitrages anciens par des vitrages isolants et performants. … L'avantage réside dans la performance thermique et acoustique de ces vitrages. Il est vrai que dans le cas de remplacement de vieux vitrages, souvent des simples vitrages, c'est plus l'aspect acoustique qui est recherché en rénovation que l'aspect thermique. De toutes manières un vitrage isolant l'est sur les deux plans, acoustique et thermique.

Et là le problème commence !!

En effet, les vitrages isolants le sont en parois et surtout en périphérie. Ils ne laissent rien passer, ni la chaleur, ni le bruit. Ils sont étanches. Et la maison ou l'appartement qui respirait de part ses défauts d'infiltrations d'air, ne respire plus et n'est plus ventilée naturellement.
Si vous remplacez les vitrages sans ventilation, votre habitat, étanche tel un bocal fermé, provoquera une mauvaise qualité d'air intérieur avec odeurs de renfermé, sensations d'humidité, …, préjudiciable pour la santé des occupants. L'apparition de moisissures dans les murs dégradera ceux-ci et votre patrimoine. Et si vous maintenez ce fait en prétextant ouvrir tous les matins d'hiver les fenêtres « pour aérer », alors vous ferez rentrer le froid dans la maison avec comme conséquences une surconsommation d'énergie et une grande sensation de froid et d'inconfort.

La solution est simple, mais malheureusement souvent oubliée : il faut ventiler.

Et il faut ventiler avec un système conforme à la réglementation c'est à dire qui assure une ventilation continue dans toutes les pièces !

Si la maison ne disposait pas de ventilation mécanique ou VMC, et si votre premier réflexe est de remplacer les vitrages, vous devez donc obligatoirement penser en même temps à installer une ventilation mécanique !

En rénovation, ventilez avec une VMC

La VMC est un système désormais bien connu qui consiste à ventiler mécaniquement l'habitat.
Le système se compose d'un extracteur d'air qui aspire l'air dans les pièces humides via des gaines et des bouches d'extraction localisées dans les pièces d'eau : cuisine, WC, salles de bains, buanderie, … Cette VMC est dite simple flux autoréglable, ou hygroréglable si les bouches réagissent en fonction du taux d'humidité.

Préférentiellement dans les zones géographiques froides, et si l'on veut cibler un niveau BBC, on privilégiera la VMC dite double flux. Cette dernière est plus complexe car doublée avec un deuxième dispositif qui introduit l'air (ventilateur d'air neuf + gaines + bouches d'air neuf). L'avantage de la VMC double flux réside dans le fait que le système est couplé et équipé d'un échangeur intermédiaire ce qui lui permet de récupérer la chaleur de l'air extrait pour réchauffer l'air neuf froid ! De même, on sera plus efficace avec une VMC double flux hygroréglable (avec des bouches qui réagissent automatiquement en fonction de l'humidité) qu'avec une VMC autoréglable.

Dans tous les cas, la récupération sur l'air s'effectuera avec des taux de récupération de 80% en moyenne ! Autre avantage majeur de la VMC double flux : éviter les entrées d'air dans les fenêtres ou façades et offrir ainsi un confort acoustique fort appréciable en zone urbaine bruyante. C'est deux fois sur trois la raison qui conduit au choix de la VMC double flux par rapport à la VMC simple flux.

VMC double flux

Ventilation double flux d'une maison, avec en option un puits climatique

En rénovation, soit je dispose déjà d'une VMC et j'ai comme solution le simple remplacement (en hygro B par exemple pour être plus efficace sur le plan énergétique). Je peux aller encore plus loin et mettre en œuvre une VMC double flux avec récupérateur, hygroréglable, …
Soit je ne dispose pas de VMC et je crée le système de ventilation mécanique simple ou double flux, en bénéficiant des avantages d'une bonne qualité d'air intérieur, d'économies d'énergie et de confort acoustique (VMC DF).

Malheureusement certaines maisons ou appartements ne permettent pas de « tirer des gaines » et d'installer un caisson de VMC. Pas de place, pas de passages possibles !
Comment faire ? Surtout ne pas se mettre dans la tête d'ouvrir les fenêtres ; cela ne marche pas à long terme. Mais s'orienter vers des systèmes d'aération décentralisée ou de ventilation répartie.

En rénovation, ventilez également avec une Ventilation Répartie

La ventilation répartie ou VMR, ventilation mécanique répartie, est relativement simple et pratique en rénovation lorsque le passage de gaines est difficile, disgracieux voire impossible. Cette ventilation consiste à installer des petits aérateurs assurant l'extraction d'air dans les pièces humides de la même manière que le ferait une VMC, mais sans les gaines.
La technologie aujourd'hui permet un choix d'aérateurs à très basse consommation électrique (9 W à 35 m³/h, 18 W à 60 m³/h) et très silencieux (26 db(A) à 35 m³/h et 35 db(A) à 60 m³/h).
L'esthétique n'est pas en reste car les bouches en façade sont soignées sur le plan de la finition.

VMC Helios
Aération ELS d'Helios

Enfin, l'aspect hygiénique de ces systèmes de ventilation décentralisée est intéressant car les bouches sont démontables et nettoyables simplement. Ce qui représente un avantage même par rapport aux systèmes de VMC avec des gaines, …, que l'on ne nettoie jamais et qui accumulent poussières et spores nuisibles.

Réseaux de gaines esthétiques

D'autres systèmes mixtes associant « réseaux de gaines » intégrés et extracteurs ponctuels permettent de mettre en œuvre des systèmes de ventilation même double flux en rénovation.
Par exemple, RenoPipe est un système conçu pour installer simplement et rapidement une VMC double flux et son réseau de distribution en rénovation, même en locaux occupés.

Le principe de fonctionnement est le suivant : pour le réseau de soufflage : un conduit d'air, lisse à l'intérieur, est dissimulé dans un revêtement esthétique prêt à poser en apparent, au mur ou au plafond. La pose s'effectue grâce à un simple système de clipsage. Si la cuisine et la salle de bains sont adjacentes, il n'y a pas besoin de prévoir un réseau d'extraction ni de silencieux. La reprise d'air s'effectue via un collecteur mixte insonorisé situé au-dessus des deux pièces et à proximité de la centrale de ventilation double flux.

Renopipe
Renopipe
Renopipe
Système Renopipe de Helios


Sources et liens utiles

www.helios-fr.com www.atlantic.fr www.aldes.fr www.vortice-france.com

Pour en savoir plus

dossier: VMC BASSE CONSOMMATION

Décembre 2012


A lire également