Remplacement de radiateurs à eau chaude : choix, conseils et prix

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Remplacement de radiateurs à eau chaude : choix, conseils et prix
Télécharger la chronique Pour faire remplacer un radiateur à eau chaude, il vous faudra faire appel à un plombier-chauffagiste. Et effet, celui-ci pourra vous conseiller sur le choix de votre nouveau radiateur, et vous permettre d’avoir une installation fiable et garantie dans le temps.

Radiateur à eau chaude en acier
Radiateur à eau chaude en acier avec son robinet thermostatique


Le principe de fonctionnement d’un radiateur à eau chaude

Un radiateur à eau chaude est composé d’une enveloppe creuse où circule, comme son nom l’indique, de l’eau chaude provenant d’une chaudière. Le circuit hydraulique permet de faire transiter la chaleur jusqu’aux radiateurs, et celui-ci est relié à un chauffage dit central, de type chaudière à combustion bois, fuel ou gaz, chauffage solaire ou pompe à chaleur.
Avec cette installation, la chaleur est produite :

  • Par rayonnement : la chaleur est accumulée dans le corps creux du radiateur ;
  • Par convection : la chaleur est diffusée par le mouvement de l’eau circulant dans le radiateur.

Les radiateurs à eau chaude ont souvent des formes spécifiques, comme des tubes, des ailettes, ou même des lames. Cela permet d’avoir des surfaces d’échanges thermiques avec l’extérieur suffisamment grandes pour optimiser la diffusion de la chaleur. Le terme radiateur provient du rayonnement produit par un corps chaud et qui apporte un confort supérieur par rapport à des mouvements d’air apportée par la convection. Il est quelque fois inapproprié car en théorie un « radiateur à eau chaude » fonctionne pour 50% en rayonnement et pour 50% par convection !

Il existe deux types de radiateurs à eau chaude qui relèvent de la différence de température de l’eau circulant dans vos radiateurs :

  • Haute température : l’eau qui circule dans vos radiateurs aura une température pouvant aller jusqu’à 90° C. Ces radiateurs sont souvent moins coûteux et plus esthétiques. Ces radiateurs sont souvent présents dans des constructions anciennes (années 70) car à l’époque les calculs de chauffage s’effectuaient avec un régime d’eau chaude de 90°C aller et 70°C retour d’eau chaude.
  • Basse température : l’eau qui circule dans vos radiateurs aura une température qui ne dépassera pas 60 à 50° C. Par définition, l’eau étant moins chauffée, vous réaliserez des économies d’énergie. Son fonctionnement sera optimal avec une chaudière à condensation (condensation de produit pour un retour d’eau chaude inférieur à 50°), une pompe à chaleur ou un chauffage solaire. Ces radiateurs sont souvent plus coûteux et plus volumineux. Volumineux, oui et non car dans le logement neuf et très bien isolé, les déperditions thermiques étant faibles, les surfaces de radiateurs sont également moindres.

Vous pouvez - et devez ! - équiper vos radiateurs à eau chaude de robinets thermostatiques, ou têtes thermostatiques. Celles-ci vont permettre de réguler le débit d’eau chaude à l’entrée de votre radiateur pour mieux contrôler votre chauffage, améliorer votre confort, et vous faire réaliser des économies d’énergie. Ils peuvent être manuels ou électroniques. Ces derniers peuvent même être connectés en Wifi pour les adeptes de la domotique, et des économies d’énergie plus plus !

robinet thermostatique
Nouvelle génération de robinets thermostatiques connectés ! – source Danfoss


Radiateurs à eau chaude : différents types et prix

Radiateur en fonte
Radiateur à eau chaude en fonte avec ailettes équipé d’un robinet thermostatique – Source Acova

Le prix de votre radiateur à eau chaude dépendra du modèle choisi, de son mode de fonctionnement, haute ou basse température, et du matériau de votre corps de chauffage, dont voici les principaux :

  • Le radiateur à eau chaude en fonte
    La fonte est un matériau traditionnel qui offre une très bonne inertie pour un radiateur à eau chaude. La montée en température est plus lente, mais le refroidissement également, ce qui permet de conserver encore un peu de chaleur une fois le radiateur éteint. Le radiateur en fonte est lourd et souvent volumineux mais promet une fiabilité sur le long terme. Le prix du radiateur prix peut varier de 320 à 1 100 € l’unité.
  • Le radiateur à eau chaude en acier
    L’acier est un matériau à faible inertie. La montée en température est rapide, et son refroidissement l’est tout également. Avec un radiateur en acier, vous aurez une multitude de choix, tant sur le design, que sur les dimensions et les coloris. Il existe sur le marché des modèles au format horizontal ou vertical. Ce matériau convient essentiellement aux maisons bien isolées. Le prix du radiateur peut varier de 35 € pour une entrée de gamme jusqu’à 1 600 € l'unité pour les radiateurs les plus design.
  • Le radiateur à eau chaude en aluminium
    L’aluminium est un matériau à inertie moyenne. Le radiateur à eau chaude en aluminium est léger, sobre et peut, lui aussi, se trouver au format horizontal ou vertical. Il faut noter toutefois qu’il existe des risques de corrosion. Son installation doit se faire dans une maison bien isolée, et est déconseillée avec d’autres radiateurs en fonte ou en acier. Le prix du radiateur peut varier de 50 à 750 €, ce qui fait de lui un bon compromis rapport qualité prix.
  • Le sèche-serviettes
    Le sèche-serviettes à eau chaude est raccordé au chauffage central et devient, lui aussi, un radiateur permettant de chauffer votre salle de bain. Il est souvent fabriqué en acier ou en aluminium, et se compose de tubes horizontaux disposés sous forme d’échelle. Il permet d’allier esthétique et gain de place. Son avantage premier sera, comme son nom l’indique, de pouvoir étendre vos serviettes de toilette au sortir de votre bain ! Le prix du radiateur sèche-serviettes peut varier de 75 à 1 200 € l’unité.

    Construction, rénovation, un projet de chauffage ?

    En déposant votre projet, un installateur Proactif proche de chez vous, vous contactera. Véritable spécialiste de la marque Viessmann, il dispose des qualifications utiles et se forme régulièrement sur nos produits afin de vous conseiller au mieux.

    Sélectionnez les énergies concernant votre projet

    FioulGazPompe à chaleurBoisSolaire thermiqueAutres
    Passer à l'étape 2

    * : champs obligatoires

    Le prix d’un remplacement de radiateur à eau chaude

    Il vous faudra, dans un premier temps, prendre en compte le coût de votre nouveau radiateur à eau chaude, voyez pour cela le paragraphe ci-avant. Bien évidemment, le prix varie en fonction des modèles, du type de chauffe, des matériaux de corps de chauffe, mais aussi de son aspect esthétique. Il faut noter que pour le remplacement d’un radiateur à eau chaude, vous pouvez bénéficier de la TVA réduite à 5,5 % sous 3 conditions :

    • Le remplacement de votre radiateur à eau chaude s’inscrit dans le cadre d’une rénovation énergétique qui améliore votre système de chauffage ;
    • La fourniture et les travaux sont facturés par un professionnel ;
    • L’achèvement de votre logement date de plus de 2 ans.

    Pour faire remplacer un radiateur à eau chaude, il vous faudra faire appel à un professionnel plombier-chauffagiste. En effet, dans un premier temps, celui-ci pourra vous conseiller sur le choix de votre radiateur : modèle, type de chauffage, dimensions adaptées à votre pièce et votre besoin de chauffage, emplacement et compatibilité avec l’installation existante. Si la dépose en elle-même ne représente pas de difficultés majeures, il faut cependant vidanger le circuit d’eau chaude, ajuster et raccorder le nouveau radiateur au réseau de plomberie de la chaudière.

    Le tarif horaire d’un plombier chauffagiste peut varier de 55 à 95 € de l’heure, hors coût de déplacement. Les prix de dépose et de remplacement sont assez similaires, et peuvent donc s’élever, cumulés, à 320 € en moyenne pour un remplacement total d’un radiateur.

    Le prix de pose simple d’un robinet thermostatique peut coûter aux alentours de 50 €.

    De plus, les travaux réalisés par un professionnel vous permettront également d’obtenir une garantie biennale sur votre installation qui vous couvre pendant 2 ans.

    Faire un diagnostic énergétique
    Modernisez votre installation de chauffage et économisez jusqu'à 40 % d'énergie

    voir plus >>>

    Lectures recommandées

    Rénovation pour un habitat basse consommation
    Maison neuve à haute performance énergétique : les bons conseils !

    Sources et liens utiles

    www.butagaz.fr www.saunierduval.fr www.viessmann.fr

    Pour en savoir plus

    Le dossier CHAUFFAGE BASSE CONSO EN RENOVATION


    A lire également