Quel chauffage en rénovation basse consommation ?

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Quel chauffage en rénovation basse consommation ?
Dépanneur chaudière



Faut-il commencer par remplacer son système de chauffage ou par l'isolation de son logement ? Certains puristes conditionnent le remplacement du chauffage à un renforcement de l'isolation thermique. Cette méthodologie est désormais dépassée car le simple changement de chaudière avec une bonne régulation permet désormais d'obtenir de 20 à 40% d'économies d'énergie par rapport à des installations de chauffage vieillissantes. A bon entendeur !









Chaudière à condensation et robinets thermostatiques

Remplacement de chaudière ?
Si on dispose d'une installation de chauffage central avec chaudière et radiateurs, la première solution qui vient à l'esprit est le remplacement de la chaudière par une chaudière à condensation. Ce choix techniques et économique doit nécessairement se faire d'une manière préventive c'est-à-dire si ma chaudière est en fin de vie, sans attendre la panne qui coûterait nettement plus cher (dommages, inconfort du à l'arrêt du chauffage, devis urgent et excessif…). La technique de la chaudière condensation fonctionne sur la récupération d'énergie des fumées chaudes; cette technologie permet lorsque la maison est isolée de fonctionner quasiment avec un rendement de 100 % pendant la saison de chauffe.

Le changement de chaudière bien entendu est obligatoirement réalisé avec une régulation et une programmation de qualité.

Rappelons que tout générateur que ce soit une chaudière ou une pompe à chaleur le plus performant possible ne donnera que de piètres économies si les réglages et les points de consigne ne sont pas scrupuleusement maîtrisés. Il y a réelle nécessité « d'un cerveau » qui permettra d'optimiser chaque kilowatt heure utile, en fonction des conditions météorologiques, des conditions de température intérieure, et de l'occupation ou non de la maison.

Remplacement des réseaux de chauffage ?
En général, la distribution des conduits de chauffage ne mérite pas un remplacement sauf si ces derniers sont très anciens ou largement corrodés. Dans ce cas, un remplacement par une nouvelle distribution monotube ou bitubes d'eau chaude est nécessaire.

Remplacement des robinets thermostatiques ?
Soit vos radiateurs sont équipés de robinets manuels, dans ce cas, la mise en œuvre de nouveaux robinets thermostatiques est urgente et vous fera économiser rapidement 15% de consommation. Soit vous disposez déjà de robinets thermostatiques, dans ce cas, nous recommandons de procéder également au remplacement, car l'investissement sera rentabilisé du fait de la précision de régulation des nouveaux robinets thermostatiques.

Faut-il investir dans une énergie renouvelable ?
En fonction du budget, une énergie renouvelable comme le solaire thermique pourra être mise en œuvre. Les économies réalisées à moyen terme pourront être importantes et pourront valoriser votre bien immobilier « basse consommation ». Néanmoins, si l'investissement de départ « solaire » paraît trop lourd, il sera judicieux en rénovation, de prévoir à minima les attentes techniques de fourreaux et de tubes, en vue de raccorder dans le futur des panneaux solaires ainsi qu'un ballon solaire.

La chaudière à condensation efface-t-elle les solutions de chauffage avec chaudière bois ?
Non, bien au contraire. En fait, une rénovation thermique s'opère très souvent en remplaçant un équipement ancien par un équipement plus efficient, et très souvent avec le même type d'énergie. Cette règle n'est pas unique mais elle fonctionne plutôt bien pour l'optimisation de l'investissement. C'est pourquoi les solutions avec chaudière bois seront principalement remplacées par des systèmes de chauffage avec des chaudières à haute efficacité énergétique, notamment les chaudières à haut rendement à fonctionnement bûches, ou les chaudières à granulés atteignant des rendements de plus de 90 %.

La pompe à chaleur en rénovation, oui mais …

PAC Saunier Duval
Pompe à chaleur mixte pour chauffage et eau chaude sanitaire

Pour obtenir une rénovation basse consommation avec un système de chauffage performant, la chaudière à condensation remplace naturellement une ancienne chaudière à eau chaude. Mais il existe une solution alternative, c'est la pompe à chaleur à eau chaude. La génération de chaleur n'est plus réalisée à partir d'énergie fossile comme avec le fioul ou le gaz, mais avec l'électricité.

Ainsi la pompe à chaleur se présente comme la solution de substitution du chauffage électrique direct existant. Pour les anciennes installations de convecteurs électriques, les installations électriques existent ainsi que la puissance disponible. La pompe à chaleur devrait consommer 50 % de moins que le chauffage électrique direct.

Deux solution de pompes à chaleur s'offre à vous :

1- La pompe à chaleur air-eau
Cette solution de chauffage consistera à implanter un caisson évaporateur extérieur, et à produire de l'eau chaude pour les usages de chauffage et si possible d'eau chaude sanitaire. La pompe à chaleur air-eau fournit généralement de l'eau chaude à basse température c'est-à-dire autour de 50°, c'est pourquoi elle ne pourra s'adapter qu'à un habitat très bien isolé thermiquement. En cas de doute il faudra utiliser une pompe à chaleur haute température fonctionnant également par températures extérieures négatives.

L'autre solution intéressante également en rénovation lorsqu'il existe déjà une chaudière même ancienne, consiste à utiliser la chaudière uniquement pour les jours les plus froids (eau très chaude supérieure à 50°C), et à installer une pompe à chaleur neuve qui fonctionnera dès qu'il fera 0° extérieur par exemple. Cette solution de chauffage est dénommée pompe à chaleur en relève de chaudière. Elle donne d'excellents résultats de fonctionnement dans le temps, et d'économies d'énergie !

2- La pompe à chaleur air-air
Cette solution est plus simple que la précédente car elle consiste essentiellement à mettre en œuvre une pompe à chaleur avec évaporateur extérieur et un caisson plafonnier à l'intérieur de la maison. Ce caisson distribue simplement de l'air chaud modulé en température et en débit en fonction des différentes pièces. C'est un système dit de chauffage par zonification.

En parallèle l'eau chaude sanitaire pourra être produite, si on veut obtenir un bilan BBC basse consommation, par un chauffe-eau thermodynamique.

Chaudière ou pompe à chaleur? Oui avec une bonne régulation


Automatismes

Comme nous l'avons évoqué précédemment, la régulation joue un rôle fondamental dans l'optimisation des économies d'énergie réelles. Une régulation précise pièce par pièce optimise la puissance de chauffage en fonction des conditions extérieures, ce qui permet de gérer finement la température de consigne en occupation et en inoccupation, et permettra à n'importe quelle chaudière ou pompe à chaleur de fonctionner de la manière la plus efficace possible, c'est-à-dire avec le meilleur rendement et le minimum de consommation d'énergie.

Investir dans les systèmes de régulation est notre recommandation. Très souvent en rénovation l'investissement doit être morcelé et progressif et nous devons prioriser certaines actions qui ont un rapport investissement/économies d'énergie. La régulation est une priorité à mener en parallèle dès le changement de chauffage !

Les systèmes de régulation sont de plus en plus adaptés à la rénovation et aux installations existantes. Pour preuve les nouvelles solutions de régulation sans fil efficaces et fiables : communication par radiofréquence, cellules solaires évitant le remplacement de piles, modification sans des sondes et des thermostats, …

Sources et liens utiles

www.saunierduval.fr www.chaudiere-leguide.com www.pompe-a-chaleur-geothermie.com

Pour en savoir plus

dossier QUEL CHAUFFAGE CHOISIR EN RENOVATION

A lire également