Puits canadien et efficacité énergétique

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Puits canadien et efficacité énergétique

Le puits canadien est un système géothermique qui récupère simplement les calories du sol en plein hiver. Ces calories précieuses sont gratuites et peuvent être utilisées pour le chauffage et la ventilation de maisons dites à très basse consommation.



Capteurs puits canadien mis en place durant le chantier



Récupération naturelle de calories

Le puits canadien utilise l’inertie thermique du sol pour prétraiter l’air neuf de renouvellement d’air de la maison, des bureaux, de la construction.
L’air extérieur en France varie de –20° à +35°C tout au long de l’année comparativement à la température du sol qui, elle, est d’une stabilité remarquable en moyenne autour de 12°C à quelques mètres de profondeur. L’air extérieur circule via des canalisations enterrées, posées la plupart du temps lors de la construction, et se réchauffe en hiver pour atteindre même par –15° une température de 2 à 5°C. Les besoins de chauffage liés à la ventilation sont ainsi réduits et le maintien hors gel peut de cette façon être naturellement assuré.
En été, de la même manière, l’air passant dans les mêmes tubes enterrés récupère la fraîcheur du sol et l’introduit dans la maison. Même par +30°C extérieur, l’air récupère les frigories du sol et arrive entre 15 et 20°C dans la maison. Le puits canadien est alors appelé puits provençal.



Puits canadien et ventilation double-flux

Puits canadien et VMC pour une maison


Le puits canadien s’il est couplé à une VMC double-flux permet en plus de récupérer les calories gratuites du sol et de les envoyer dans chaque pièce de la maison via l’insufflation de la VMC. Avec une VMC double-flux intégrant un échangeur de récupération d’énergie, voire une pompe à chaleur intermédiaire, le concept devient global et peut à la fois ventiler et chauffer chaque pièce de la maison d’autant plus si celle-ci est très bien isolée. C’est le concept « ventiler et chauffer » développé par Philippe NUNES dans la chronique de ce mois-ci :

CHAUFFAGE ET VENTILATION MAISON BASSE CONSOMMATION



Economies réalisées avec un puits canadien

A titre d’exemple, une VMC double-flux permet d’économiser dans la zone climatique H1 environ 7 500 kWh/an avec un récupérateur performant de chaleur à rendement élevé supérieur à 90%. Le puits canadien apporte un supplément de 1 600 kWh/an en zone H1, soit 9 100 kWh/an économisés en continu chaque année.

Pour information, la zone H1, comparativement aux zones H2 et H3, correspond aux départements français où l’hiver est le plus froid. Strasbourg est en zone H1, Marseille en zone H3, … Il est certain que le puits canadien est, pour une pose identique, plus approprié aux hivers rigoureux (zone H1) où la température extérieure est négative.

Couplé à un système global « ventilation + chauffage » avec pompe à chaleur d’un habitat BBC dit basse consommation (type Températion®) la remontée en température que provoque le puits canadien, améliore le COP global de la pompe à chaleur. Toutes les calories gagnées par le puits canadien fait augmenter le Coefficient de Performance de la pompe à chaleur et génère ainsi un bilan de consommation encore amélioré.



Nouvelle génération de puits canadiens

Avec la nouvelle génération de puits canadiens qui utilisent des tubes d’eau glycolée au lieu des réseaux de gaines à même le sol, la pose est facilité et les risques de pollution via des gaz comme le radon (qui pouvaient être aspirés par les gaines dans le sol) éliminés. Ainsi un réseau serpentin de tubes enfouis, dans lesquels circule une eau glycolée, récupère l’énergie de la terre et la restitue au réseau de ventilation double-flux de la maison via un simple échangeur.

Puits canadien avec capteurs d'eau glycolée




LEGENDE :

1 - Batterie d'échange en caisson double peau isolé avec raccord d'écoulement de condensats. Raccordements aérauliques avec double joints à lèvres. Sens de l'air réversible par inversion du filtre (G3).

2 - Pompe à circulation montée dans une coque d'isolation en mousse expansion. Avec vase d'expansion et groupe de sécurité.

3 - Régulation en fonction de la température ext., avec boitier de commande pour fonctionnement manuel.

4 - Conduit d'eau glycolée en PE (32 x 2,9 mm). Longueur 100 m avec raccords et bidon de 20 litres de glycol éthylène.



En résumé


Un réseau de gaines ou de tubes posés durant les terrassements du chantier ne coûte pas grand-chose en matériau et en main d’œuvre. Ces gaines ou tubes deviennent ensuite de véritables capteurs géothermiques. Le puits canadien, c’est simplement cela. : récupérer les calories du sol. Ce concept est parfaitement adapté à la maison basse consommation où le poste ventilation doit être le plus faible possible sur le plan énergétique. Couplé à une VMC avec récupération et un système global de chauffage par la ventilation, il contribue ainsi à une performance plus élevée pour la maison.



Sources et liens utiles
www.aldes.fr
www.helios-fr.com
www.atlantic.fr
www.france-air.com
www.xpair.com

Pour en savoir plus, consultez le dossier
PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX



Décembre 2009

A lire également