Le chauffage biénergie coute-t-il cher ?

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Le chauffage biénergie coute-t-il cher ?

Gérer c’est prévoir. Comment gérer le coût des énergies fossiles actuelles ? Cela semble impossible et l’avenir est prévisible avec un coût de consommation de plus en plus élevé. Alors il est d’ores et déjà nécessaire de penser énergie gratuite ou énergie renouvelable. Ainsi les systèmes de chauffage biénergie se présentent avec une réponse évidente : une énergie qui coûtera de plus en plus cher à laquelle on substitue autant que possible une énergie renouvelable ou gratuite.


Le chauffage biénergie coûte forcément plus cher.





Que le chauffage s’effectue par une solution mixte solaire + gaz condensation, solaire + bois, solaire + pompe à chaleur, voire pompe à chaleur + chaudière à condensation, il y aura toujours deux générateurs de chaleur et en plus la régulation qui devra gérer le fonctionnement des deux. Effectivement priorité sera donnée à l’énergie la moins chère, dans nos exemples le système solaire, la pompe à chaleur, …
Une installation biénergie par exemple gaz condensation + solaire coûtera environ 15 000 euros pour une maison de 100 m2. Certes le crédit d’impôt pour le matériel éligible diminuera le coût, …, mais seulement deux ans après, lors du paiement effectif de l’impôt réduit.


En revanche, le chauffage biénergie « rapporte » énormément.




Voici un tableau synthétique qui simule les économies d’énergie d’une maison de 140 m2 construite en 1980 avec une chaudière ancienne au fioul (base du prix du FOD de 0.79 €TTC/litre). Les valeurs sont des données moyennes et ne donnent donc qu’un ordre de grandeur, mais elles sont néanmoins intéressantes :


Solutions de chauffage biénergie


Energie n°1

Energie n°2

Investissement (*)
€TTC


Economies d’énergie
€TTC/an



Solaire CESI


7 300 €


1 200 € TTC

Amortissement : 6 ans


Gaz condensation


Pompe à chaleur
Air Eau


17 000 €


1 900 € TTC

Amortissement : 9 ans


Bois énergie
granulés


Solaire CESI


15 000 €


1 500 € TTC

Amortissement : 10 ans


(*) crédit d’impôt intégré

Autre gain majeur, la valorisation du patrimoine immobilier en cas de revente et/ou de location. N’oublions pas que le DPE - Diagnostic de Performance Energétique - donne l’indication de la performance énergétique du logement ou de la maison. De plus, le gouvernement a prévu d’inciter l’affichage de l’étiquette énergie dans les agences immobilière.

Eu égard aux chiffres ci-avant, imaginez une maison à valeur de revente de 400 000 euros.
Ne pensez-vous pas qu’un investissement biénergie avec une solution citées dans le tableau ci-avant, ne permettrait par une plus-value de 10 à 15000 euros ? Dans ce cas, votre investissement de chauffage est tout simplement payé. Si vous pensez le contraire, posez-vous la question de savoir quel sera le prix de vente avec une vieille chaudière FOD de 1980 ...


Le chauffage biénergie peut se prévoir à moindre frais.

Si une solution mixte n’est pas possible financièrement dans l'immédiat, nous conseillons à minima, de prévoir les prédispositions techniques permettant une installation ultérieure.

Elles sont simples et peu onéreuses si elles sont prévues au niveau des travaux :

  • Fourreaux aux traversées de dalles,
  • Vannes en attente par exemple pour un futur réseau de panneaux solaires,
  • place réservée dans la chaufferie pour un futur ballon solaire,
  • Liaisons de tubes d’eau entre un deuxième générateur à venir une pompe à chaleur par exemple,
  • Liaisons ou simplement fourreaux pour passer les liaisons frigo d’une future pompe à chaleur…


Le chauffage biénergie peut se financer plutôt facilement.

La solution financement existe et reste viable lorsqu’on ne dispose pas du budget initial et que l’on pense économies d’énergie + valorisation du patrimoine.
En effet, lors d’une construction neuve ou d’une rénovation les coûts de travaux du système de chauffage ne sont pas moins importants que le carrelage ou l’aménagement de la cuisine. Si l’équipement de cette dernière peut atteindre 8000 ou 15000 euros alors les travaux imputé à un système de chauffage performant et en l’occurrence biénergie est à positionner au même niveau. D’autant plus que le financement du système de chauffage est un calcul qui rapporte et implique le budget annuel de la maison.

Le recours au financement est même de plus en plus privilégié : exemple le prêt DolceVita Je Construis, financement avec la Banque SOLFEA, à partir de 0,79 % grâce à la prise en charge d'une partie des intérêts par Gaz de France.
Voir en détail notre article « Combiner les énergies : le financement, les prêts, … »




EN RESUME


Le chauffage biénergie coûte-il cher ? La réponse est double. Oui certes à l’investissement, mais dans le temps, la biénergie avec une ou deux énergies renouvelables comme la pompe à chaleur + le solaire est économique et rentable.
Il faut désormais changer nos habitudes de consommation et penser « durable ». Il est évident que vous devez apporter la plus grande attention au choix de votre système de chauffage. C'est à dire avec un recours systématique à une énergie renouvelable. Si vous ne pouvez prévoir l’investissement initial, prévoyez les prédispositions techniques pour le futur ou ayez recours à un financement par prêt, les taux sont extrêmement bas.



Sources et liens utiles


A lire également