La pompe à chaleur, une valeur sûre !

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > La pompe à chaleur, une valeur sûre !
La pompe à chaleur est un système de chauffage économique. Depuis deux ans, malgré des aides d'Etat conséquentes, elle perd du terrain et les ventes de pompes à chaleur ne sont pas au rendez-vous. Pourtant, la pompe à chaleur est un système de chauffage sûr et économique, …, moyennant quelques précautions que cette chronique vous livre.

Pompe à chaleur et crédit d'impôt !

Pompe à chaleur Alféa S Excellia d'Atlantic

PAC Alfea S Excellia

Si la pompe à chaleur est un excellent générateur, elle n'est pas nécessairement aidée par un crédit d'impôt qui fluctue d'année en année selon la loi de finances : crédit d'impôt en 2005 de 40% pour toutes les pompes à chaleur, crédit d'impôt de 50% pour toutes les PAC en 2006, suppression du crédit d'impôt pour les PAC air-air en 2009 et baisse à 40% pour les autres PAC, en 2010 crédit d'impôt de 40% pour la géothermie et 25% pour les PAC air-eau, crédit d'impôt de 36% pour les PAC sol/eau et eau/eau et de 22% pour les PAC air-eau.

Néanmoins en 2011, le crédit d'impôt est encore très avantageux :

. Pompe à chaleur air-eau : 22%
. Pompe à chaleur eau-eau : 36%
. Travaux de terrassement pour échangeurs géothermiques : 36%
. Chauffe-eau thermodynamique : 36%

Outre les fluctuations de crédit d'impôt, les mauvais installateurs appelés également « éco-délinquants » ont pratiquement disparus. Ces « non-professionnels » vendaient quasiment au porte à porte un crédit d'impôt avant de vendre un générateur à haute efficacité énergétique. Pas de dialogue technique ! Alors que la pompe à chaleur est un équipement avec une valeur technologique primordiale sur tous les plans : sélection, performance, exploitation et entretien.



La pompe à chaleur est loin d'être un radiateur électrique

Pompe à chaleur air/eau réversible Logatherm WPLde Buderus

Logatherm WPLSLogatherm WPLS

Autant l'installation d'un chauffage électrique direct avec des radiants par exemple relève d'une installation relativement simple réalisée la plupart du temps par des professionnels électriciens, autant une pompe à chaleur de type air-eau est d'un autre niveau d'installation car elle intègre de multiples compétences : électriques, frigorifiques, thermiques, hydrauliques !

  • La sélection du matériel est bien plus délicate. La pompe à chaleur fournie une puissance qui dépend d'une température extérieure, et plus celle-ci est basse, plus le COP est bas ainsi que la puissance délivrée. Le calcul thermique de déperditions s'effectue pour la température extérieure de base (exemple -9°C pour Lille), la pompe à chaleur doit répondre à la puissance nécessaire pour cette température. Attention à cela car très souvent, les documentations techniques des constructeurs fournissent la puissance pompe à chaleur et son COP par +7°C selon la normalisation qui s'est basée sur ce type de référence.
  • La mise en œuvre demande des qualifications appropriées. La manipulation des fluides frigorifiques, la distribution hydraulique équivalente à un chauffage central, la mise en œuvre d'échangeurs géothermiques dans un jardin, …, bref, l'installateur électricien ne peut pas toujours intégrer toutes ces compétences. Cela relève plus d'un chauffagiste- climaticien.
    Encore que que la pompe à chaleur air-air est un concept relativement simple où les deux professions électricien et chauffagiste/climaticien peuvent intervenir facilement.
  • L'entretien et la maintenance sont de réels paramètres de fonctionnement, qui sont totalement absent dans le cas d'un chauffage électrique direct. La pompe à chaleur est à la base un système frigorifique, qui comme votre climatisation de voiture demande des opérations de contrôle, d'appoint réfrigérant, de nettoyage, …. Ses frais doivent s'intégrer dans la balance économique et comparative des systèmes de chauffage.



La pompe à chaleur est appropriée aux opérations BBC

Pompe à chaleur de Chaffoteaux

Aeropur

La pompe à chaleur est certes un équipement à haute technologique et également à haute efficacité énergétique. Les deux paramètres sont liés dans la PAC. Comment générer plus d'énergie que celle que l'on a absorbée ? Il n'y a pas de miracles ! La pompe à chaleur demande simplement (si vous me permettez), une approche professionnelle !

Il est clair que la pompe à chaleur permet d'atteindre des bilans de consommation très économiques de type BBC et par conséquent respecte plutôt facilement la réglementation 2012 (RT 2012) dans le cadre de l'utilisation de l'énergie électrique.

Pour fixer les idées, voici les coefficients de performances annuels de différentes solutions utilisant la pompe à chaleur en mode aérothermie et géothermie.


AEROTHERMIE


GEOTHERMIE

POMPE A CHALEUR

air extérieur / eau

air extérieur / air

sol / sol
ou
sol / eau

eau glycolée / eau
ou
eau / eau

COP chauffage

2,10

2

3

3,40

GEOTHERMIE
EAU

GEOTHERMIE AIR

COP
chauffage

3, 40 (+ 60%)

2,10

E.E.R Eté
(en cas de fonctionnement climatisation)

4,30 (+ 40%)

3,00




Sources et liens utiles

www.chaffoteaux.fr
www.atlantic.fr
www.ciat.fr
www.buderus.fr


Pour en savoir plus : dossier
« LES SOLUTIONS DE CHAUFFAGE ELECTRIQUE »


Novembre 2011

A lire également