Climatisation ou chauffage, faut-il choisir ?

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Chronique technique > Climatisation ou chauffage, faut-il choisir ?
A partir du moment où le choix s’oriente vers un système de pompe à chaleur, la PAC en question est très facilement réversible et le besoin de chauffage peut être satisfait comme le besoin de rafraichissement.



Premier cas : Le besoin de climatisation est prépondérant

C’est sans doute le cas pour une salle d’attente chez le médecin, ou un salle à manger de telle ou telle maison de retraite. Le calcul doit effectivement s’effectuer sur la masse des besoins de climatisation : somme des besoins internes (nombre d’occupants, dégagements des équipements électriques, éclairage, TV, …) et des besoins externes (ensoleillement, isolation thermique, traitement de l’air neuf extérieur). La climatisation ainsi calculée et dimensionnée peut servir pour le chauffage, en utilisant la réversibilité du cycle. C’est le même équipement de climatisation qui devient une pompe à chaleur. Le COP, soit le rendement est compris entre 2.5 et 3.8 selon la qualité de matériel et sa capacité à chauffer même quand les températures extérieures sont négatives. Dans ce type de calcul basé sur les charges été, la capacité de chauffage du climatiseur est généralement importante et suffisante pour chauffer la pièce considérée.

Exemple : une salle de 30 m2 nécessite pour sa climatisation 4000 Watt. La capacité de chauffage du climatiseur réversible sera de l’ordre de 6500 Watt, (bien supérieur aux besoins de chauffage qui devrait être de 4500 Watt)


source MITSUBISHI




Deuxième cas : le besoin de chauffage est prépondérant, le rafraichissement est une résultante

Cela devrait être le cas le plus courant pour l’habitat, qui par lui-même a intérêt à être de mieux en mieux isolé thermiquement et protégé de l'ensoleillement.

  • Type d’installation 1 : l’installation thermique sera équipée, si le besoin de rafraichissement est une demande de confort, par une pompe à chaleur air/eau dite réversible, produisant du chaud en hiver et du froid en été, l’eau chaude passant par un plancher chauffant et rafraîchissant. Les pièces principales à considérer pour ne pas augmenter de surcroît la puissance de la pompe à chaleur à dimensionner en mode hiver, sont le séjour et les chambres. Une pompe à chaleur eau/eau, d’un rendement COP supérieur est également un très bon parti énergétique. L’installation est alors appelée géothermie par PAC eau/eau, cette dernière étant réversible et produisant du froid « pompé » dans l’environnement, terrain, ou puits extérieur.
  • Type d’installation 2 : une pompe à chaleur air/eau alimente en chauffage et en rafraîchissement les pièces principales de vie telles séjour et chambres. Les autres pièces telles cuisines, salle de bains, …, ne sont équipées que de radiateurs ou panneaux rayonnants, la plupart du temps électriques. Ce système est plus économique que le précédent du fait de la simple diffusion par air. Néanmoins, le confort est moindre : mouvements d’air et entrainement de poussières, niveau sonore de l’unité intérieure, … A noter que les climatiseurs de qualité peuvent contrecarrer ce type d’inconvénients avec un niveau de filtration très poussé et des niveaux sonores extrêmement bas.


Troisième cas : le système est global, il assure également la production d’eau chaude sanitaire en plus du chauffage et de la climatisation

Ce type d’installation utilise le fonctionnement économique de la pompe à chaleur qui produit le chauffage et de surcroit la production d’eau chaude sanitaire en utilisant ce qui fait sa force c'est-à-dire son COP, Coefficient de Performance, pouvant aller jusqu’à 4.

L’eau chaude sanitaire est ainsi produite avec un rendement énergétique des plus intéressants comparativement à une production type chaude eau électrique avec un ballon électrique classique (rendement de 1). De plus, les dernières innovations en la matière permettent de connecter si vous le désirez un kit solaire vous permettant de bénéficier de calories gratuites grâce à ces panneaux solaires thermiques.

Dans ce cas le système thermique est global et complet et la fonction climatisation n’est plus principale. La pompe à chaleur est certes réversible, elle apporte sa fonction climatisation mais avant tout son avantage énergétique en mode de chauffage.
source DAIKIN


Chauffage ou climatisation ?


La question s’oriente plus vers une réponse de type priorité au chauffage, le rafraîchissement étant un confort complémentaire et une consommation en plus pénalisant le bilan énergétique de la maison. Le classement énergétique de A à G tient désormais compte de la consommation globale de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de climatisation. De plus, rappelons également que la réglementation thermique dans le neuf et dans certaines réhabilitations lourdes dans l’existant intègre les besoins de climatisation pour les limiter et trouver des mesures limitatives telles que masques, écrans, stores extérieurs, … .

Par ailleurs, la climatisation est assurée la plupart du temps par un système thermodynamique, le coût de la réversibilité aujourd’hui n’est plus important de sorte que le choix systématique de la pompe à chaleur est conseillé.

Néanmoins, dans certains cas, la climatisation est loin d’être un confort accessoire. Exemple une salle de repos ou une salle de soin dans une maison de retraite, une salle d’attente chez votre médecin. Le simple confort thermique complémentaire est dépassé par une exigence de bien être minimum, voire de santé.





EN RESUME

En dehors de ces cas où la climatisation est un besoin physiologique ou de santé, je recommande de concevoir pour l’habitat la climatisation comme une résultante d’une analyse globale déjà basée sur la réalisation d’un chauffage performant et économique en termes de consommation d’énergie. De plus il est conseillé d’aller au-delà de la fonction chauffage et climatisation comme confort complémentaire, et de s’orienter vers des systèmes complets assurant également la production d’eau chaude sanitaire en utilisant la performance pompe à chaleur. Ces mêmes systèmes pouvant intégrer en complément une énergie renouvelable comme des panneaux solaires, la conception de l’habitat prend une dimension économique et écologique des plus intéressantes pour le patrimoine maison et pour … la planète !



Sources et liens utiles

www.daikin.fr

www.ciat.fr

www.viessmann.fr



Pour en savoir plus : dossier " CLIMATISER MA MAISON "



Mai 2008

A lire également