Chauffage basse conso en rénovation

Accueil > Conseils en chauffage et climatisation > Dossiers techniques > Chauffage basse conso en rénovation

Chauffage basse conso

Isolation des combles

Rénovation de l’isolation thermique du toit sous rampant pour aménager une chambre.

Quel chauffage et quelles solutions de chauffage me conduiront à un niveau de performances BBC ou basse consommation ?
Premièrement et nécessairement, les solutions de chauffage utilisant les énergies renouvelables et à haute performance énergétique.

  • Comme le solaire thermique : utilisé pour la production d’eau chaude sanitaire ou/et pour le chauffage. Toutes calories gratuites apportées en plein hiver seront récupérées pour l’eau chaude sanitaire voire le chauffage. Surtout si celui-ci a été étudié avec des émetteurs basse température (radiateurs basse température ou plancher chauffant). Même une eau solaire à 35°C avec faible ensoleillement vous permettra de chauffer votre maison !
  • La pompe à chaleur : elle utilise les calories extérieures gratuites de l’air, de l’eau de nappe ou du sol. Vous consommerez ainsi 2 fois moins d’énergie pour le chauffage qu’avant.
  • La chaudière à condensation : c’est la chaudière présentant le meilleur rendement car elle récupère les calories des fumées avant qu’elles ne s’échappent vers l’extérieur. Ce rendement peut atteindre 100% toute l’année d’autant plus si vous êtes très bien isolés avec des émetteurs basse température comme le plancher chauffant.
  • La chaudière haut rendement biomasse, au bois à granulés de bois par exemple, présentant des rendements de plus de 90% avec une autonomie de bois granulés de plusieurs mois.
  • Ou un mixte de ces dispositions. Ce sont les solutions à haute efficacité énergétique combinant chaudière à condensation avec panneaux solaires, pompe à chaleur en relève de chaudière, chaudières bois à granulés, …

Choisissez l'énergie du confort.
Le gaz propane est l'énergie à tout faire par excellence: chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson avec hautes performances énergétiques et environnementales

voir plus >>>

Toutes ces solutions devraient théoriquement s’installer dans un habitat bien isolé auparavant. En effet, l’isolation thermique est le premier acte de préservation en termes de sobriété énergétique. Néanmoins, ce n’est pas une obligation. Lorsqu’il s’agit d’économiser l’énergie, toutes les actions efficaces sont permises et bienvenues. Installer une chaudière neuve à condensation avec un bonne régulation/programmation est un acte intelligent, même si le bâti n’est pas isolé. Cette position irrite certains puristes, mais les économies engendrées vont être immédiates à moindre coût. Les intéressés n’auront pas toujours 20 à 30 000 euros pour réaliser une isolation de la maison, en revanche ils disposeront de 6 000 euros pour un remplacement de chaudière avec régulation.

Conclusions, un investissement minime chaudière à condensation + régulation/programmation est un investissement immédiatement générateur d’économies d’énergie. Dans cet exemple, les économies peuvent être importantes, de l’ordre de 40% si l’installation existante est très vétuste, et de plus la nouvelle chaudière de technologie moderne et modulante s’adaptera très facilement à une moindre demande de puissance de chauffage le jour où la maison sera isolée ! Autre remarque également, les économies réalisées les premières années avec une installation performante permettront également de contribuer à un gain de financement, car chaque année la facture de chauffage est moins chère et l’utilisateur peut ainsi économiser pour se payer les travaux lourds d’isolation thermique.


A lire également